SKODA FABIA RS 1.4 TSi 180

CURE DE SPORTIVITÉ

Malgré une vocation de citadine, la Skoda Fabia profite de son facelift pour s’offrir sa déclinaison sportive, la RS. Parée du nouveau moteur essence 1.4 TSi de 180 ch accouplé à une boite auto séquentielle DSG 7 rapports, la citadine tchèque se dévergonde en se montrant à son aise dans les beaux quartiers, sur une petite route sinueuse ainsi que sur le circuit de Spa-Francorchamps, cadre de notre essai.

Enchaînant cette saison les victoires dans le Trophée Andros des courses sur glace avec les titres pilotes et constructeurs ainsi que dans les rallyes internationaux du championnat IRC avec la Fabia S2000, Skoda a indéniablement le vent en poupe, profitant du dynamisme affiché par son modèle star en compétition, la Fabia. Outre le sport auto qui ne date pas d’hier, la marque tchèque bonifie également son image en tant que partenaire des plus grandes épreuves cycliste, dont naturellement le Tour de France, une vitrine incontournable pour la notoriété du constructeur qui équipe également de nombreuses équipes. En marge aux différents engagements sportifs, Skoda n’est pas en reste avec sa gamme qui compte désormais la Fabia RS, version sportive de son best seller Fabia, proposée pour la première fois avec une motorisation essence.

 

ELLE DOPE SON LOOK

Restylée au printemps dernier, la Skoda Fabia 2 en profite donc pour s’offrir sa déclinaison sportive qui passe par une plastique qui ne manque pas d’allure et de dynamisme. Chic et sportive tout en restant haute sur pattes malgré le rabaissement de la hauteur de caisse de 15 mm, la nouvelle Fabia RS repose sur des jantes en alliage de 17 pouces et s’arme d’un look spécifique avec un bouclier avant qui intègre des phares diurnes à Led, un bouclier arrière avec diffuseur d’air et double sortie d’échappement ainsi qu’un becquet de toit pour parfaire le style et les appuis aéro sur le train arrière. Ainsi traitée, la petite tchèque n’a vraiment pas à rougir dans la famille des petites sportives, d’autant qu’elle propose de multiples combinaisons de couleurs entre la teinte de caisse, du toit (blanc, argent, noir) et des jantes. Une personnalisation bi-ton très tendance initiée par la Fabia et que l’on retrouve également sur les Mini et Citroën DS3. Dans l’habitacle, hormis le volant cuir badgé RS, le pédalier en alu et les sièges sport qui intègrent une broderie RS, le reste est identique à la gamme Fabia avec un évident manque de fantaisie de la planche de bord, ce qui ne l’empêche pas d’être bien construite et sérieuse dans les ajustements des plastiques.

 

PETIT MAIS PUISSANT !

Si la Fabia RS de première génération utilisait un moteur TDi de 130 ch sur le marché français, la dernière née fait table rase du passé en optant pour le tout nouveau bloc essence 4 cylindres 1.4 TSi qui équipe également la nouvelle VW Polo GTi ou encore la Seat Ibiza Cupra. Ce petit moteur avec sa cylindrée de 1 390 cm3 est doté d’une injection directe d’essence ainsi que d’une double suralimentation avec un compresseur et un turbo, ce qui lui autorise une puissance de 180 ch. Disposant d’un couple important à bas régime, ce moteur essence de nouvelle génération se montre très souple et puissant sur une large plage de régime. Lorsque le pied droit enfonce plus sérieusement l’accélérateur, il dévoile même un sacré tempérament en montant très franchement dans les tours. Couplé avec la nouvelle boite de vitesses DSG 7 rapports à double embrayage équipée d’un différentiel électronique XDS chargée de la gestion de la motricité, il fait preuve d’après les données du constructeur d’un appétit d’oiseau avec une consommation mixte de 6,4 l/100 km pour 148 g/km de CO2, ce qui classe la Fabia RS dans la zone neutre, une belle satisfaction. Durant notre essai sur autoroute et les petites routes des Ardennes belges, notre consommation tournait autour des 8,0 l/100 km en ayant le pied plus lourd.

