SUBARU IMPREZA 2.0 BOXER DIESEL

  • Par Laurent SANSON
  • Photos : D.R
  • 1 mars 2009

LA SUB’ CARBURE AU MAZOUT

Ayant construit sa réputation sur sa transmission intégrale permanente et ses moteurs turbo essence boxer à plat, Subaru fait sa révolution en intégrant une motorisation diesel que l’on retrouve depuis quelques semaines sous le capot de la nouvelle Impreza.

 

Authentique icône mécanique et modèle emblématique de la marque, la Subaru Impreza dénommée Sub’ par les fans du constructeur nippon est en passe de devenir “une auto comme une autre”. Intégralement redessinée en une compacte 2 volumes pour sa 3ème génération commercialisée depuis l’an dernier, le modèle culte du jeune retraité du championnat du monde des rallyes WRC rentre dans le rang en intégrant une motorisation diesel, une grande première dictée par des impératifs économiques si Subaru veut faire décoller ses ventes. Après les Legacy et Outback, l’Impreza hérite donc du premier moteur diesel développé par Subaru que l’on retrouve également sous le capot du SUV Forester.

 

FIDÈLE AU BOXER

Spécialiste du moteur à plat avec cylindres inversés, le constructeur japonais n’a pas vendu son âme au diable en passant au diesel. Les amoureux de la marque apprécieront et si ce nouveau moteur diesel boxer n’offre pas les prestations des turbulentes Impreza WRX et STi, il en conserve l’architecture et présente donc des avantages avec une forte réduction des vibrations et l’abaissement du centre de gravité qui améliore le comportement routier qui fort de sa transmission intégrale permanente symétrique et de sa suspension adaptée au moteur diesel demeure une référence. Avec 150 ch, ce bloc diesel boxer 2 litres turbocompressé n’est finalement pas très impressionnant même si sur le papier sa valeur de couple de 350 Nm de 1800 tr/mn à 2400 tr/mn semble intéressant. Très linéaire, il “fait le métier” sans pour autant sortir du lot. Néanmoins, s’il offre des performances de tout premier plan et une consommation maîtrisée, ce bloc se distingue aussi par quelques claquements lors de la réaccélération.

 

MÊME DIESEL, LA SUB RESTE UNE SUB !

Dans un marché fortement orienté sur le diesel, Subaru a donc décidé de prendre sa part du gâteau sans perdre pour autant sa philosophie car plus que jamais le constructeur japonais revendique son statut de spécialiste. Tout en carburant au mazout, l’Impreza 2.0 Boxer Diesel conserve le style racé et atypique de la WRX avec sa grosse prise d’air de capot qui lui affirme sa personnalité et son identité. A l’intérieur, pas de réelle surprise car l’on retrouve les équipements des autres versions avec des sièges sport très enveloppants, un volant et pommeau en cuir ainsi qu’un tableau de bord aux trois compteurs de couleur bleue éclairés de jour comme de nuit. On regrette juste la qualité limite des plastiques mais lorsque l’on fait l’acquisition d’une Sub’ cet argument passe normalement au second plan, en sera t-il autant avec cette Boxer Diesel qui vise une autre clientèle ?

FICHE TECHNIQUE

SUBARU IMPREZA 2.0 BOXER DIESEL

. Berline 2 volumes 5 portes
. Moteur 4 cylindres à plat Boxer de 1998 cm3
. Injection directe à rampe commune “Common Rail”
. Suralimentation par 1 turbo à géométrie variable
. Puissance de 150 ch à 3600 tr/mn
. Couple de 350 Nm de 1800 tr/mn à 2400 tr/mn
. Boîte de vitesses manuelle 6 rapports
. Filtre à particules fermé DPF
. Transmission intégrale permanente symétrique
. Direction à crémaillère à assistance électrique
. Châssis DC3 Dynamic Control Concept
. Jantes alu 16” sur 2.0D et alu 17” sur 2.0D Sport
. Climatisation auto et autoradio CD
. Régulateur de vitesse
. ABS, ESP, VDC contrôle dynamique du véhicule...
. Consommation parcours mixte de 5.9 l/100 km
. Émissions CO2 de 152 g/km pour 2.0D (155 g/km 2.0D Sport)
. 0 à 100 km/h en 9”
. Vitesse maxi de 205 km/h
. Gamme de 26 500 € (2.0D) à 34 300 € (2.0D Sport Club)

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france