VOLVO XC60 T6 2-0 DRIVE-E 2WD 2014

essai Volvo XC60 T6 2.0 Drive-E 2WD 2014 - photo Laurent Sanson
  • essai Volvo XC60 T6 2.0 Drive-E 2WD 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 22 octobre 2013

UN SUÉDOIS EN MODE 4 CYLINDRES

Alors que le constructeur suédois avait fait du moteur 5 cylindres sa marque de fabrique, les prochains millésimes s’annoncent sous les traits du 4 cylindres. Un changement de philosophie, disons même une révolution de palais, dictée par des législations de plus en plus sévères en matière d’émissions de CO2. Star des ventes de la marque en France, le SUV XC60 restylé bénéficie comme les autres modèles de la gamme 60, des nouvelles motorisations 2.0 Drive-E. Nous l’avons testé dans sa version T6 la plus puissante sur les routes du Sud-Est.

 

essai volvo xc60 t6 2.0 drive-e 2wd xenium 2014 photo laurent sansonDepuis sa reprise par les chinois de Geely, Volvo fait valoir de nouvelles ambitions qui passe dans un premier temps par une refonte totale de ses moteurs avant le lancement de nouveaux modèles. Pour être pleinement en phase avec les nouvelles réglementations sur les émissions de CO2 et les normes Euro6, Volvo a bousculé ses bonnes habitudes pour repartir d’une feuille blanche en concevant deux nouveaux moteurs à l’architecture 4 cylindres et déclinés en différents niveaux de puissance. En diesel D4 ou essence T5 et T6, ces 4 cylindres d’une cylindrée de 2.0 litres bénéficient d’une suralimentation et les versions les plus puissantes d’un compresseur en soutien du turbo. Sur notre XC60 T6 d’essai, la puissance atteint donc 306 ch pour un couple de 400 Nm et le tout avec deux roues motrices comme une simple traction. Misant sur l’avenir, cette nouvelle génération de moteurs 4 cylindres essence et diesel Drive-E est prête pour recevoir dans le futur une hybridation, rechargeable ou non.

 

essai volvo xc60 t6 2.0 drive-e 2wd xenium 2014 photo laurent sansonDES ÉVOLUTIONS STYLISTIQUES EN DOUCEUR

Depuis son lancement en 2008, le SUV Volvo XC60, concurrent des BMW X3 et Audi Q5, s’est imposé comme le best-seller de la marque suédoise. Restylé en douceur, le XC60 intègre une nouvelle calandre dans un bouclier avant redessiné, des feux de jour à Led, de nouveaux phares qui adoptent un éclairage adaptatif, des buses de lave-glace cachés, des feux arrière à Led, des sorties d’échappement rectangulaires chromée et enfin de nouvelles jantes en 20 pouces qui chaussent de généreux pneumatiques polyvalents Pirelli Scorpion Zero en 255/45 R20. A l’intérieur, le XC60 2014 bénéficie également de quelques aménagements avec des sièges avant redessinés et plus enveloppants, de nouvelles selleries, d’un revêtement de pavillon désormais gris anthracite pour plus de sportivité ainsi que d’une nouvelle instrumentation digitale à l’affichage variable en fonction des envies selon 3 thèmes, Eco, Elégance et Performance. La qualité perçue est fidèle au rendez-vous et progresse encore, tout comme le contenu technologique qui s’enrichie d’un système d’info-divertissement Sensus connecté toujours plus riche de nouvelles fonctionnalités. La sécurité étant depuis toujours l’un des leitmotiv de la marque, les systèmes de sécurité se dotent pour leur part de la détection des cyclistes, en plus des piétons, de l’aide au stationnement semi-automatique, de la surveillance des angles morts, de l'alerte de franchissement de ligne ou encore de la surveillance d'angle mort de deuxième génération.

 

essai volvo xc60 t6 2.0 drive-e 2wd xenium 2014 photo laurent sansonCOMPORTEMENT A L’AMÉRICAINE

Parfaitement présenté dans cette teinte blanc cristal et reposant sur de superbes roues multibranches de 20 pouces, le nouveau Volvo XC60 ne manque pas d’allure et de séduction d’autant que la face avant est plus épurée. Une fois devant le volant dans un environnement haut de gamme constitué de cuir et de plastiques moussés de fort belle facture, on trouve vite ses marques avec des commandes qui tombent parfaitement sous la main et on regrette juste les nombreux boutons pas très intuitifs de la console centrale. Pour ce premier contact avec le moteur T6 Drive-E, nous prenons la direction du col de Vence et de sa route sinueuse à souhait. Un terrain taillé pour le rallye et donc les sportives et sur lequel le XC60, qui ne l’oublions pas est un SUV sportif avec son moteur 2.0 double suralimentation de 306 ch, a vite démontre ses limites avec un train avant au guidage trop lent par la faute d’une direction tout aussi lente. Couplé avec une boite auto à 8 rapports également très lente dans les rétrogradages et ce malgré la présence de palettes au volant et d’une fonction QuickShift qui normalement améliore la vitesse d’exécution des rapports, le nouveau moteur 2.0 Drive-E semble étouffé et on se demande si la puissance annoncée est au rendez-vous. Certes, l’ascension est rapide et même confortable car ce XC60 est bien suspendu, mais avec un «nez» qui plonge dans le premier virage venu et qui s’écrase de tout son poids sur les Pirelli Scorpion Zero qui hurlent leur douleur, le beau SUV scandinave montre qu’il préfère les grandes lignes droites des forêts suédoises aux routes du sud-est de l’hexagone. A sa décharge, si la montée d’un col à un rythme musclé n’est pas son exercice favori, il est néanmoins révélateur d’un certain comportement et celui-ci est typé «à l’américaine» avec une suspension plus ferme, en privilégiant le confort et de la puissance pour parcourir de longs trajets dans un univers haut de gamme. Autre point important avec une influence certaine sur son comportement, notre version d’essai T6 ne possède que deux roues motrices, comme une simple compacte C30 par exemple et alors 306 ch sur le seul train avant avec juste quelques remontées de couple dans le volant, le bilan au volant n’est pas finalement pas si mal, d’autant comme nous le disions plus haut, on utilise pas un XC60, même de 306 ch, comme une sportive pure et dure.


Dans cette nouvelle version restylée, le Volvo XC60 passe sans encombre le cap des 5 ans d’âge et il élève encore son niveau avec l’introduction de moteurs de la nouvelle génération, dont le T6 de 306 ch testé. Toujours aussi bien présenté et proposant un véritable agrément de conduite, tant que l’on ne décide pas de gravir une route de montagne trop rapidement, il s’impose réellement comme une véritable alternative aux SUV germaniques, le tout avec le charme scandinave.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU VOLVO XC60 T6 2.0 DRIVE-E 2WD 2014

essai volvo xc60 t6 2.0 drive-e 2wd xenium 2014 photo laurent sanson

essai volvo xc60 t6 2.0 drive-e 2wd xenium 2014 photo laurent sanson

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france