 

LA RS SUR LE JUGE DE PAIX DE FRANCORCHAMPS

Afin de tirer la quintessence de la nouvelle bombinette tchèque, Skoda France n’a pas fait les choses à moitié en proposant, en marge de l’essai routier au coeur des Ardennes belges, de poursuivre l’aventure sur le plus beau circuit du monde, Spa-Francorchamps, théâtre quasi naturel du Grand Prix de Belgique de F1. Un juge de paix pas forcément adapté à une petite voiture de série, même sportive, mais ne boudons pas notre plaisir car Francorchamps, même en Fabia RS, ne se refuse pas. Dans une configuration strictement d’origine, la GTi tchèque démontre sur les 7 km du tracé belge qu’elle ne galvaude pas son appellation RS. Même si sa boite DSG perd de temps en temps les pédales et que la montée des rapports semble interminable en mode S (sport) avec un effet de “variateur” pas toujours très agréable, ce qui heureusement n’est pas le cas lors de la descente des vitesses. En matière de tenue de route à vive allure sur le billard spadois, la Fabia RS se montre à son aise dans les grandes courbes en étant stable et équilibrée. Malgré une légère prise de roulis en entrée, elle se pose sur son train avant et enroule alors parfaitement le virage, d’autant mieux que l’autobloquant électronique XDS se charge le cas échéant de reprendre la main sur la motricité car le train avant supporte très mal la puissance et c’est bien le gros reproche que l’on peut lui faire par rapport à la concurrence bien plus affûtée dans ce secteur de la liaison au sol.

Performante, jolie et très amusante à conduire malgré un train avant qui perd les pédales lorsque la puissance débarque au galop, la Fabia RS est également attractive avec son tarif de 21 750 €. Bénéficiant d’une dotation de série très complète, la Fabia RS est incontestablement une bonne affaire avec son excellent rapport qualité/prix/performances. Dans la même catégorie avec une puissance inférieure, seule l’Abarth Punto Evo fait mieux avec son tarif super attractif en dessous des 20 000 € et son look d'authentique GTi alors que les cousines VW Polo GTi et Seat Ibiza Cupra qui utilisent la même mécanique coûte environ 2 000 € de plus que la GTi tchèque. Comme au casino, faites votre choix !

 

J’AI AIMÉ

- Le look sport chic qui la rend craquante
- Les combinaisons des teintes bi-ton du toit et des jantes
- Le comportement routier équilibré et neutre
- La souplesse et la puissance du moteur qui pousse fort
- La sonorité moteur
- L’excellent maintien des sièges sport
- Le bon positionnement qualité / prix / performances



JE N’AI PAS AIMÉ

- La montée trop lente des rapports de la boite DSG avec un effet de variateur comme sur la DAF de mamie !
- Le train avant qui perd les pédales lorsque l’on hausse franchement le ton
- L’ambiance de l’habitacle “triste”
- La suspension très ferme en usage urbain



FICHE TECHNIQUE

SKODA FABIA RS 2010

- Citadine 5 portes - 5 places
- Longueur 4,03 m - largeur 1,64 m - hauteur 1,49 m
- Présentation spécifique RS
- Moteur essence 4 cylindres en ligne de 1 390 cm3
- Suralimentation par 1 turbo et 1 compresseur
- Injection directe d’essence
- Puissance de 180 ch à 6 200 tr/mn
- Couple de 250 Nm de 2 000 à 4 500 tr/mn
- Boite de vitesses auto et séquentielle DSG 7 rapports
- Transmission aux roues AV
- Différentiel autobloquant électronique XDS
- Châssis sport de série -15 mm
- Train AV de type McPherson avec barre antiroulis
- Train AR avec essieu déformable
- Jantes alu en 7 x 17 pouces avec pneus Conti Sport Contact 205/40 R17
- ABS, ESP Plus avec aide au démarrage en côte, antipatinage TCS déconnectable
- Sièges sport et volant cuir
- Vitesse maxi de 224 km/h
- 0 à 100 km/h en 7.3 s
- Consommation mixte de 6.2 l/100 km (usine)
- Émissions CO2 de 148 g/km (neutre)
- Tarif de 21 750 €

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france