VOLKSWAGEN GOLF 7 1-4 TSi 140 DSG 7 CARAT 2013

Essai Volkswagen Golf 7 1.4 TSi 140 ch DSG 7 Carat 2013
  • Essai Volkswagen Golf 7 1.4 TSi 140 ch DSG 7 Carat 2013
  • par Seb.J
  • texte & photos
  • 27 décembre 2012

SA MAJESTÉ GOLF

L'automobile allemande a ses icônes avec la 911, la Cox et la Golf. Plus que jamais avec l’introduction de cette 7ème génération, la Golf confirme qu’elle reste la référence sur le segment des berlines compactes et la concurrence a encore du souci à se faire. N’est pas sa Majesté Golf qui veut !

 

essai volkswagen golf 7 1.4 tsi 140 ch dsg 7 carat 2013En bientôt 40 ans de carrière, la Volkswagen Golf a peu évolué au niveau de sa silhouette, mais on ne peut pas dire que cela lui ait porté préjudice puisqu'elle s'est écoulée à 29 millions d'exemplaires. Cette prudence est même non seulement assumée mais clairement revendiquée par la marque : "Le client Golf veut une Golf", résume le directeur commercial de VW France. Sur ce point, le contrat est rempli et les «golfistes» distingueront les feux LED carrés, la trappe à carburant en forme de "rectangle incliné" et les petites vitres à l'avant qui donnent une bonne vision latérale. Pour le reste, pas grand-chose de différent par rapport à la Golf 6, sortie seulement il y a quatre ans.


essai volkswagen golf 7 1.4 tsi 140 ch dsg 7 carat 2013MQB, LA RECETTE MAGIQUE

La raison de ce renouvellement anticipé - normalement, un modèle dure 7-8 ans, avec un restylage au bout de 3-4 ans - tient dans la nouvelle plateforme MQB, utilisée par la nouvelle Audi A3, la Seat Leon 3 ou encore la prochaine Skoda Octavia. Il aurait été étonnant que le modèle phare du groupe (700 000 unités produites par an... dans un seul site !) n'en profite pas. La MQB, c'est la recette magique de Volkswagen pour produire avec un maximum de modèles avec un minimum de coûts. Extrêmement polyvalente, elle permet d'assembler différents modules et de jouer sur les empattemements, les voies, les porte-à-faux, la longueur hors-tout... "On peut tout faire, sauf entre l'axe des roues avant et le pédalier, là où on installe le moteur", nous avait expliqué un responsable technique. Sauf que dans ce sanctuaire moteur, tout est possible aussi puisqu'il a été étudié pour accueillir des moteurs turbo-diesel, essence mais aussi hybride et même hydrogène. On devrait même pouvoir essayer en 2013 la e-Golf.

Avec la MQB, la Golf s'est allongée de 5,6 cm soit quasiment autant que l'augmentation de l'empattement (+5,9 cm). Elle s'étire donc sur 4,25 m, ce qui la légitime dans son appellation de "berline compacte". Les grands gagnants sont les passagers arrière - qui disposent de davantage de place pour leurs gambettes - et le coffre. Avec 380 litres, il est bien dimensionné et surtout positionné bien plus bas. Malgré l'accroissement de ses dimensions, la Golf 7 réussit à être plus légère de 70 à 100 kilos selon les versions, avec un gros travail notamment sur le poids de la carrosserie et du châssis, en utilisant des aciers à haute (voire très haute) limite d'élasticité.

