RENAULT TWIZY 80 COLOR ET 80 TECHNIC

Renault Twizy 80 Color et 80 Technic
  • Renault Twizy 80 Color et 80 Technic
  • par Laurent SANSON
  • photos L.Sanson & D.R
  • 10 avril 2012

TWIZY UN AMI QUI ÉLECTRISE LA VIE

Fun, décalé et branché au propre comme au figuré, le Renault Twizy va électriser les villes avec son look hors du commun. Véritable petite batmobile mixant les univers d’une micro citadine avec un scooter, le Twizy n’a pas d’équivalent et fait le bonheur des plus jeunes comme des anciens. Le losange fait sa révolution énergisante, alors Take it Twizy sur les routes d’Ibiza.

 

essai renault twizy 80 color 80 technicAvec Twizy on entre dans un nouveau monde, une nouvelle aventure, une nouvelle approche et conception de l’automobile. Conçu comme un objet de mobilité urbaine full électrique, Twizy est aussi innovant que l’Espace, la Twingo et le Scenic à leur époque. Avant-gardiste, Renault est un habitué du genre et avouons qu’avec Twizy il en rajoute une sérieuse couche en se projetant définitivement dans le futur avec un véhicule biplace hors norme, audacieux et particulièrement fun, le genre d’engin totalement décalé que nous avons découvert lors d’un essai à Ibiza, l’île branchée par excellence. Puisque l’on parle d’Ibiza, Renault a également bien compris que le message Twizy se devait d’être différent d’une communication traditionnelle en signant un partenariat avec le roi des nuits électro, David Guetta, intronisé dernièrement ambassadeur de Twizy, et ce au même titre que Madame Cathy qui pourra accompagner son mari et DJ en prenant place dans le siège arrière en forme de coque. Tous aux platines, disons surtout au volant de Twizy pour une «Twizy Cup» sur les routes de cette île des Baléares.


essai renault twizy 80 color 80 technicTWIZY, UN QUADRICYCLE MON BON M’SIEUR

Depuis sa présentation à Francfort en 2009, Twizy est passé du stade de concept à celui de véritable véhicule. Même si le pari de l’électrique engagé par Renault sous l’impulsion de son boss, Carlos Ghosn, laisse parfois perplexe, force est de reconnaitre que le losange nous bluffe avec ce Twizy qui balaye la Fluence Z.E au rang de simple faire-valoir de la technologie électrique mise en place par la marque. En attendant la citadine Zoé à la rentrée prochaine, Renault s’éclate, et nous aussi, avec Twizy dont la robe originale de «moustique» avec les roues décalées et carrossées comme sur une Caterham font sensations.


essai renault twizy 80 color 80 technicLES DOIGTS DANS LA PRISE

Si pour le moment la gamme Z.E, pour Zero Emission, se contente de la berline Fluence et de l’utilitaire Kangoo, le Twizy avec son look totalement atypique et décalé vient mettre un véritable coup de fouet dans la gamme Z.E. Il faut dire qu’avec sa «tronche» juste improbable, Twizy interpelle le moindre quidam sur son passage et franchement c’est plutôt sympa d’être au volant d’un tel engin, qui plus est sous le soleil d’Ibiza et par 18/20°, car n’oublions pas que Twizy n’a pas de fenêtre, donc autant qu’il ne fasse pas trop froid et ne parlons pas de la pluie. Avec le mix du roi David dans les oreilles, la fête est totale et il ne manque plus finalement que quelques jolies filles afin d’avoir le tableau parfait, mais bon chez Renault on fabrique des voitures et Twizy, chacun son truc et ensuite Ibiza au début du printemps c’est moins glamour que durant l’été, mais heureusement Twizy est l’ami qu’il faut pour ce faire des copains et des copines de tous âges.

essai renault twizy 80 color 80 technicLA POSITIVE ENERGY

Avec sa «tronche» totalement ouf, il est juste difficile de passer à côté de Twizy. Sur un plan administratif, Twizy n’est pas une voiture mais un quadricycle qui peut donc accueillir deux passagers en position de tandem comme sur une moto ou un scooter, mais avec un toit et un pare-brise. Avec ses demi-portes en élytre, une option bien utile, qui s’ouvrent à la verticale comme sur une Lamborghini ou une McLaren, Twizy fait dans le sensationnel. Une fois à bord, le rêve d’être au volant d’une MP4-12C s’évapore illico lors de la mise ne marche du moteur... électrique dont la puissance annonce un bon 17 ch sur notre version d’essai dénommée Color 80. Pour ceux qui ne possèdent pas le précieux carton rose, soit le permis de conduire, Renault pense à eux avec une version encore moins puissante car dotée d’un moteur d’une puissance de 4 kW, ce qui donne 5 ch et une Vmax de 45 km/h comme une voiture sans permis, mais avec un vrai look décalé, de quoi faire des heureux pour ceux qui ne veulent pas d’une Aixam «tuning touch» et ce d’autant que le prix d’entrée de ce Twizy sans permis est de 6 990 €, soit la moitié d’une VSL digne de ce nom. Pour nos versions d’essai 80, le 80 c’est pour la Vmax, l’enveloppe est de 7 990 € en finition Color (la blanche et bleu) et de 8 490 € en finition Technic (la blanche et noir carbone avec jantes alu diamantées) auquel on rajoute 590 € pour les indispensables portes en élytre. Comme disais Coluche, il est temps de choisir ton camp camarade ! Par rapport au Twizy 45 sans permis, le surcoût pour le passage en Twizy 80 est de 700 euros sur l’ensemble des 3 finitions proposées; Urban, Color et Technic. Au prix de base s’ajoute la location des batteries qui intègre une assistance. Prévoir un budget mensuel compris entre 50 € et 72 € en fonction de la durée du contrat et du kilométrage. Enfin pour ceux qui veulent un Twizy différent de celui de son voisin, Renault propose un vaste programme de personnalisation avec des teintes bicolores, des kits de déco ou encore un toit panoramique et ce n’est que le début. Pour la version Gordini avec les bandes blanches et le cuir, il faudra attendre mais tout est possible et pourquoi pas une Twizy Cup sur des circuits adaptés ou encore sur la glace lors de courses hivernales ? L’avenir nous le dira car Twizy ouvre de nouvelles perspectives et pas uniquement juste de mobilité urbaine.


essai renault twizy 80 color 80 technicCOMME UNE VRAIE VOITURE, SAUF QUE ...

