RANGE ROVER MK4 2013 V8 6-0 SUPERCHARGED

Essai Range Rover MK4 2013 V8 6.0 litres 510 ch Supercharged
  • Essai Range Rover MK4 2013 V8 6.0 litres 510 ch Supercharged
  • par Philippe BARRET
  • texte & photos
  • 17 décembre 2012

UN PRINCE DU DÉSERT TRÈS SO BRITISH

On aurait pu voir dans la volonté de proposer le meilleur 4x4 au monde une certaine arrogance de la part de la marque anglaise, d’autant que les concurrents du Range Rover se place plus dans le domaine de la haute joaillerie, de l’horlogerie de luxe, des fabricants d’hélicoptères ou de jets, que dans la sphère automobile. Mais plus que jamais cette 4ème génération confirme que le Range Rover est unique, tout simplement, et tellement So British.

 

essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch superchargedLancé en grande pompe dans le cadre de la Royal Ballet School située à Richmond Park, il nous a d’abord séduit par son design et c’est au Maroc que Land Rover a décidé de convier la presse internationale a découvrir son nouveau bébé. Un parcours entre l’hôtel Sofitel d’Essaouira et le Palais Namaskar de Marrakech, une ballade de près de 500 km afin de mesurer son étonnante versatilité. Aussi confortable sur l’autoroute qu’en remontant le cours d’une rivière encaissé au fond de gorge inhospitalière, il est sans conteste le roi des 4x4 de la planète.

essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch superchargedUNE CONSTRUCTION ECO-RESPONSABLE

Autant vous le dire tout de suite, l’introduction de ce nouveau Range Rover est un des faits majeurs de cette année automobile, un évènement à la hauteur des soirées d’ouverture et de clôture des J.O. de Londres. Depuis 1970, le Range Rover a non seulement inauguré un nouveau segment, il été porteur de nombreuses innovations. Le développement de cette nouvelle génération a fait l’objet d’un soin tout particulier. Pas moins de 1,5 millions d’heures de développement CAE sur ordinateur représentant 1.000 ans de simulation d’essai, soit l’économie de 320 tonnes de CO2. Pas moins de 300 prototypes de développement ont parcourus 20 pays pendant 18 mois sur des terrains les plus variés. Les 4x4 n’ont pas toujours eu bonne presse notamment du côté des écologistes de la mairie de Paris en cette période de réchauffement planétaire. Sans avoir la légèreté aérienne d’une danseuse de l’école de ballets londonienne, Le Range Rover ne s’est pas contenté de se mettre au régime en adoptant une structure de caisse en aluminium plus légère de 39% que celle de son prédécesseur ou de soigner son coefficient aérodynamisme en progrès de 10%, soit un Cx de 0,34. La réflexion se veut plus globale, 85% du Range Rover est recyclable et 95% est réutilisable. Sa construction fait aujourd’hui appel à 50% d’aluminium recyclé, l’objectif est d’atteindre à terme 75 %. Plus de 31,5 kg de plastique recyclé, soit plus de 6.500 petites bouteilles sont utilisées par véhicule. Le cuir provient d’élevage écossais afin de réduire le CO2 et les boiseries proviennent de forêts respectant le développement durable. Il est le premier 4x4 à structure monocoque aluminium faisant appel à des techniques aéronautiques de collage et de rivetage comparable à celle de l’Airbus A320. Cela a permis de faire 75% d’économie d’énergie  en comparaison aux traditionnelles soudures. Même l’atelier de pressage de pièces d’aluminium de Solihull s’est mis à la diète, il consomme 75% d’énergie de moins qu’un atelier de presse de pièce en acier.


essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch superchargedLA RÉDUCTION DU POIDS FACTEUR D’EFFICIENCE

