PEUGEOT 308 2 1-6 THP 155 FÉLINE 2013

essai Peugeot 308 2 1.6 THP 155 Féline 2013 - photo Laurent Sanson
  • essai Peugeot 308 2 1.6 THP 155 Féline 2013 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 2 septembre 2013

UNE LIONNE AMBITIEUSE

Particulièrement séduisante, moderne et bien dans l’air du temps avec ses équipements technologiques de dernière génération, la nouvelle Peugeot 308 qui monte incontestablement en gamme n’a pas à rougir face à la concurrence. Ne conservant de l’ancienne que le nom, la nouvelle 308 ne manque pas d’ambition en partant clairement à la chasse au podium du segment et d’une célèbre allemande qui fait référence dans la catégorie des compactes, la Golf.

 

essai peugeot 308 2 1.6 thp 155 féline 2013 photo laurent sansonEntre l’actuelle mouture de la 308 en fin de vie et celle qui va lui succéder dans les concessions du Lion après sa présentation au salon de Francfort à la mi-septembre, il n’y a pas photo au point que l’on se demande si c’est bien le même constructeur l’auteur des deux générations de 308. Et pourtant oui, c’est bien une Peugeot dans les deux cas, mais la dernière née respire bon la qualité comme une allemande Premium, mais Made in Sochaux, ce qui au passage lui permet d’obtenir le très prisé label «Origine France Garantie» qui atteste que l’assemblage final est exécuté dans l’hexagone et que plus de 50% de sa valeur de production est bien française et dans ce dernier cas la nouvelle 308 atteint pas moins de 75%, de quoi rendre fière l’industrie automobile tricolore et le constructeur au Lion qui milite pour une production Made in France pour les modèles destinés au marché européen. Le marque au Lion a fait de réels efforts avec cette nouvelle 308 et son objectif d’intégrer le top 3 européen de la catégorie, actuellement trusté par les VW Golf, Ford Focus et Opel Astra, n’a rien d’un caprice et d’une vue de l’esprit, mais d’une ambition légitime une fois que l’on a découvert cette nouvelle 308.

essai peugeot 308 2 1.6 thp 155 féline 2013 photo laurent sansonUNE SILHOUETTE TRAPUE ET DYNAMIQUE EN RUPTURE AVEC L’ANCIENNE GÉNÉRATION

Qu’on se le dise, la nouvelle 308 ne conserve de l’ancienne génération que le nom et son style est l’un de ses premiers points forts de cette lionne qui a pour objectif de tirer la marque sochalienne vers le haut. Travaillé dans un esprit Premium avec des arêtes plus vives et des angles plus marqués, le dessin de la carrosserie évoque autant la dernière Classe A dans son avant que l’Audi A3 A3 de derrière, de belles références tout en apportant son style propre marqué par une signature lumineuse full Led, de série sur notre modèle d’essai à la finition Féline, qui renforce son caractère. Trapue, dynamique et bien posée sur ses roues avec ses voies larges, la nouvelle 308 ne manque vraiment pas d’allure et sa montée en gamme est incontestable. Le constructeur français ne le cache d’ailleurs pas puisqu’il a souhaité que la nouvelle 308 monte en gamme tout en conservant des tarifs modérés, ce qui n’est pas souvent compatible mais il semble que Peugeot a trouvé la recette pour que le tarif reste contenu et le client ne s’en plaindra pas par rapport aux prix plus élevés d’une allemande correctement équipée. En tout cas, cette nouvelle 308 dégage au premier coup d’oeil une fort belle impression et on la dévore des yeux, surtout dans cette teinte blanc nacré de notre version 1.6 THP 155 ch d’essai qui en plus de sa présentation raffinée affiche clairement un certain dynamisme dans sa finition Féline renforcée par de superbes jantes alu de 18 pouces (en option) généreusement chaussées et qui remplissent parfaitement les passages de roues pour encore plus de sportivité. 


essai peugeot 308 2 1.6 thp 155 féline 2013 photo laurent sansonUNE POSITION DE CONDUITE PARTICULIÈRE