Pour ceux qui en doutent, Renault a développé Twizy comme une vraie voiture, sauf que le bébé est homologué en tant que quadricycle et que du coup le crash-test n’est pas obligatoire, c’est rassurant d’autant que lorsque l’on regarde les demi-trains on se dit que c’est du solide et ce malgré des roues très exposées. Même s’il dispose de l’artifice sécuritaire d’une véritable voiture même avec une carrosserie en composite et ses demi-portes, Twizy ne peut pas, en France, prendre l’autoroute ou une voie rapide et ce au même titre qu’une voiture sans permis. Même s’il le pouvait, franchement l’idée n’est pas excellente car avec la version la plus puissante de 13 kW - 17 ch dans le texte - Twizy prend un bon 85 km/h en vitesse maxi et au-dessus ce n’est pas possible car l’engin plafonne et il doit y avoir un truc qui permet de le libérer car on sent bien qu’il peut faire mieux, mais chut. Autre point sur lequel Twizy montre quelques limites, son autonomie. Que le chapitre est délicat et disons qu’avec une charge complète Twizy peut parcourir selon Renault 100 km et l’indicateur de niveau de charge bien en face des yeux est comme un rappel à l’ordre avec un pile qui perd régulièrement des barrettes, pas très marrant. Donc doucement sur la pédale de droite sinon l’autonomie en prend un sérieux coup au point qu’il faut franchement reconsidérer sa manière de rouler et de concevoir ses trajets afin de ne pas tomber en rideau au beau milieu d’un rond-point, le fameux coup de la panne de... courant. Installé bien au centre de l’habitacle dans un simili siège baquet bien dur et avec un petit trou au milieu afin d’éviter de mettre les fesses dans une piscine s’il pleut, on trouve vite ses marques et l’aspect marrant de la «chose» l’emporte car l’environnement de ce Twizy n’est pas conventionnel. En action,  le petit sifflement du moteur électrique permet de ne pas s’endormir car sur une ligne droite on trouve le temps long, mais bon Twizy est destiné aux villes et donc les lignes droites ne sont pas très longues entre deux feux. Pour la conduite en elle-même, no problem, c’est à fond partout ou presque comme sur une VSL mais sans le bruit de tondeuse à gazon, un châssis efficace et avec des freins puissants car Twizy dispose d’un véritable système de freinage et comme il ne pèse même pas 500 kg, le freine tard devient un jeu. Même avec seulement 17 ch, Twizy offre des reprises franches et du coup on se faufile comme un jeu d’enfant dans la circulation urbaine. En terme de comportement routier, Twizy est du genre sous-vireur avec un avant qui glisse, un choix volontaire afin d’éviter que l’arrière ne passe devant trop souvent. Globalement, la tenue de route est donc plutôt satisfaisante et on sent que Renault Sport a apporté son expertise car l’équilibre est vraiment sécurisant et le plaisir de conduite est au rendez-vous, même si conduire «vite» relève du pilotage. Très agile et effectuant un demi-tour dans un mouchoir de poche, il passe presque partout, même dans une ruelle de la citadelle d’Ibiza. Mais par contre pour passer entre deux voitures, c’est juste et franchement pas une bonne idée. Autre différence notable par rapport aux voitures actuelles, Twizy fait l’impasse sur l’ABS ou l’ESP et donc le meilleur des ABS reste donc le pied droit ou gauche en action sur la pédale de frein qui demande un minimum de pression. Plus sérieusement, Twizy se conduit comme un kart et la meilleure des aides à la conduite, c’est vous. Vous l’aurez compris, Twizy est un véhicule 100% électrique et de ce fait son «carburant» n’est autre que l’énergie accumulée dans les batteries lithium-ion par une recharge sur une simple prise de courant. L’opération prend environ 3h30 pour une charge complète et durant notre essai l’autonomie fut en moyenne de 60/65 km en étant généreux sur la pédale de droite. En tout cas, l’expérience Twizy sur les routes sinueuses de l’île d’Ibiza fut un régal et si on peut lui trouver des défauts, il ne manque assurément pas de qualité, à commencer par son concept qui a lui seul vaut une médaille.

 

vidéo au volant du Twizy à Ibiza

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU RENAULT TWIZY A IBIZA


essai renault twizy 80 color 80 technicJ’AI AIMÉ


- le pouvoir de séduction de l’engin, énorme !


- Renault qui ose et une nouvelle fois novateur


- l’esprit décalé, fun et ludique, un engin unique


- le plaisir de conduite même en ne prenant que 85 km/h en Vmax


- les reprises puissantes


- le temps de recharge relativement court

 


essai renault twizy 80 color 80 technicJE N’AI PAS AIMÉ


- l’absence d’une poignée intérieure de porte, pas très pratique pour la fermeture


- on fait comment sans fenêtres latérales lorsqu’il pleut ?


- l’absence d’un véritable espace de rangement


- le manque de confort, raide comme un bout de bois


- le rayon d’action forcément limité

 

 

essai renault twizy 80 color 80 technic


CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU RENAULT TWIZY A IBIZA

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france