PORSCHE BOXSTER 2-7 ET BOXSTER S 3-4 2012

essai Porsche Boxster 2.7 et Boxster S 3.4 2012 type 981
  • essai Porsche Boxster 2.7 et Boxster S 3.4 2012 type 981
  • par Philippe Hervieu
  • texte et photos
  • 1 septembre 2012

RAMPE D’ACCÈS

Modèle d'accès à la marque Porsche, la Boxster vient d'être totalement renouvelée. Dans le sillage de la mythique 911 dont le succès ne se dément pas avec les générations, le Boxster a fait son trou en s’imposant plus que jamais comme une vraie voiture de sport «d’entrée de gamme» bourrée de talents.

 

essai porsche boxster type 981 2.7 et Boxster 3.4 2012Toujours «petit» constructeur, mais aujourd'hui très prospère, Porsche a pourtant aussi rencontré son lot de difficultés. En particulier au cours des années 90, où la quasi monoculture de la 911 devenait problématique. L'entreprise de Stuttgart-Zuffenhausen eut alors l'idée de se diversifier en 1996 avec une première Boxster, le type 986. Bien accueilli, ce modèle d'accès à Porsche lui permit de renouer avec les bénéfices. Renouvelé en 2005, son successeur type 987 reposait néanmoins encore sur le châssis initial et son profond restylage de 2009 n'entama pas plus ses bases, qui accusaient alors seize ans d'âge… D'où l'événement suscité par l'avènement de la troisième Boxster du nom, type 981, lancée en mai dernier, car tout est absolument nouveau sur ce roadster !


essai porsche boxster type 981 2.7 et Boxster 3.4 2012UNE CERTAINE VIRILITÉ DANS LES FORMES

Avec ses ailes galbées, son capot plongeant et ses voies avant élargies de 36 mm, la dernière génération du Boxster, type 981, s'avère pleinement Porsche dans sa physionomie. Moins fluette et plus tonique que sa devancière type 987, elle mesure 4,37 m, la dépassant ainsi de 3,2 cm; mais avec des porte-à-faux réduits et un empattement étiré de 6 cm. Au regard, ce roadster se signale par l'agrandissement des ouïes d'aération latérales creusées derrière des portes savamment dessinées, ainsi qu'une face arrière rendue plus marquante par une double sortie d'échappement centrale. Toujours là, l'aileron rétractable – agrandi – se lève automatiquement à partir de 120 km/h, et rentre dans son logement à 80 km/h… à moins de préférer le laisser dressé. Une capote de toile à triple épaisseur, conçue sérieusement – à l'allemande – protège l'habitacle. Sa commande électrique la relève en 9 secondes chrono, même en roulant à moins de 50 km/h. Elle recouvre aussi deux gros arceaux anti-retournement implantés derrière chaque siège, que complètent six airbags (dont deux de tête) et une protection latérale renforcée avec, à la clé, 5 étoiles aux crash-tests EuroNCAP, la meilleure note. A l'arrière, un coffre de 130 litres fait écho à celui de l'avant, qui en fait 20 de mieux (150 litres). Suffisant pour partir quelques jours à deux avec ses affaires. Planche de bord, habillage des portes et selleries respirent de qualité; sans demi-mesure, les inserts décoratifs sont en alu massif. Boîte à gants, porte-gobelets et espaces de rangement rendent la vie à bord plus pratique qu'on l'imagine. Ici, les harmonies intérieures sont au choix du client, et en option, comme l'équipement, même s'il est assez fourni au départ.

essai porsche boxster type 981 2.7 et Boxster 3.4 2012UNE VRAIE PORSCHE COMME ON L’AIME !

Mais la raison d'être du nouveau Boxster, comme des autres Porsche, étant d'aborder la route avec brio, c'est bien sa facette technique qui mérite le plus intérêt. Premier atout : son poids de 1.310 kg, en réduction d'une trentaine de kilos sur sa devancière, grâce au cocktail métallurgique de sa coque qui mélange tôles d'acier d'élasticités différentes et aluminium. A injection directe d'essence DFI avec calage variable de la distribution VarioCam Plus, le fameux 6 cylindres à plat Boxer développe 265 ch et 280 Nm de couple maxi en 2,7 l., et 315 ch et 360 Nm en 3,4 l. pour la Boxster S, les deux versions disponibles au lancement. Implantées en position centrale arrière (et donc avec roues arrière motrices), ces mécaniques intègrent un Stop-Start et une récupération de l'énergie au freinage; elles s'associent à une boîte 6 vitesses, ou une robotisée PDK 7 rapports à double embrayage (2 840 €). Le roadster allemand freine avec 4 disques ventilés et même ajourés, à l'avant comme à l'arrière, alors qu'un système de stabilisation électronique complet Porsche PSM contrôle la trajectoire, avec déconnexion prévue. Mais pour avoir une Boxster à la sportivité vraiment affûtée, on n'échappe pas à certaines options comme le blocage de différentiel arrière mécanique PTV+ (1 315 €), le Pack Sport Chrono (suspension dynamique pour virer plus à plat, touche Sport Plus et réglages spécifiques PSM et PASM, à 1 602 €), sans oublier la suspension active PASM (1 435 €). Et pour profiter pleinement de la sonorité du "Flat-Six", le système d'échappement sport paraît également indispensable (2 176 €). Soit 6 530 € à ajouter au prix total ! Mais il est vrai que les porschistes ne s'arrêtent guère à ces petites contingences…

Au volant, même en ville, la Boxster S de 365 ch est déjà un régal à mener, avec un flat-six musical qui tourne comme une horloge dans les embouteillages. Mais pour mieux rugir de plaisir dès qu'on peut lâcher les chevaux, voire exprimer toute sa virtuosité sur un circuit. Où une réelle connaissance dans l'art du pilotage est requise pour en profiter, quoique la belle pardonne les fautes vénielles ! Conduite dans la foulée, la Boxster de base apparaît moins flamboyante malgré ses 265 ch ! Néanmoins, intrinsèquement, elle "bombarde" fort, en dépit d'un plaisir de conduite vaguement édulcoré. Dernier débat : boîte manuelle ou robotisée PDK ? Les deux ont leur avantage, la première laissant penser qu'on maîtrise bien la bête, et la seconde faisant généralement mieux que son pilote ! Très sportive, cette Porsche reste toutefois civilisée dans son amortissement, et sa consommation pas si élevée - autour des 13 litres/100 en moyenne - en roulant déjà bien.

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU PORSCHE BOXSTER ET BOXSTER S 2012 EN CORSE

 

essai porsche boxster type 981 2.7 et Boxster 3.4 2012ON A AIMÉ

- un véritable roadster sportif et homogène

 

- la qualité de construction fidèle à la rigueur de la marque

 

- l’ergonomie générale. On trouve vite et bien sa place

 

- l’agrément de la boîte de vitesses, manuelle ou PDK

 

- la sonorité de Flat 6

 

- le peu de turbulences aéro décapoté

 

 

essai porsche boxster type 981 2.7 et Boxster 3.4 2012ON A MOINS AIMÉ

 

 

- le ticket d’entrée dans l’univers Porsche

  n’est pas cadeau avec un prix de départ

  de 49 372 €, mais bon on en a pour son argent !
   

 

- une panoplie de multiples options quasi indispensables

 

 

 

essai porsche boxster type 981 2.7 et Boxster 3.4 2012


CLIQUEZ ICI POUR L’ALBUM PHOTOS DU PORSCHE BOXSTER ET BOXSTER S 2012 EN CORSE

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france