Suivez-nous sur

ELECTRIQUE & HYBRIDE

ESSAI OPEL GRANDLAND X HYBRID4 PHEV 2020

UN BLITZ ÉLECTRISANT

Avec son Grandland X Hybrid4, Opel électrise sa gamme. Avec sa combinaison moteur turbo essence et moteurs électriques qui offrent une puissance cumulée de 300 ch et une transmission 4 roues motrices qui le rend à l’aise sur tous les terrains, dont celui de la Schwarzwald enneigée, cadre de notre essai, le SUV du Blitz est réellement plaisant à conduire, à la ville comme à la montagne.

Après Peugeot et DS, c’est Opel qui dégaine son SUV hybride-rechargeable avec le Grandland X Hybrid4. Construit sur la même plateforme technique du groupe PSA que ses cousins français, le Grandland X Hybrid4 en reprend également la motorisation hybride qui combine un moteur turbo essence 1.6 litre et deux moteurs électriques. L’association offre ainsi une puissance cumulée de 300 ch pour un couple de 520 Nm, 4 roues motrices et Opel annonce une consommation d’essence de… 1,6 l/100 km et une autonomie en full électrique de 69 km selon la norme d’homologation WLTP, mais uniquement sur les 100 premiers kilomètres avec la batterie chargée à fond car une fois qu’elle est vide, c’est-à-dire après 40 km lors de notre essai en l’utilisant normalement, la consommation tourne plus facilement autour des 7 l/100 km, ce qui reste toutefois raisonnable pour un SUV à la masse de plus de 2,2 tonnes.

BON POUR LA PLANÈTE MAIS PAS VRAIMENT CADEAU

L’hybride-rechargeable c’est bien, mais bon ce n’est pas cadeau et pourtant le Grandland X Hybrid4 est le moins cher des trois SUV PHEV du groupe PSA. Affiché au tarif de 49 350 € dans sa finition de « base », l’Allemand est moins cher de quasiment 4 500 € que son cousin Peugeot 3008 Hybrid4 alors que le DS7 Crossback E-Tense s’affiche pour sa part avec un surcoût de presque 6 000 €. Comme ce Grandland X Hybrid4 est en plus hyper équipé, surtout dans sa version haut de gamme Ultimate (51 700 €), avec de nombreux équipements de série dont les roues de 19 pouces, les palettes au volant, la sellerie cuir, les sièges chauffants ou encore de nombreuses aides à la conduite, autant dire qu’il est le mieux placé des trois, mais le prix de cette transition énergétique est loin d’être attractif pour le particulier et c’est donc vers le marché de l’entreprise que ce Grandland X Hybrid4 risque de trouver plus facilement sa clientèle grâce aux faibles émissions de CO2 de 36 g/km et sa fiscalité avantageuse. Il va s’en dire que les commerciaux de la marque au Blitz vont devoir proposer les bons financements et loyers dans le cadre d’une location longue durée. Mais rassurez-vous, si votre budget ne permet pas de passer à cette version, Opel a annoncé l’arrivée courant 2020 d’une version hybride de 225 ch 2 roues motrices au tarif plus abordable de 41 700 € dans la finition de base Edition.

ÇA POUSSE FORT !

Avec son capot noir et ses grosses roues de 19 pouces, le Grandland X Hybrid4 ne passe pas inaperçu. Pourtant construit sur la même base que ses cousins français, le SUV allemand n’en demeure pas moins réellement différent avec une personnalité très Opel et c’est tant mieux. Une fois dans l’habitacle, on retrouve l’agencement du Grandland X thermique – lire notre essai – et il faut mettre les yeux vers le tableau de bord pour comprendre que nous sommes au volant de la version hybride-rechargeable car tout est semblable ou presque avec ses frères thermiques. Sous le capot, le 4 cylindres turbo essence 1.6 litre de 200 ch est couplé avec deux moteurs électriques de 81 kW à l’avant et de 83 kW à l’arrière. La batterie d’une capacité de 13,2 kWh prend place sous la banquette et en profite pour bien alourdir l’ensemble qui accuse 1 885 kg sur la bascule. C’est bien l’hybride-rechargeable mais c’est lourd et au volant on sent bien la masse dans le comportement routier en virage. Toutefois, le Grandland Hybrid4 est plutôt agréable à conduire avec un guidage précis des trains roulants et il se montre extrêmement silencieux et confortable sur le mode Hybrid. En mode Sport, le Grandland X Hybrid4 se prend pour un vrai SUV sportif. Ça pousse fort et la transmission 4 roues motrices est d’une réelle efficacité, même sur la neige, avec une parfaite gestion de la motricité. Autre point intéressant de cette transmission 4 roues motrices, le moteur électrique arrière fonctionne toujours même lorsque la batterie est vide puisque le moteur thermique sert alors de générateur. Seule la boite auto EAT8 semble parfois en « panique » lors d’un usage un tantinet sportif, ce qui n’est pas sa vocation malgré la présence d’un mode Sport dont la vocation est d’offrir plus de réactivité.

Très agréable à conduire et performant, l’Opel Grandland X Hybrid4 est vraiment une très bonne surprise. Seul son prix élevé, mais moins que ses concurrents et cousins, est tout de même un frein et le destine à une clientèle essentiellement professionnelle qui va devoir rouler et recharger afin de le rentabiliser par rapport à une version thermique, mais c’est finalement le prix à payer pour entrer dans la transition énergétique.

Photos Laurent SANSON

CATÉGORIES & MARQUES

L’ACTU SPORT EN NORD

IDENTIFIER VOTRE VÉHICULE

PUB

LA COTE DE VOTRE AUTO

ROULEZ AVEC NOUS SUR FACEBOOK

PARTENAIRES

 

 

Plus dans ELECTRIQUE & HYBRIDE