La construction de ce Range Rover tout en aluminium, une première dans la planète automobile et sa méthodologie d’assemblage inédite lui permettent de gagner du poids mais surtout de se hisser à un très haut niveau de sécurité en cas d’accident. Ce cercle vertueux de réduction drastique de poids entraîne une baisse sensible de consommation et d’émission de CO2. Le Range Rover voit ses performances augmenter tout autant que son agrément de conduite. Chaque 100 kg économisé sur le poids se traduit par une économie de consommation de 2%, 8%. Sa seule structure en aluminium a permis un gain de 180 kg comparé à l’équivalent en acier. La structure de carrosserie du Range Rover est plus légère de 85 kg que celle de l’Audi Q5 et de 23 kg en comparaison à la BMW série 3. Le Range Rover est 420 kg plus léger que le précédent, soit l’équivalent du poids de cinq adultes. Le progrès est vraiment spectaculaire à son volant.


essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch superchargedUN DESIGN EMBLÉMATIQUE, TYPIQUEMENT RANGE

Son design prend en compte quatre directions, la fonctionnalité, le luxe, le désir et sa durabilité. En matière d’encombrement, avec une longueur de 4.99 m, le Range Rover est respectivement 90 et 100 mm plus court que les Audi Q7 et Mercedes GL. Une longueur proche de berlines comme les Audi A6 (-84 mm), BMW Série 5 (-100 mm) et BMW Série 7 (-73 mm). Cette quatrième génération de Range Rover reprend habilement à son compte certains gimmicks stylistiques comme le toit flottant, le capot moteur coquille enveloppant ou le hayon scindée en deux parties. Cela rend son apparence immédiatement identifiable à sa dynastie comme Porsche le fait avec la 911. Le détail sans doute le plus étonnant réside dans la présence de faux extracteurs d’air qui migre des ailes avant vers les portes. Une ligne épurée avec un troisième feux stop et essuie glace arrière dissimulés ainsi que des vitres latérales quasi affleurantes. Sa silhouette plus effilée ne perd rien de sa prestance à l’arrêt comme en mouvement, même si certains esprits chagrins lui reprocheront un style moins carré. Le graphisme des feux LED évoque celui d’une optique d’appareil photo. Pas moins de 37 couleurs de laque de carrosserie dont 22 spécifiques à la finition Autobiography sont proposées ainsi que des colories de toit contrastés, Santoni Black ou Indus Silver. Au total, 18.000 combinaisons d’équipements, 17 ambiances intérieures, 3 types de boiseries, 3 nuances de ciel de pavillon et 8 modèles de jantes de 19, 20, 21 et 22 pouces. Effleurer la sellerie cuir souple semi aniline à doubles surpiqûres permet de mesurer les 40.000 heures nécessaires pour obtenir le degré de précision et de perfection de ce nouveau Range Rover.

DES MOTEURS REVISITÉS

Cela commence par le moteur diesel TDV6, actuellement le seul 6 cylindres a s’inviter sous le capot du Range Rover. Il reçoit de nouveaux injecteurs, une admission révisée au refroidissement optimisé et un système de suralimentation parallèle séquentiel. Il développe une puissance de 258 ch à 4.000 tr/mn pour une valeur de couple de 600 Nm. Un moteur allégé de 120 kg, équipé d’un système Stop & Start dont la consommation a baissée de 22 %. Ce moteur 3 litres affiche une baisse de consommation de 22%, il se contente de 7,5l/100 km de gazole pour un taux d’émission de CO2 de 196 g/km. Son niveau de performances est supérieur à celui du précédent 4.4 TDV8. Avec un 0 à 100 km/h est couvert en 7,9 s, il profite pleinement de son allégement de 420 kg. La version SDV8 4,4l n’est pas en reste. Son moteur en alliage coulé et non plus en fonte et la présence d’un nouveau carter se traduit par un allégement de 10 kg. Sa puissance majorée de 9% atteint 339 ch pour une valeur de couple de 700 Nm entre 1.750 et 3.000 tr/mn. Ce SDV8 couvre le 0 à 100 km en 6,9 s pour une consommation de 8,7l/100 km et  un taux de 229 g/km d’émission de CO2, soit une baisse de 10%. Le Range Rover reçoit sur certains marchés un V8 essence atmosphérique de 375 ch et 510 Nm de couple, il revendique un 0 à 100 km/h couvert en 6,8s et 299 g/km d’émission de CO2. Le marché français lui préférera sans doute la version hybride équipée d’une batterie Li-ion (nickel, cobalt et aluminium) de 1,7 kWh (50 kW) et d’un moteur électrique asynchrone intégré à la boite de vitesses ZF à huit rapports et associé au moteur TDV6. Cette motorisation offrira une puissance cumulée de 338 ch pour une consommation de 6,3l/100 km et un taux de CO2 de 169 g/km. L’hybridation est pour le constructeur une option environnementale sans compromis. C’est à nouveau une version essence V8 Supercharged qui coiffe la gamme. Son moteur adopte un système d’injection haute pression, une gestion moteur Bosch, le calage variable des soupapes VCT et une suralimentation Twin Vortex TVS. La puissance de ce V8 5.0l suralimenté atteint 510 ch, le 0 à 100 km/h est couvert en 5,4 s, soit un gain de 0,8 s. Une accélération supérieure à celles des Porsche Cayenne GTS (5,7 s), BMW X5 xDrive 5.0i (5,5 s) ou Mercedes GL500 (6,5 s). Dans le même temps, sa valeur de consommation est en recul de 9%, son taux d’émission de CO2 de 322 g/km est en baisse de 7%. 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU RANGE ROVER MK4 2013 AU MAROC


essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch superchargedCOMPORTEMENT ROUTIER HORS NORME


La principale difficulté pour les ingénieurs a été de conserver des capacités de franchissement exceptionnelles tout en améliorant ses prestations routières. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le tour de force a été réussit. Le nouveau Range Rover vire à plat et fait preuve d’un étonnant silence de fonctionnement même avec le petit V6 diesel. L’expression rouler sur du velours prend ici tout son sens avec une parfaite isolation des bruits aérodynamiques comme de roulements. L’ensemble des moteurs est associé à une transmission automatique ZF à huit rapports qui se révèle aussi douce que réactive, chaque changement de rapports ne nécessite que 200 millisecondes. La suspension Adaptive Dynamic calcule en permanence 50 fois par seconde l’amortissement le plus favorable. Le système Dynamic Response assure le contrôle l’essieu avant indépendamment de celui de l’essieu arrière afin de limiter le roulis. La précision de la direction électrique participe pleinement au plaisir de conduire que procure ce véhicule. Le freinage est assuré par des étriers Brembo à 6 pistons et des disques de 380 mm à l’avant et 365 mm à l’arrière. Ce nouveau Range Rover conserve une agilité hors du commun en tout terrain en adoptant cette 5éme génération de suspension hydraulique et surtout un nouvelle gestion du Terrain Response 2 Auto. Sa gestion comprend 5 voies en plus d’un nouveau mode auto. Une simple rotation de la molette située sur la console centrale permet de faire varier la garde au sol de 296 mm à l’avant et de 310 mm à l’arrière. Elle gagne 13 mm par rapport à la précédente génération. Avec 567 mm de débattement de suspension contre 465 Touareg et Q7, 390 pour X5 et 480 pour Mercedes GL, le Range Rover devient un véhicule de franchissement hors normes. Il affiche un angle d’approche variant de 26 à 34,5°, un angle de sortie de 24,6 à 29,6° et un angle ventral de 20,1 à 28,3°. La hauteur de passage de gué a gagnée 200 mm, soit 900 mm. Aussi à l’aise sur les dunes de sable d’Essaouira que sur les pierres et des failles semblant infranchissables, rien ne semble pouvoir arrêter sa progression. C’est tout bonnement bluffant d’autant que nous avons réalisé ce parcours avec des pneus de série et sans jamais avoir ressenti la moindre perte de confort que distille sa suspension indépendante. Rappelons enfin qu’il est un des rares véhicules a pouvoir offrir un capacité de traction de 3,500 kg et un crochet d’attelage déployable électriquement.

essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch superchargedLA VIE DE PALACE

