RENAULT MÉGANE 3 COUPÉ-CABRIOLET 1-6 dCi 130 INTENS 2014

Essai renault mégane 3 Coupé-Cabriolet 1.6 dCi 130 Intens 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai renault mégane 3 Coupé-Cabriolet 1.6 dCi 130 Intens 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 22 avril 2014

PROTECTION

DE L’ESPÈCE

Alors que le coupé cabriolet au toit rigide escamotable n’a plus vraiment la cote et ce au profit des crossovers et SUV, la Mégane 3 CC fait de la résistance en adoptant le nouveau visage stylistique de la marque au losange. Le résultat est plutôt flatteur et alors que l’offre des CC se réduit au gré des millésimes, la Mégane 3 CC restylée prouve qu’elle a encore de beaux restes.

 

essai renault megane 3 coupé-cabriolet 1.6 dci 130 intens 2014 photo laurent sansonUn rayon de soleil, même timide en ce mois d’avril, éclaire les roches rouges de l’Estérel entre Théoule-sur-Mer et St.Raphaël. Autant dire qu’il flotte comme un air de vacances et comme par bonheur les touristes sont encore rares à cette période de l’année, on apprécie cette sortie cheveux au vent ou presque car le filet anti-remous, livré de série, fait plutôt bien son boulot en réduisant considérablement les turbulences dans l’habitacle. Même si la météo s’avère capricieuse à la limite d’une petite «drash», le toit vitré panoramique prend sa position préférée, à savoir dans le coffre, limitant de ce fait le volume dédié aux bagages, mais bon vous me direz hormis l’appareil photo et le sac de plage, pas besoin d’autre chose.


UNE IMAGE PORTEUSE

Même si ses ventes sont confidentielles avec 1 000 et quelques exemplaires vendus l’an dernier en France, la Renault Mégane 3 CC véhicule une image haut de gamme de la famille Mégane et surtout elle est l’unique cabriolet de la marque au losange, ce qui mérite bien une certaine attention et protection d’une espèce en voie de disparition. Comme le reste de la grande famille Mégane 3, la CC bénéficie donc d’un coup de pouce de fin de carrière sous la forme de l’intégration de la nouvelle signature stylistique de la marque via une face avant totalement renouvelée. Le résultat est plutôt séduisant et ceci renforce incontestablement son capital séduction.


essai renault megane 3 coupé-cabriolet 1.6 dci 130 intens 2014 photo laurent sansonUN TOUT NOUVEAU REGARD QUI CHANGE TOUT

Adoptant la nouvelle face avant qui symbolise la signature de la marque, la Mégane 3 Coupé-Cabriolet termine le cycle de renouvellement de la famille de la compacte au losange. Si la base technique demeure toujours dans le coup, le style compte pour beaucoup dans le choix d’une auto et il était temps que Renault se penche sur le cas de sa Mégane 3 CC afin de la mettre à jour esthétiquement pour être en phase avec la nouvelle signature de la marque. Oublié du précédent restyling, le Coupé-Cabriolet Mégane 3 boucle ainsi la boucle en se dotant de ce nouveau regard qui change tout. Hormis cette face avant dont on parle tant, le profil et la poupe ne changent pas, c’est dans son contenu que la Mégane 3 CC dont la qualité de fabrication est toujours appréciable, s’enrichie en adoptant en série le système multimédia connecté Renault R-Link et ses diverses applications dont Coyote. Dans la finition haut de gamme Intens de notre modèle d’essai, la Mégane 3 CC ne manque de rien et l’équipement de série est plutôt pléthorique. L’autre grosse nouveauté se trouve sous le capot avec l’arrivée du «petit» 4 cylindres 1.6 dCi turbo diesel qui développe 130 ch. Performant et offrant un couple généreux de 320 Nm, il doit néanmoins subir sur certaines relances la masse importante de la voiture qui dépasse les 1 600 kg. À l’heure ou le moindre kilo compte afin d’améliorer l’efficience et donc les émissions de CO2, le 1.6 s’imposait et du coup cette CC nouvelle génération ne s’en tire finalement pas si mal avec des rejets de 123 g/km, ce qui la positionne dans la zone neutre du bonus-malus 2014. Au volant, la Mégane 3 CC reste dans le coup avec un châssis qui ne prend pas une ride. Le comportement routier est agréable et seul le pompage sur route bosselée rappel que la masse importante, surtout avec le toit replié dans le coffre, est finalement le gros défaut structurel d’un coupé-cabriolet dont le poids important du toit vitré escamotable charge fortement le train arrière tout en procurant un porte-à-faux important de plus d’un mètre caractérisé par une malle de coffre tout aussi volumineuse. On comprend mieux pourquoi certains constructeurs optent de nouveau pour la capote moins lourde et au système moins complexe et plus compact. Néanmoins, Renault assume d’autant plus son choix de maintenir son élégant coupé-cabriolet au catalogue qu’il lui redonne un nouveau souffle.


L’offre sur les coupés-cabriolets s’est considérablement réduite et en maintenant sa Mégane CC au catalogue, et même mieux en la dotant de la toute dernière signature stylistique de la marque, Renault dote sa famille Mégane 3 d’un véhicule très porteur en terme d’image et de séduction et pour un modèle en seconde partie de carrière c’est plutôt intéressant d’être toujours au top.


VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA RENAULT MEGANE 3 CC 1.6 dCi INTENS 2014

essai renault megane 3 coupé-cabriolet 1.6 dci 130 intens 2014 photo laurent sanson

essai renault megane 3 coupé-cabriolet 1.6 dci 130 intens 2014 photo laurent sanson

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france