RENAULT CLIO 4 RS 1-6 TURBO 200 EDC CUP 2013

essai Renault Clio 4 R.S 200 EDC 2013 circuit de Bresse - photo Laurent Sanson
  • essai Renault Clio 4 R.S 200 EDC 2013 circuit de Bresse - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 21 août 2013

LA TECHNOSPORTIVE

En conservant sa fibre sportive qui fait son succès depuis quelques générations, la nouvelle Clio 4 R.S effectue néanmoins un virage à 180°, s’inscrivant dans une nouvelle ère plus technologique avec boite auto à double embrayage et les systèmes R.S Drive et R.S Monitor. Un profond changement de philosophie qui la rend ainsi plus polyvalente grâce également à son unique carrosserie 5 portes.

 

essai renault clio 4 r.s 200 edc 2013 circuit de bresse photo laurent sansonLancée à l’automne dernier en version berline, la Clio 4 se décompose désormais en une famille avec le break Estate, sur lequel nous reviendrons prochainement avec un essai complet, mais surtout avec sa déclinaison sportive, la fameuse R.S, un modèle indissociable de la gamme de la citadine star de la marque au losange.

TURBO, TECHNOLOGIQUE ET 5 PORTES, MAIS R.S AVANT TOUT !

Pour la firme au losange, qui dit Clio rime obligatoirement avec une R.S qui coiffe la gamme et que l’on retrouve également en compétition, tant en rallye que circuit avec les fameuses Clio Cup nationales et l’européenne dans le cadre des World Series. La dernière née de Renault Sport Technologies n’échappe pas à la règle et n’en déplaise aux septiques, elle n’a rien à envier aux précédentes générations tout en offrant un contenu technologique nouveau sur le segment des GTi et que l’on ne retrouve pas sur les 208 GTi et Fiesta ST, des concurrentes directes. Derrière le gros losange argenté de la calandre on découvre ainsi un tout nouveau bloc 1.6 turbo essence à injection directe et turbo d’une puissance de 200 ch. C’est 4 ch de moins que la précédente génération au bloc 2.0 litres atmosphérique, mais c’est du couple en plus, ce qui facilite les reprises, et des émissions de CO2 en moins, c’est toujours bon pour la planète et le portefeuille même si le malus écologique ponctionne le budget de 300 euros qu’il sera toujours possible de négocier comme un geste commercial. Technologiquement, la Clio 4 R.S se frise le spoiler avec l’arrivée de la boite à double embrayage EDC découverte sur le Scenic ou la Megane. Heureusement,  Renault a pensé à la rendre plus sportive en la dotant de trois modes d’utilisation, le mode Normal pour le quotidien, le Sport qui améliore la rapidité des passages des rapports et enfin le mode Race

essai renault clio 4 r.s 200 edc 2013 circuit de bresse photo laurent sansonSPORTIVE ET FAMILIALE

En matière de style aussi, la Clio R.S fait sa petite révolution car si l’on retrouve la fameuse lame F1 dans le bouclier avant ou encore un diffuseur d’air arrière et un imposant becquet type casquette sur la lunette arrière, la nouvelle Clio 4 R.S se veut proche de la berline dont elle reprend la base. Heureusement, le dessin de la nouvelle Clio 4 avec ses ailes arrière bombées fait le reste et si par bonheur on opte pour le jaune sirius comme sur notre version d’essai, une teinte exclusive à la gamme R.S, on ne passe pas vraiment inaperçu et après c’est une affaire de goût et des... couleurs. Autre changement notable de cette nouvelle génération, la carrosserie proposée est uniquement en 5 portes. Si Renault trouve un moyen de faire des économies avec cette unique carrosserie, l’utilisateur gagne une plus grande polyvalence dans son utilisation quotidienne avec deux portes en plus. Au volant ceci ne change rien car la caisse se montre particulièrement rigide comme l’a démontré nos essais sur circuit, celui de Bresse sous une pluie battante et ensuite sur route sèche dans le Nord, dont certaines au profil d’une spéciale de rallye afin de mieux comprendre le mode d’emploi sur un terrain de jeu adapté au gabarit de la Clio R.S nouvelle version.

essai renault clio 4 r.s 200 edc 2013 circuit de bresse photo laurent sansonAU VOLANT, UNE R.S PUR JUS !

