VW GOLF 6 GTi

SUCCESSION ASSURÉE

L’arrivée d’une nouvelle Golf GTi est toujours un petit événement. Même si la nouvelle venue ne revendique que 210 ch, elle assume pleinement son rôle d’icône en mixant sportivité et confort derrière le trait commun de toutes les Golf GTi, le double liseré rouge qui orne de nouveau sa calandre, symbole d’une signature indélébile.

 

 

Lors de son lancement en 1976, la Golf GTi est vite devenue la référence des sportives et par la même des compactes, créant au passage une véritable révolution automobile car à l’époque le plaisir de rouler dans une sportive portait un nom quasi unique, la Porsche 911, et nombreux étaient ceux pour qui le rêve était alors totalement inaccessible. Alors que l’on s’éclatait sur le “Daddy Cool” de Boney M ou encore “Europa” de Santana, VW démocratisait en cette année 76 l’accès aux voitures sportives, créant une véritable icône accessible au plus grand nombre. Ainsi, la Golf GTi originale a fait rêver bien des générations et naître bien des vocations, dont celle de votre serviteur d’ailleurs. Animée par un 1.6 à injection électronique de 110 ch, la première Golf GTi a marqué les esprits pour toujours et son renouvellement est finalement un défi permanent pour le constructeur allemand qui ne souhaite pas égratigner une légende vieille de 33 ans.

 

CHOC DES GÉNÉRATIONS

Avec le temps et les générations, la Golf GTi s’est embourgeoisée en prenant de l’embonpoint et perdant finalement ce qui faisait son charme, sa sportivité sans superflu. Le temps passant, la GTi s’est égaré dans les méandres du sacro-saint marketing pour revenir encore plus forte lors de la cinquième génération. Avec cette Golf 6 GTi, VW redonne du plaisir aux puristes pour qui le mythe GTi s’arrêtait aux seules Golf 1 et 2 GTi, une éternité finalement et vivre avec son temps est bien le propre de l’être humain, ce qui évite de cultiver les remords d’une autre époque.

 

 

GTi SUR TOUTE LA LIGNE

Avec sa nouvelle Golf GTi de la sixième génération, Volkswagen a réintroduit une réelle notion de plaisir, celui d’une sportive qui dispose d’une cavalerie suffisante sous le capot sans perdre de son confort, de sa finition haut de gamme et de sa multitude d’équipements. En fait, c’est bien ce qui caractérise cette GTi, un parfait dosage entre le sport chic et le sport tout simplement. Pour mieux s’en convaincre, un big galop d’essai sur circuit, celui de Bordeaux Mérignac en l’occurrence et les routes de la presqu’île du Cap Ferret et du Bassin d’Arcachon et on comprend que cette nouvelle GTi souhaite effectivement revenir aux fondamentaux. Pour ce faire, VW a introduit un nouveau moteur 4 cylindres turbo 2.0 TSi, celui de la Scirocco modifié au niveau des pistons et du turbo et désormais en version 210 ch. Un bloc qui respire la santé en délivrant une mélodie rauque pour le moins agréable dans les tours, car au ralenti on se demande bien ce qui se passe sous le capot. Conscient qu’une GTi se doit d’offrir sa part de rêve, VW a bien compris l’enjeu de ce modèle qui véhicule l’image de marque en travaillant aussi sur la sonorité, aussi bien dans l’habitacle que dehors avec une double sortie d’échappement droite et gauche qui par la même occasion affirme le caractère sportif, mais classe, de cette GTi sixième du nom.

 

L’ÉLECTRONIQUE CALME LES ESPRITS

Mais bien plus que sa musique, ce bloc 4 cylindres turbo brille par sa souplesse et sa franche montée en régime. Autant vous le dire de suite, c’est qu’il pousse fort le petit 2.0 TSi et de manière continue sans la moindre brutalité. Certes, ce n’est pas le bouillant 2.5 Turbo 305 ch de la Focus RS, mais il n’en demeure pas moins super performant. C’est limite bluffant car finalement il ne revendique que 210 ch et le travail effectué sur le turbo, le calage variable de la distribution et enfin l’injection directe d’essence porte pleinement ses fruits. Avec la boîte mécanique aux 6 rapports parfaitement étagés et au guidage précis et rapide, c’est un vrai régal d’autant que le châssis bien équilibré et au confort remarquable semble loin des limites et ce malgré un léger sous-virage. Finalement, on lui reproche sa gestion électronique qui canalise les “débordements” au volant. Du coup, avec l’intrusion rapide de l’ESP non déconnectable du fait de l’utilisation d’un autobloquant électronique XDS couplé avec ce dernier, mais qui améliore vraiment la motricité, on gomme une partie du plaisir de conduire sportivement, à la limite, en jouant sur les transferts de la caisse (voir vidéo en caméra embarquée). Mais voilà, tout le monde n’est pas pilote et justement “Monsieur tout le monde” va trouver dans cette gestion électronique une aide à la conduite précieuse et très, trop !, sécurisante. Ne permettant aucune fantaisie, le système autobloquant XDS en agissant sur les freins calme naturellement les ardeurs des plus chauds.

 

 

La nouvelle Golf GTi cultive un goût prononcé pour la polyvalence, faisant du confort et du respect de l’environnement son cheval de bataille sans perdre de sa sportivité légendaire en livrant 210 ch de son nouveau et brillant 2.0 TSi

 

 

VIDEO A bord de la nouvelle Golf GTi sur le circuit de Bordeaux Mérignac

 

 

+

. Enfin le retour de l’esprit GTi
. Présentation et niveau finition
. Souplesse d’utilisation du moteur 2.0 TSi
. Reprises, accélérations et motricité
. Confort remarquable

-

. Intrusion trop rapide de l’électronique
. ESP non déconnectable
. Surchauffe rapide des freins en conduite sportive

 

 

 

FICHE TECHNIQUE

VW GOLF 6 GTi

. Berline compacte 3 / 5 portes - 5 places
. Présentation spécifique GTi
. Longueur 4,21 m - largeur 1,78 m - hauteur 1,50 m
. Moteur 4 cylindres essence de 1 984 cm3
. Suralimentation par 1 turbo IHI
. Puissance de 210 ch de 5 300 à 6 200 tr/mn
. Couple de 280 Nm de 1 700 à 5 200 tr/mn
. Boîtes de vitesses méca 6 rapports ou DSG 6
. Antipatinage déconnectable
. ESP non déconnectable
. Autobloquant électronique XDS
. Châssis sport de série
. Suspension pilotée DCC avec modes Sport, Confort et Normal en option (980 €)
. Jantes alu 7.5 x 17” (option 18”)
. Pneus 225/45 R17” (option 18”)
. Nombreux équipements de série : clim auto Climatronic, ordinateur de bord grand écran, radio CD 8 HP, intérieur sport avec sellerie tissu motifs “écossais” Interlagos, volant cuir avec fil rouge, pédalier alu...
. Poids de 1318 kg en version boîte mécanique
. Vitesse maxi de 240 km/h en boîte méca (238 km/h boîte DSG)
. 0 à 100 km/h en 6”9 s
. Consommation mixte 7,3 l/100 km
. Rejet CO2 de 170 g/km (173 g/km boîte DSG) malus 750 €
. Gamme de 27 500 € (3 portes BVM6) à 29 970 € (5 portes DSG6)

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france