SEAT LEON SUPERCOPA SEAT LILLE

  • Romain Bera va défendre les couleurs de Seat Lille dans la Supercopa Seat Leon France
  • Romain Bera

UNE COPA PLEINE D’EMOCION

Lancée en 2002 de l’autre côté des Pyrénées par Seat Sport, la Supercopa Seat Leon vient de faire une entrée remarquée sur les circuits pour sa première saison dans l’hexagone. Se disputant sur des Leon préparées pour le circuit, Seat Lille nous a confié sa Supercopa n°59 afin de découvrir, volant en mains sur le circuit nordiste de Croix-en-Ternois, cette nouvelle formule très spectaculaire.

Présente en Espagne, Allemagne, Angleterre, Italie ainsi que sur la scène européenne avec l’Eurocup qui se dispute en lever de rideau des meetings du championnat du monde des voitures de tourisme WTCC dans lequel Seat est un des animateurs avec sa Leon TDi, la Supercopa Seat Leon France arrive ce week-end des 16 et 17 octobre au terme de sa première saison avec la 6e et dernière manche sur le circuit de Nevers Magny-Cours.

LA “59” ENTRE DANS LA DANSE DE LA COPA

Évoluant dans le cadre de la Super Série FFSA, le championnat vitrine des compétitions sur circuit en France, la Supercopa Seat Leon voit débarquer pour cette dernière course de la saison, de nouveaux concurrents, dont un portant le n°59 et les couleurs tricolores de Seat Lille et Verbaere Sport. Fort de deux concessions de la marque ibérique sur la métropole lilloise, Seat Lille a fait l’acquisition d’une Supercopa neuve afin de participer aux deux prochaines saisons 2011 et 2012 et cette participation à la dernière épreuve de la saison 2010 est en quelque sorte une mise en bouche afin de découvrir la discipline. Séduit par le projet présenté par le jeune et expérimenté pilote nordiste Romain Bera (championnat GT FIA, Europe FIA GT3, Renault Clio Cup, Porsche Carrera Cup...), Seat Lille n’a pas hésité une seule seconde en suivant le pilote nordiste dans cette formule qui bénéficie de l’implication de Seat France et Seat Sport. Unique concessionnaire français de la marque ibérique directement impliqué dans cette coupe, Seat Lille compte avec Jean-Charles Verbaere, son directeur, et Dominique Verbaere, PDG du groupe Verbaere Automobiles (distributeur Lotus, Alfa Romeo, Honda, Suzuki, Skoda, Caterham et Seat sur la métropole lilloise), deux authentiques passionnés d’auto et de course.

UN VRAI LOOK D’AUTO DE COURSE

Prenant pour base la Leon Cupra R de route avec son moteur 4 cylindres 2.0 TSi 265 ch, la Supercopa n’en garde que l’essentiel pour devenir une véritable auto de course performante, moderne et relativement simple d’entretien. Extérieurement, la Copa se distingue par sa lame avant en carbone et ses larges entrées d’air sur le bouclier avant. La calandre est par contre désormais bouchée alors que le capot se pare d’un extracteur d’air en carbone. Toujours en carbone, une prise d’air profilée prend place sur le toit afin d’alimenter en air frais l’habitacle. Les ailes élargies et découpées en forme d’extracteur d’air couvrent des jantes Seat Sport de 18 pouces qui chaussent des pneus racing Dunlop. À l’arrière, un aileron en carbone apporte de l’appui alors qu’un imposant diffuseur d’air prolonge le fond plat en carbone tout en prenant soin de la sortie d’échappement centrale.

301 CH SOUS LA PLUIE DU TERNOIS

Pour découvrir cette Supercopa, direction le circuit de Croix-en-Ternois dans le Pas-de-Calais par une journée bien humide. Dans sa livrée tricolore bleu-blanc-rouge, la Supercopa frappée du numéro 59 a fière allure. Malgré l’arceau multipoints, prendre place à bord ne pose guère de problème avec la position très reculée. Le pédalier dans l’esprit monoplace ne comporte que deux pédales, une pour l’accélérateur et une autre pour le frein, ce qui veut dire que l’on freine du pied gauche comme sur un karting finalement. Avec la boite auto séquentielle DSG, pas besoin d’embrayage et la commande des rapports s’effectue par les palettes situées derrière le volant.