En ouvrant la porte, plus lourde que sur l’ancienne 308 et dont le guidage semble bien plus précis et donc qualitatif, on découvre un agencement découvert l’an dernier sur la 208 avec la fameux tableau de bord en position «tête haute» avec une vision au dessus du volant, si tout va bien. Mais ceci c’est dans la théorie ou bien pour un mannequin en plastique utilisé pour concevoir cette nouvelle position de conduite. Sur l’humain que je suis au gabarit normal tendance petit, cette position ne marche pas plus que sur la 208 et le crossover 2008. Dommage ! Du coup, si l’on veut voir ses compteurs, dont celui qui indique la vitesse, il faut monter le siège et les genoux terminent contre le petit volant, ce dernier ayant une amplitude verticale réduite dans son réglage. Pour faire court, on se retrouve avec la sensation d’être assis sur le volant avec une position de conduite proche de celle d’un autobus mais j’exagère un poil car la position est tout de même meilleure que dans la 208, preuve que je trouve petit à petit mes marques avec le temps, enfin euh. Heureusement, l’habitacle dénommée i-Cockpit propose d’autres raffinements, à commencer par la qualité perçue générale d’un excellent niveau et qui désormais n’a rien à envier aux allemandes dites Premium tant par ses matériaux que par sa présentation épurée et dépouillée. Peugeot a fait de réels efforts et comme en plus la finition s’accompagne d’équipements technologiques de dernière génération, à l’image du large écran tactile de 9,7 pouces disposé au centre de la planche de bord et sur lequel on pilote de multiples fonctions et applications connectées, cette nouvelle lionne possède de sérieux atouts. Construite sur la nouvelle plateforme modulaire EMP2 du groupe PSA, la même que celle du nouveau C4 Picasso, la nouvelle 308 offre une habitabilité supérieure dans l’habitacle et ce malgré des dimensions extérieures plus réduites. Elle enfonce le clou au niveau de son coffre, au volume de 470 litres et aux formes parfaitement carrées, ce qui est bien pratique pour le chargement et la disposition des bagages. Jolie et habitable, la nouvelle 308 embarque également un contenu technologique dernier cri qui comprend des équipements de confort et de sécurité tels que le radar anti-collision intégré dans le Driver Assistance Pack et qui détecte un véhicule jusqu’à 100 mètres. Ce pack sécurité composé de trois systèmes comprend également le freinage d’urgence et le régulateur de vitesse actif.   
 

essai peugeot 308 2 1.6 thp 155 féline 2013 photo laurent sansonLE «TOUCHER» DE ROUTE MONTE ENCORE D’UN CRAN

Chez Peugeot, la plaisir de conduite n’est pas qu’un simple argument commercial et ceci ne date pas d’hier. Avec la nouvelle 308, on retrouve ce fameux «toucher de route» qui atteint un niveau exceptionnel et c’est le «pilote» qui vous parle. Sur les routes des Vosges et des cols alsaciens de notre essai, non loin de l’usine historique de Sochaux qui la fabrique, la 308 a fait preuve d’un comportement hyper sécurisant et franchement il est difficile de dire ou se trouve la limite tellement le châssis semble à son aise en enchaînant les virages avec une réelle efficacité en restant bien stable sur ses roues, sans plongée du train avant lors de la prise d’appui et avec un train arrière mobile juste comme il faut. Plus légère que sa devancière de 140 kg, la nouvelle 308 s’en trouve également mieux suspendue et ceci se retrouve sur la route avec un comportement très sécurisant. La prise de roulis est réduite au strict minimum et même si la suspension est ferme, d’autant plus avec les grosses roues de 18 pouces, le confort est au rendez-vous avec une efficacité maximum. Vive et agile grâce au petit volant qui permet des mouvements plus secs et plus rapides, surtout en usage urbain, la nouvelle 308 se conduit comme une «auto de course» lorsque l’on monte le rythme sur des routes sinueuses comme celles de notre parcours d’essai tracé entre Franche-Comté et l’usine de Sochaux, le massif vosgien et enfin les routes alsaciennes. Toujours très équilibrée et sans le moindre sous-virage propre à une traction, la nouvelle 308 se montre ultra efficace. Filtrant parfaitement les irrégularités du revêtement, la lionne enchaîne les virages avec une facilité déconcertante. On regrette de n’avoir que 155 ch sous le pied droit tellement on sent que le châssis peut en accepter bien plus, mais ceci est une autre histoire qui s’écrira peut être sous les traits d’une 308 R, une super GTi dotée de la même mécanique 1.6 THP que notre version d’essai, mais poussée à 270 ch, une puissance enfin acceptable pour savoir ce qu’elle a vraiment dans le ventre cette nouvelle Lionne de Sochaux.


VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA NOUVELLE PEUGEOT 308 2 2013

essai peugeot 308 2 1.6 thp 155 féline 2013 photo laurent sanson

essai peugeot 308 2 1.6 thp 155 féline 2013 photo laurent sanson

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france