PEUGEOT 208 1-6 e-HDi 115 3 PORTES FÉLINE

Essai Peugeot 208 1.6 e-HDi 115 Féline 3 portes 2012
  • Essai Peugeot 208 1.6 e-HDi 115 Féline 3 portes 2012
  • par Laurent SANSON
  • texte & photos
  • 16 avril 2012

FÉLINITÉ RETROUVÉE

Avec sa nouvelle 208, Peugeot a bien l’intention de reprendre sa place de leader sur le segment très concurrentiel des citadines. Modèle majeur de la gamme du constructeur sochalien, la 208 propose un véritable bouleversement par un style plus affirmé et une vie à bord retravaillée et inédite. 

 

essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012Qu’on se le dise, Peugeot tire un trait sur la 207 mais aussi sur la 206+ dont la production va durer encore quelques mois. Après cette période naturelle de transition industrielle et commerciale, la 208 va devoir assumer comme une grande le gros des ventes du constructeur de Sochaux. Pour parvenir à reprendre le place de leader du segment perdue avec la 207, Peugeot innove en proposant un véritable chamboulement de ce que nous connaissions avec la grande famille de la série 200, soit les 205, 206 et 207. Après trois décennies de succès et une baisse de régime avec la 207, cette série 200 semble reprendre du poil de la bête avec la 208. Même si la glorieuse appellation de «sacré numéro» évoque légitimement la 205, on se dit que cette 208 possède un potentiel qui peut lui permettre de reprendre le flambeau de n°1 laissé par la 207 au cours de sa carrière. Peugeot le dit haut et fort, cette 208 est primordiale et surtout elle s’inscrit aussi dans le renouvellement de la gamme entamée l’an dernier avec la 508.  

essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012UN STYLE EN RUPTURE

Plus courte que sa devancière de 7 cm et aussi plus légère de 110 kg en moyenne, la 208 souhaite remettre les pendules à l’heure et revenant proche du «peuple» par son gabarit qui n’a cessé de grandir au fil des générations et ne parlons pas de l’embonpoint. Le discours n’est donc plus le même que lors du lancement de la 207 en 2006 dans lequel Peugeot vantait les mérites du plus grand, plus lourd, plus mieux finalement. Heureusement, la raison l’emporte et les nouvelles règles en matière d’émissions de CO2 font aussi leur boulot au point que les constructeurs doivent revoir la copie et comme l’ennemie premier reste le poids, alors autant revenir en arrière et Peugeot ne s’en prive, ce qui permet à la 208 d’être ainsi bien plus équilibrée en terme de style que la 207. Aux angles marqués de la 207, la 208 lui oppose un design aux galbes courbés et aux lignes et arêtes de caisse plus expressives. Au premier coup d’oeil, la 208 offre une silhouette plus compacte directement inspirée par le style vu sur le concept SR1. Le bureau de style a bien bossé et visuellement cette 208 est une belle auto, qui plus est dans cette version d’essai 3 portes habillée d’une séduisante et inédite robe «rose» nacrée et dont la signature chromée au niveau des vitres latérales de custode et du montant de toit arrière évoque la glorieuse grande soeur 205 GTi, un clin d’oeil qui ne tient pas du hasard. Le style de cette 208 est donc parfaitement cohérent avec la calandre dite «flottante» et cerclée de chrome, les phares intégrant la signature à Led «déportée», les divers inserts chromés qui renforcent la signature et les feux arrière «griffés» et dont la forme en boomerang procure un réel dynamisme.

essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012UNE POSITION DE CONDUITE INÉDITE, MAIS...