Une fois en action, cette boite DSG se montre d’ailleurs bien lente alors qu’une auto de course réclame de la rapidité, surtout lors de la descente des rapports. Disons après coup que c’est le talon d’achille de cette super auto au comportement très sain. Facile à conduire, précise et bien équilibrée dans les virages, elle montre également une motricité quasi sans faille, merci l’autobloquant. Le moteur puissant et très plein offre sa puissance de 301 ch sur une large plage et comme le couple de 340 Nm est bien présent, on peut se permettre de sortir d’un virage sur le rapport supérieur afin d’obtenir une meilleure motricité et un train avant moins nerveux. Traction pure et dure, la Supercopa est naturellement légère du train arrière et sur une piste humide il convient de ne pas trop en faire en entrant le moins possible dans un virage sur les freins, sinon la sanction du tête-à-queue, voire du méga travers est quasi inévitable (ndlr : ce qui ne fut pas notre cas lors de ce rapide essai, l’honneur est sauf). Très efficace et agréable à conduire avec cette position de pilotage très en arrière comme dans une Leon de WTCC, la Supercopa qui est ne l’oublions pas une véritable voiture de course demande tout de même de l’expérience pour parfaitement l’exploiter et partir à la chasse aux derniers dixièmes.

 

J’AI AIMÉ

- Le look et le comportement d’une vraie voiture de course
- La position très en arrière dans l’habitacle et la facilité de conduite
- La disponibilité du moteur et la motricité
- L’efficacité et l’endurance du freinage


J’AI MOINS AIMÉ

- Le manque de rapidité de la boite DSG
- La légèreté du train arrière


LA SUPERCOPA SEAT LEON FRANCE EN BREF

- 6 meetings dans le cadre de la Super Série FFSA
- 2 courses par meeting, soit 1 course de 20 mn départ lancé et 1 course de 40 mn départ arrêté
- 1 séance d’essai libre de 45 mn et 1 séance qualificative de 30 mn par meeting
- 6 pneus neufs maxi par meeting
- Une voiture fiable et performante de 301 ch avec boite DSG
- 310 000 Euros de primes sur la saison 2010
- Inscription à la saison de 3 800 € et de 850 € à la course


FICHE TECHNIQUE

SUPERCOPA SEAT LEON FRANCE

- Construite sur la base de la Leon Cupra R
- Arceau cage multipoints FIA et adapté au système Hans
- Position pilote adaptée à la répartition des masses
- Aérodynamique spécifique avec splitter avant, fond plat, diffuseur arrière et aileron
- Ailes AV et AR élargies avec extracteurs d’air
- Prise d’air de toit
- Moteur 4 cylindres essence 2.0 TSi de 1 984 cm3
- Suralimentation par 1 turbo
- Injection directe d’essence
- Puissance maxi de 301 ch
- Couple maxi de 340 Nm
- Gestion électronique Bosch MED 9.1
- Échappement Catalytique 98 dB
- Traction avant avec boite de vitesses 6 rapports DSG
- Commande de boite électronique avec palettes au volant
- Autobloquant mécanique à glissement limité 25 / 45
- Train AV Mc Pherson réglable en hauteur, pince et carrossage
- Train AR multibras réglable en hauteur, pince et carrossage
- Freins AV avec étriers 6 pistons et disques auto-ventilés diam.362 mm
- Freins AR avec disques acier auto-ventilés diam. 255 mm
- Jantes alliage SEAT Sport en 9.5" x 18"
- Pneumatiques slick et pluie Dunlop 18 pouces
- Tarif d’une voiture neuve de 63 000 € H.T

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france