Premier constat en prenant place face au volant gainé de cuir, la position de conduite est excellente. Si la 208 GTi est un cauchemar avec une assise haute et le volant sur les genoux, la Clio R.S est un régal avec une position qui s’optimise aux petits oignons et le maintien du siège permet de se sentir tout de suite comme à la maison. Les commandes tombent parfaitement sous la main, à commencer par les grandes palettes des changements des vitesses. Si la présentation générale se montre agréable et en adéquation avec l’esprit sportif, en revanche la finition laisse à désirer et on reste sur sa faim en découvrant la qualité des plastiques durs qui composent la planche de bord ou encore les panneaux de portes. Toujours dans la catégorie du "plastoc" qui fâche, le loquet chromé de déverrouillage du levier de vitesse de la boite auto EDC présente un jeu important et on se demande s’il ne va pas finir sur le plancher après quelques manipulations. C’est dommage car on se sent bien dans cet habitacle à l’ambiance sportive et bien équipé avec la tablette connectée R-Link dans laquelle on trouve l’application R-Sound qui permet l’amplification via les haut-parleurs du bruit du moteur et d’autres moteurs également.

essai renault clio 4 r.s 200 edc 2013 circuit de bresse photo laurent sansonVIVE LE SPORT EN MODE RACE

Une fois bien calé dans le siège sport, on lance le petit 4 cylindres turbo, d’origine Nissan, qui ronronne dans une sonorité rauque pas franchement déplaisante et qui délivre même un petit bruit d’aspiration très sympa à partir d’un certain régime. Sur la piste détrempée du circuit de Bresse dans l’Ain, cadre de cet essai, on découvre alors une auto facile et plaisante à conduire avec un guidage du train avant fin et précis, ce qui permet d’être dans la bonne trajectoire sans devoir se faire violence derrière le volant. Sur le revêtement très humide, la motricité est néanmoins prise en défaut lors des accélérations. Même constat sur une route sèche en sortie d’un virage serré, l’abandon du train avant à pivot découplés se fait sentir dans les fortes accélérations avec un angle de braquage important. Il suffit juste d’en prendre la mesure avec une conduite plus «fine» qui limite l’angle au volant et avec un bon dosage de l’accélération le tour est joué.

En activant le mode Race qui permet également la désactivation complète de l’ESP, le plus intéressant pour celui qui recherche un comportement réellement dynamique, on découvre une R.S plus «sauvage» et libérée, mais qui pardonne grâce à l’équilibre de son châssis joueur, mais juste ce qu’il faut avec un train arrière mobile qui permet d’entretenir le transfert de masse dans une certaine douceur. Toujours dans le même mode Race, la boite EDC gagne en rapidité lors des changements des rapports et l’accélération se montre franchement plus franche dès la moindre sollicitation sur la pédale de droite. Si l’on pouvait avoir une certaine réticence avec cette boite EDC découverte sur la Megane 3 et dont la lenteur était sa principale caractéristique, son adaptation sur la Clio R.S est finalement une réussite, pour peu que l’on utilise les modes Sport ou Race, le mode Normal étant destiné à un usage urbain en priorité pour des passages tout en souplesse à la différence d’une boite DSG plus sèche lors des changements des rapports. L’autre grande satisfaction de cette nouvelle Clio R.S touche au confort de sa suspension. Le filtrage des irrégularités de la route est son point fort et faire des kilomètres n’est donc pas un supplice pour les cervicales des occupants. Les ingénieurs de Renault Sport ont donc trouvé le parfait compromis entre efficacité maximum et confort, ce qui sur le papier n’a rien de facile dans le cas d’une petite sportive.


Malgré le changement de philosophie technique avec le passage au moteur 1.6 turbo et à la boite auto à double embrayage avec palettes au volant et trois modes de conduite, la nouvelle Clio R.S reste avant toute chose une R.S, sportive, hyper confortable et polyvalente avec sa carrosserie 5 portes, de quoi satisfaire les familles, une première dans une GTi.


VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA RENAULT CLIO 4 RS 200 EDC 2013 AU CIRCUIT DE BRESSE

essai renault clio 4 r.s 200 edc 2013 circuit de bresse photo laurent sanson

essai renault clio 4 r.s 200 edc 2013 circuit de bresse photo laurent sanson

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france