Land Rover a longuement questionné ses clients sur leurs attentes concernant ce nouveau Range Rover, le résultat était clair, ils souhaitaient qu’on ne change rien mais que l’on l’améliore simplement dans les moindres détails. Une fois de plus le cahier des charges semble parfaitement respecté.  Une simple pression sur la clé permet l’accès à un univers de raffinement ou l’éclairage ambiant intérieur LED peut être modifié au gré de votre humeur.  land rover lille groupe dugardinpublicité L’accès et sortie sont facilités par l’abaissement supplémentaire de la caisse de 10 mm soit  50 mm de moins que la position normale et la présence de marchepieds télescopiques. La fermeture des portes est naturellement assistée électriquement. La forme architecturale de son habitacle, son traitement contemporain, la qualité de ses agencements et celle des matériaux dépassera sans aucun doute l’attente des clients. L’empattement a été majoré de 42 mm afin d’offrir un espace aux jambes majoré de 118 mm à l’arrière, soit 50 mm de plus d’espace aux genoux que ses conccurents. En option, la marque propose des sièges séparés « Executive Class » à réglage électrique pour une ambiance business class. La position de conduite est surélevée de 90 mm en comparaison aux autres SUV de luxe. Les sièges avant sont réglables dans pas moins de 20 directions et proposent 5 modes de massages. Un raffinement de cuir, un confort d’assise, une noblesse des boiseries et un espace intérieur que l’on trouve plus habituellement dans une limousine. Il est nécessaire de démarrer pour voir apparaître les compteurs digitaux sous la casquette derrière le volant. L’instrumentation se veut est se montre beaucoup plus intuitive avec la disparition de nombreux boutons et autres commandes sur la planche de bord. Devant le succès du toit vitré panoramique de l’Evoque, 70% de ses ventes, cet équipement est proposé sur le Range Rover. Le raffinement passe aussi par la présence d’une climatisation quadri-zone avec fonction préchauffage de l’habitacle. L’habitacle devient un véritable auditorium avec l’amplificateur digital de la sono 3D, Signature Reference de Meridian qui distille pas moins de 1.700W à travers 29 HP parfaitement dissimulés. Parmi les nombreuses attentions, les rangements sont multiples à l’image de celui réfrigéré dans la console centrale ou l’écran de navigation tactile de 8’’ à fonction double vision qui permet au passager avant de visualiser un DVD casque vissé sur la tête comme les passagers arrière d’ailleurs. Il faut couper la musique pour mesurer le soin apporté à l’isolation phonique de ce Range Rover. Les bruits aérodynamiques sont inférieurs de 29% à ceux du Porsche Cayenne et de 16% par rapport au BMW X5, le niveau de nuisance est comparable à celui de l’Audi A8. Un résultat obtenu par l’utilisation d’un support moteur à double isolation et de verre feuilleté pour pare-brise et vitres latérales. En matière de sécurité, le Range Rover dispose d’un régulateur de vitesse adaptatif (ACC) qui va  jusqu’à l’arrêt du véhicule en cas de nécessité, du freinage d’urgence et de la surveillance des angles morts.


Land Rover est parvenu à offrir le meilleur de deux mondes que tout oppose, un comportement routier de haute volée associé à des prestations tout terrain de premier plan. L’idée de cibler les Mercedes Classe S, Bentley Continental Flying Spur, Rolls Royce Ghost pour la notion de luxe, les BMW X5 et Audi Q7 pour leurs performances et leurs économie d’utilisation, les Land Rover Discovery, Mercedes GL et Lexus LX pour leurs capacités de franchissement et les Mercedes Classe S, Audi A8 et Jaguar XJ pour leur raffinement technologique pouvait sembler prétentieuse au premier abord. Force est de constater que Land Rover est parvenu a offrir avec cette quatrième génération de Range Rover rien de moins que le 4x4 le plus raffiné et le plus versatile de la planète.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU RANGE ROVER MK4 2013 AU MAROC

essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch supercharged

essai range rover mk4 2013 v8 6.0 litres 510 ch supercharged

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU RANGE ROVER MK4 2013 AU MAROC

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france