RENAULT ZOE INTENS 2013

essai Renault Zoe Intens 2013 au Portugal
  • essai Renault Zoe Intens 2013 au Portugal
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 28 mars 2013

LA ROUTE DEVIENT ELECTRISANTE !

Totalement dévouée à la cause de la motorisation électrique dès sa conception, la Renault Zoe, quatrième modèle de la gamme Z.E, permet enfin au constructeur au losange de franchir un cap important en proposant une vraie voiture électrique de grande série, accessible, joliment dessinée et qui propose une nouvelle approche de la conduite, la Z.E...N attitude.

 

essai renault zoe intens 2013Son doux nom est l’évocation de son silence et de son respect de l’environnement. Mignonne, craquante et surtout tellement novatrice avec sa technologie électrique désormais disponible dans un modèle de grande série parfaitement adapté à un usage urbain et même péri-urbain au quotidien avec son autonomie qui porte jusqu’à 150 km environ par une belle et douce journée (moins lorsqu’il fait froid), Zoe pose néanmoins d’évidentes questions, dont essentiellement celle de sa recharge, un sujet sensible qui alimente bien des conversations comme nous l’avons constaté lors de notre essai dans la capitale portugaise, Lisbonne.


essai renault zoe intens 2013WALL-BOW DÉPENDANCE !

En optant pour ce choix de la recharge obligatoire par une Wall-Bow privative, vendue en option obligatoire au prix de 490 € (plus frais d’installation de l'ordre de 390 €) ou sur une borne publique en libre-service, faut-il encore en avoir une dans les environs ?, Renault a ajouté une contrainte supplémentaire dans le mode d’emploi de sa Zoe. essai renault zoe intens 2013 Si ceci ne pose pas de problème sur un trajet quotidien fixe avec un point de recharge Wall-Box au domicile ou encore sur son lieu de travail, il n’en est pas de même pour peu que l’on souhaite prendre sa Zoe pour un trajet hors «alimentation» et surtout loin d’un point de recharge autorisé. Si par définition on pense que Zoe se recharge sur une simple prise électrique, cette dernière se doit d’être spécifique, ce qui veut dire que le cordon fourni avec la voiture ne se branche pas sur une prise domestique classique, contrairement au Twizy, pas de bol. Avec son chargeur dénommé «caméléon», Zoe accepte tous les types de puissance électrique monophasé et triphasé jusqu’à 43 kW, c’est bien, mais la connexion ne peut se faire uniquement qu'au travers d’un boitier de recharge spécifique, le noeud du problème. Renault explique ce choix pour des raisons de sécurité par rapport aux besoins de la puissance que nécessite la batterie lithium-ion qui offre une autonomie bien supérieure au petit biplace Twizy, celui de David Guetta. Ceci renforce d’autant le fait que le futur utilisateur se doit d’être «Zoe éligible», c’est comme pour l’internet haut débit finalement, c’est tout bon ou pas du tout. En devenant totalement addict à la Wall-Box, la marque au losange fixe donc une contrainte qui complique la compréhension du grand public alors que Monsieur tout le monde pense et suppose, mais il a tort, qu’une voiture électrique comme Zoe se recharge tout simplement à partir de la première prise de courant domestique disponible. Eh ben non mon bon M’sieur, c’est le régime Wall-Box pour tous et pas de jaloux.


essai renault zoe intens 2013MIGNONNE, AGILE ET SILENCIEUSE, UNE REINE DES VILLES ZEN !

Zoé, la copine de ma fille n’est désormais plus seule et il va donc, et ceci est valable pour toutes les Zoé de la Terre, devoir partager la gloire avec cette voiture électrique à la bouille ronde qui est le 4ème volet de la gamme Z.E, pour zéro émission, de la marque au losange. Craquante, joliment dessinée avec ses petits phares fins, étirés, bleutés et parfaitement adaptée par son gabarit compacte à une utilisation urbaine, malgré son manque de protection aux aléas de la circulation urbaine, Zoe est une vraie et séduisante voiture, développée pour et autour du concept de l’électrique, au point que l’on découvre enfin vraiment tous les effets de cette mobilité électrisante dont Renault est le porte-drapeau. Sa silhouette tout en rondeur lui confère une personnalité unique et distinctive avec ses touches bleutées - outre la teinte de notre modèle d’essai - qui sont la signature de la gamme Z.E de Renault. essai renault zoe intens 2013 Forte d’une autonomie de l’ordre de 150 km dans le cadre d’une utilisation normale, Zoe offre une prestation identique à une citadine thermique avec de la place pour les occupants dans l’habitacle et un coffre qui figure par son volume dans les plus grands de la catégorie, du «best in class» comme le disent les pros du marketing. Malgré un réglage en hauteur du siège impossible, on trouve vite ses repères et sans attendre on apprécie les joies de la conduite silencieuse avec juste le petit sifflement du moteur électrique qui délivre un très appréciable couple de 220 Nm qui permet de très belles accélérations et une conduite tonique, vive et d’autant plus précise que Zoe reprend une partie du train avant de la Clio 3 RS. Au dessus de 90 km/h, des petits bruits aérodynamiques font leur apparition mais rien de bien méchant et finalement on découvre une conduite réellement zen et non agressive alors que dehors c’est la «jungle» urbaine avec le bruit qui l’accompagne. Avec les 290 kg de la batterie implantée dans son plancher le plus près possible du sol afin d’obtenir un centre de gravité le plus bas possible qui ne nuise pas au comportement routier, Zoe fait preuve de beaucoup de brio sur la route malgré une légère inertie que l’on sent dans certains virages serrés ou un rond-point. Très équilibrée et relativement bien suspendue malgré une certaine dureté sur le train arrière, Zoe est réellement agréable à conduire, d’autant plus qu’il n’y a plus vraiment la trouille de la «panne de courant» avec son autonomie moyenne d’environ 150 km par une température normale, au printemps par exemple. Il faut savoir que plus il fait froid, plus l’autonomie perd en distance totale, c’est comme les piles alcalines. La crainte de la panne de jus s’évapore d’autant que le tableau de bord indique clairement l’autonomie restante et inutile d’activer le mode Eco qui limite les performances au profit d’une autonomie supérieure. En cas d’un besoin pressant de recharge, le GPS, qui tient compte de ce qu’il reste dans la batterie, vous guide alors vers la borne de recharge la plus proche et si par bonheur elle est en centre-ville, il y a du shopping dans l’air en toute sérénité le temps de la recharge.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA RENAULT ZOE AU PORTUGAL

 

essai renault zoe intens 2013

essai renault zoe intens 2013

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA RENAULT ZOE AU PORTUGAL

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france