Si la ligne traduit une toute nouvelle dynamique qui évoque les rondeurs de la 206, que dire de l’habitacle repensé et surtout qui propose une ergonomie nouvelle caractérisée par une position de conduite intégralement retravaillée et pour le moins déconcertante lors de l’installation et des premiers kilomètres. Ce choix d’ergonomie est le fruit d’une refonte totale de la planche de bord qui intègre un bloc d’instrumentation dit «tête haute», sauf qu’on ne le distingue presque pas en fonction de sa morphologie et de sa manière de prendre place derrière un volant. Cette nouvelle position qui a fait l’objet d’un long processus de développement, avec un siège qui ne descend pas beaucoup et un volant de petit diamètre qui ne monte pas très haut, n’est donc pas perçue de la même manière par tout le monde, votre serviteur le premier. La difficulté réside dans la lecture «tête haute» des compteurs situés, en théorie en fonction de sa ligne de vision, au dessus de la jante supérieure du volant, sauf qu’en fonction de la taille du conducteur l’instrumentation devient quasi «invisible», masquée par le haut du volant. Du coup, il est nécessaire de faire un choix, soit celui de la position qui permet une meilleure maîtrise et plaisir de conduite de la voiture en faisant abstraction de la vision de l’instrumentation, ou alors la lecture des compteurs avec une position de chauffeur de véhicule utilitaire avec le volant sur les genoux et la tête dans le plafond afin d’obtenir le bon angle de vision. Après différents tests et réglages, on trouve difficilement un compromis mais avouons que c’était loin d’être parfait en ce qui me concerne et il en était de même pour quelques autres de mes confrères présents sur ce lancement. Interrogé sur le sujet, Peugeot précise que c’est au conducteur de se fondre dans cette nouvelle ergonomie et non l’inverse. Pour conclure sur le sujet car le débat est sans fin, comme le dit la pub de la 208 «votre corps reprend le pouvoir».

essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012MONTÉE EN GAMME

Outre le débat sur la position de conduite, cette nouvelle 208 marque une réelle évolution avec sa devancière par la qualité perçue en très nette progrès. La montée en gamme est donc évidente et la 208 n’a rien à envier dans sa finition Féline de notre modèle d’essai avec une certaine cousine au double chevron, la DS3. Avec son intérieur inédit, la 208 est le fruit d’une réelle audace de la part de la marque qui dote sa nouvelle petite lionne de nombreux équipements de série dès le second niveau de finition. En intégrant un grand écran tactile au centre de la planche de bord, la 208 entre dans un autre monde, celui de la voiture connectée et en phase avec son époque finalement. À partir de cet écran on accède ainsi sur un même équipement aux multiples fonctions au programme, de la navigation au téléphone en passant par la musique. La présentation est soignée, les ajustages précis et les plastiques de qualité, même si l’on trouve encore quelques plastiques durs dans certaines endroits «cachés». Mais globalement, la finition est en progrès et surtout n’a plus rien à voir avec celle de la 207 qui semble totalement d’une autre époque. Il ne fait aucun doute que Peugeot a travaillé sur la finition avec un seul objectif, offrir une qualité perçue proche d’un véhicule Premium et dans cette finition Féline, le haut de gamme, la pari est réussi.

essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012UN VRAI CHÂSSIS DE LIONNE

Au volant et malgré cette position de conduite pas franchement habituelle, on retrouve la qualité de la liaison au sol de la marque. Vive, précise et très maniable, merci le petit volant pour les sensations et la vivacité, la 208 fait honneur aux liaisons au sol de la marque. Équilibrée avec le minimum de mouvement de caisse et bien amortie, la 208 fait preuve d’un réel comportement dynamique tout en offrant du confort même avec les roues de 17 pouces de notre modèle d’essai. Sous le capot en attendant les plus de 200 chevaux de la GTi, on retrouve le 1.6 e-HDi, une valeur sûre qui va s’imposer comme le moteur de référence de la gamme. Même avec 115 ch et surtout un couple important de 270 Nm, ce très sobre petit 4 cylindres e-HDi aux émissions de CO2 de 99 g/km procure un réel agrément de conduite, se montrant très homogène. Il faut dire qu’avec 1 090 kg sur la balance, la 208 fait dans le «light», ce qui se traduit directement sur le comportement routier et les performances.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTO DE LA PEUGEOT 208 e-HDi 115 FÉLINE AU PORTUGAL


 
essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012J’AI AIMÉ


- la forte personnalité et la félinité du style


- le jonc chromé latéral qui rend hommage à l’illustre grande soeur 205


- l’agilité et la vivacité


- le comportement routier efficace et très homogène


- la montée en gamme, les nombreux équipements et la finition


- les tarifs attractifs

 

essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012JE N’AI PAS AIMÉ

 


- la position de conduite et l’ergonomie de la planche de bord

 

- l’affichage «tête haute» quasi invisible

 

- moteur diesel bruyant

 

- la qualité moyenne de certains plastiques

 

 

essai peugeot 208 1.6 e-hdi 115 féline 3 portes 2012

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTO DE LA PEUGEOT 208 e-HDi 115 FÉLINE AU PORTUGAL

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france