essai volkswagen golf 7 1.4 tsi 140 ch dsg 7 carat 2013CURE D'AMAIGRISSEMENT

Cette cure d'amaigrissement radicale a ses effets sur la consommation (- 0,3 litre/100 km) mais aussi sur le comportement de la Golf, qui n'a jamais été aussi alerte. Pour arranger encore les choses, la "MK7" dispose maintenant de série du système XDS qui vient solliciter l'antidérapage ESP de manière à ce que le comportement de l'auto reste le plus neutre possible. C'est clairement une recette miracle qui permet à la Golf d'offrir à la fois un comportement rigoureux et un confort de tout premier ordre - ce qui est pourtant complètement antinomique ou en tout cas très difficile à obtenir -, comme j'ai pu le constater avec bonheur sur les petites routes de Sardaigne avec des roues de 17 pouces. En plus, j'avais à disposition sur mon modèle d'essai (qui croulait sous les options) le DCC, c'est-à-dire le comportement piloté de l'auto selon 5 modes : Normal, Eco, Sport, Confort et Individuel. Ce dernier porte bien son nom, avec plus de paramètres modifiables qu'il n'y en a pour le réglage de mon volant sur la PS3. Les effets se font le plus sentir sur le mode Sport (miam) et sur le mode Eco (sans commentaire), au niveau des reprises et des régimes de passage de vitesses de la boîte DSG. Cette dernière reste la référence, loin devant l'EDC de Renault et à des années-lumière de la BMP6 de PSA qui a dû donner (voire donne encore) quelques fous rires aux ingénieurs allemands. Bon, reconnaissons que la DSG s'est parfois emmélé les engrenages, par exemple en basculant en mode Sport alors que je voulais rouler en Eco. Ach ! Was für ein lustiges Wagen ! (excusez mon allemand)

Côté consommations, il y a belle lurette que je ne crois plus aux chiffres d'homologation mirifiques. Ainsi les 3,6 litres en extra-urbain du TDI 150 étaient-ils plus proches des 5,2 litres (en mode Eco+conduite ultra sage), ce qui est déjà en soi une performance. Idem pour le TSI 140 essence qui "moyennait" à 6,8 litres, soit bien au-dessus des 4,7 litres de la fiche technique mais je reconnais ne pas avoir cherché à faire une perf d'éco-conduite. Ceci dit, ce bloc essence turbo est l'un des moteurs phare (si l'on peut dire) de la Golf 7 car il utilise le système ACT qui, comme sur l'A3 et les Audi à moteur V8, coupe la moitié des cylindres quand il n'y a pas lieu de les solliciter. Tout cela se passe en totale transparence pour le conducteur (aucun à-coup) qui est informé par un simple message de l'ordinateur de bord. Idem quand l'auto se met en roues libres : elle vous le dit alors que vous ne le savez pas. Bien évidemment, il y a aussi un Start&Stop.


essai volkswagen golf 7 1.4 tsi 140 ch dsg 7 carat 2013DEUTCH TECHNOLOGIE

De la technologie utile, qui marche, c'est suffisamment rare pour être signalé ! Et moi qui ne suis vraiment pas fan des assistances en tout genre, je dois avouer que cette Golf 7 m'a bluffé par ses équipements à la fois efficaces et pas intrusifs, à l'image de ses radars de manoeuvre qui encerclent l'auto, de son radar anticollision qui va jusqu'à arrêter complètement la voiture (idéal pour avancer au pas dans les bouchons sans toucher les pédales !) mais surtout de son système multimédia façon iPad. Avec le GPS, on est mis dans l'ambiance : on dézoome/zoome en pinçant/écartant les doigts et en plus - ah la la c'est magique - le menu apparaît alors que le doigt est encore à 1 cm de l'écran. Pour la musique, OK, j'ai compris : le CD c'est fini, place à la musique en Bluetooth ou en USB et là aussi on peut "swiper" sauf que là, c'est moins réussi car l'écran est pour le coup trop sensible. Avec les bonnes vieilles molettes, ça va plus vite. Bon, fallait bien aussi lui trouver un défaut, à cette voiture !

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA VOLKSWAGEN GOLF 7 EN SARDAIGNE

 

essai volkswagen golf 7 1.4 tsi 140 ch dsg 7 carat 2013

essai volkswagen golf 7 1.4 tsi 140 ch dsg 7 carat 2013

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA VOLKSWAGEN GOLF 7 EN SARDAIGNE

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france