SUBARU XV 2-0D BOXER DIESEL 147 CH 4WD CLUB

Subaru XV 2.0 D boxer diesel 147 ch 4WD Club
  • Subaru XV 2.0 D boxer diesel 147 ch 4WD Club
  • par Laurent SANSON
  • texte & photos
  • 26 janvier 2012

XV POUR CEUX QUI SAVENT !

Fort d’une notoriété axée sur sa seule Impreza WRX STi, le constructeur japonais Subaru profite du lancement de son crossover compact XV pour s’offrir une nouvelle signature qui en dit long sur sa culture. Avec son nouveau XV, le slogan “Pour ceux qui savent” prend toute sa signification car rouler en Subaru et en XV est vraiment une affaire de connaisseurs, à l’image de son appellation que l’on prononce en lettres, soit “ixevé”, pour ceux qui savent !

 

Depuis plusieurs mois il essai subaru xv crossover 2.0 boxer diesel 147 ch 4wdfait sensation sur les salons internationaux et le voici enfin sur les routes de l’hexagone. Le crossover XV de Subaru débarque avec des arguments, à commencer par celui de la fiabilité et de technologies propres à la marque qui souhaite reprendre une croissance normale après des temps difficiles. Il ne fait aucun doute qu’en arrivant sur le segment des crossovers compacts, Subaru se trouve en face d’une sacrée concurrence mais comme le XV a des arguments à faire valoir, dont un bon positionnement rapport-prix-équipements-performances, Subaru peut donc légitimement espérer séduire une nouvelle clientèle qui ne connaît pas forcément l’univers de la marque. 


essai subaru xv crossover 2.0 boxer diesel 147 ch 4wdUNE NOUVELLE IMAGE A CONSTRUIRE

Jean-Claude Debard, le dynamique et nouveau Président de Subaru France l’annonce avec insistance, Subaru doit et va changer d’image et pour atteindre cet ambitieux objectif, notre homme compare “sa” marque aux Premium allemands. Toutefois, si le déficit d’image de la marque japonaise est notoire et qu’elle tourne autour d’un seul et unique modèle, l’emblématique Impreza WRX STi, Subaru compte fortement sur son nouveau crossover XV pour enfin changer la donne et la perception de la marque auprès du public. Si Subaru revendique légitimement un label d’excellence avec des technologies comme le moteur boxer et la transmission intégrale permanente symétrique, il n’en demeure pas moins vrai que le réseau des distributeurs de la marque est loin de couvrir le territoire et que l’après-vente est tout aussi important qu’un beau show-room. Mais ce frein structurel ne devrait être bientôt plus qu’un mauvais souvenir car l’arrivée du crossover XV, et plus tard dans l’année du coupé BRZ, booste avec effet immédiat le développement du réseau français dont l’objectif est d’atteindre rapidement une centaine de distributeurs.

essai subaru xv crossover 2.0 boxer diesel 147 ch 4wdXV... DU JAPON, DE LA ROSE OU DE FRANCE ?

DITES TOUT SIMPLEMENT “IXEVÉ”

Flanqué d’un XV chromé sur sa malle de coffre, le nouveau crossover de Subaru n’a pas vocation de faire la promotion du célèbre XV des bleus à l’ovalie et encore moins celle d’une marque de vêtements toujours dédiée au rugby. Qu’on se le dise, cette appellation XV doit se lire en lettres et non en chiffres romains, ce qui donne phonétiquement parlant “ixevé”. Bon d’accord, c’est un peu tordu et si nous parlions de ce crossover finalement. L’introduction du XV sur un segment du crossover compact qui se porte plutôt pas mal est donc une bonne chose pour la marque qui va pouvoir offrir autre chose qu’une éternelle Impreza avec un véhicule tendance au style sportif et élégant. D’ailleurs, Jean-Claude Debard n’hésite pas à dire que son XV est un concurrent direct des Audi Q3, BMW X1 ou encore un Range Rover Evoque. Franchement, si le XV affiche de bonnes dispositions, il n’a pas le niveau de finition et de qualité perçue que les cadors Premium de la catégorie. On comprend l’enthousiasme du boss de Subaru France avec son nouveau BB qui doit relancer la machine, mais sincèrement le Subaru XV est un ton en dessous, même si techniquement il n’a rien à envier aux autres avec son moteur boxer diesel et sa transmission intégrale permanente dite symétrique avec son arbre de transmission parfaitement dans l’axe de la sortie de boite,  une mécanique à 6 rapports sur notre version d’essai. Mais encore une fois et sans faire injure aux japonais, le XV marque le pas dans sa présentation intérieure et le choix des matériaux. Même si la planche de bord bénéficie d’un revêtement moussé sur une partie de sa surface, il reste encore trop de plastique bien dur à l’aspect pas très flatteur et du coup les ajustages en prennent un coup. Alors disons qu’entre un XV et un Q3 par exemple, chacun boxe dans une catégorie différente en terme de finition. Mais rassurez-vous, le Sub’ XV a des arguments, à commencer par son prix et son style très dynamique.


essai subaru xv crossover 2.0 boxer diesel 147 ch 4wdUNE VRAIE SUB’ HAUTE SUR PATTES

Sa silhouette compacte aux angles marqués ne passe pas inaperçue et dans cette livrée orange, il fait tout simplement tourner les têtes. Au volant, le XV ne surprend pas en dévoilant un comportement rigoureux très typé Subaru avec sa transmission intégrale symétrique qui lui donne ce caractère très neutre et toujours très sécurisant. Sur les routes détrempées au fin fond des Yvelines, cadre de cet essai à l’esprit tout chemin, le XV rassure par son comportement routier d’autant que le roulis très limité, malgré la hauteur de caisse importante de 220 mm, permet une conduite dynamique. Le XV enroule les courbes avec aisance en se montrant très stable et équilibré, ce qui démontre une nouvelle fois que le choix technique du moteur boxer qui se caractérise par des cylindres à plat et opposés, est un réel avantage en matière d’équilibre et de répartition des masses avec un centre de gravité le plus bas possible. Très maniable avec un rayon de braquage réduit qui facilite les manoeuvres et agréable à conduire, malgré un guidage de la commande de boite qui manque de rigueur, le XV est une réelle bonne surprise.

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU SUBARU XV

 


essai subaru xv crossover 2.0 boxer diesel 147 ch 4wdJ’AI AIMÉ


- le design extérieur doté d’une forte personnalité

 

- le confort et l’efficacité de la suspension

 

- l’agrément de conduite, moteur boxer et transmission intégrale

 

- l’habitabilité à bord, espaces aux jambes passagers AR, volume de coffre

 

- les nombreux équipements de série

 



essai subaru xv crossover 2.0 boxer diesel 147 ch 4wdJE N’AI PAS AIMÉ

 

- encore trop de plastiques durs dans l’habitacle

 

- le manque de gaieté de la planche de bord et des panneaux de portes

 

 - le guidage de la commande de boite pas très précis

 

 - l’absence de Start/Stop sur cette version diesel

 

 

 

essai subaru xv crossover 2.0 boxer diesel 147 ch 4wd

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU SUBARU XV

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france