OPEL ASTRA GTC 1-6 TURBO 200 SPORT PACK 2014

Essai Opel Astra GTC 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai Opel Astra GTC 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 6 juin 2014

DITES

200

Afin de combler le trou avec une version intermédiaire positionnée entre la GTC 170 ch et le très exclusive OPC de 280 ch, Opel décline son séduisant coupé GTC dans une version 200 ch qui profite d’une évolution moteur pour le rendre encore plus attractif avec un agrément de conduite supérieur.

 

essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sansonL’attractivité est bien le maître mot de la grande famille Astra. Avec plus de 10 millions d’exemplaires vendus dans le monde depuis son lancement en 1991, l’Opel Astra qui succédait alors à la mythique Kadett, est l’un des best-seller de la marque de Rüsselsheim depuis deux décennies. La quatrième génération lancée en 2009 se décline désormais en quatre carrosseries sur le marché français avec la berline compacte 5 portes, le break Sports Tourer, le coupé GTC et sa déclinaison ultra sportive OPC et une dernière venue très tendance dans les pays d’Europe de l’Est ou encore en Espagne, la tri-corps 4 portes qui profite d’ailleurs du nouveau moteur 1.6 CDTi Euro 6 proposé en deux niveaux de puissance de 110 et 136 ch. Ce même moteur 1.6 CDTi de nouvelle génération sera également prochainement disponible sur le coupé GTC en remplacement du vieillissant 1.7 CDTi. Mais en attendant, notre sujet du jour n’était autre que la version 200 ch turbo essence qui nous attendait pour un essai sur les routes des Alpes du Nord entre Haute-Savoie et Savoie en passant par le col des Aravis, de quoi mieux comprendre sur des routes sinueuses et sélectives le fonctionnement de cette nouvelle déclinaison 200 ch.


essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sansonON NE CHANGE PAS UNE SILHOUETTE BIEN NÉE

Très joliment dessiné et bien posé sur de grosses roues de 19 pouces qui remplissent parfaitement les passages de roues, le coupé GTC encaisse parfaitement le poids des ans et on regrette juste que cette version 200 ch ne se distingue pas de sa soeur 170 ch, esthétiquement parlant. Hormis la double sortie d’échappement droite-gauche, il faut être un fin observateur pour faire le distingo. Même sans être une sportive pure et dure, cette version 200 ch méritait un look distinctif et surtout plus expressif. Rien que de nouvelles jantes afin de marquer sa différence, pour plus tard peut-être ? Sinon on peut toujours opter pour le kit stylistique OPC Line qui permet la greffe d’un becquet, d’une lame de spoiler sous le bouclier avant et de bas de caisse comme notre version d’essai au beau rouge référence Piment très italien. À l’intérieur, c’est une Allemande comme le dit si bien Claudia Schiffer et cette version 200 ch introduit le système multimédia IntelliLink dernière génération.


essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sansonHIPERSTRUT, C’EST PAS FACILE À DIRE, MAIS C’EST EFFICACE !

Lors de notre découverte du coupé GTC sur les routes du Portugal il y a maintenant près de trois ans, nous avions apprécié le comportement routier avec à l’époque 180 ch sous le capot et cette évolution 200 ch reste fidèle au modèle original. Parfaitement équilibré et d’une grande précision de conduite, le coupé GTC enroule les virages avec une facilité déconcertante, avec un mouvement de caisse réduit à sa plus simple expression et le tout en restant extrêmement confortable avec des roues de 19 pouces. Pour obtenir cette parfaite alchimie entre confort et tenue de route efficace, Opel a équipé son coupé GTC d’un train avant dénommé HiperStrut dit aussi HPS. Bon d’accord ce n’est pas facile à dire, mais ce qui compte ce n’est pas son nom, mais son efficacité et croyez-moi il «marche» ce train avant en se montrant précis dans son guidage et en ne décrochant jamais de la trajectoire, même en déconnectant l’ESP et en mode Sport. Finalement c’est quoi l’HiperStrut ? Derrière ce nom se cache un combiné McPherson sur lequel l’axe de pivot est découplé de la jambe de force avec pour effet de réduire les remontées de couple dans le volant, tout en procurant un meilleur guidage pour une plus grande précision de conduite. Ce système a également pour effet de réduire de près de moitié le déport de la fusée, ce qui contribue ainsi à une meilleure précision de conduite. Ce train avant développé pour l’Insignia OPC de 325 ch s’avère donc largement dimensionné sur cette GTC 200 ch qui n’est jamais prise en défaut en motricité et ce même dans une épingle de montagne abordée énergiquement.


essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sansonUN MOTEUR PERFORMANT MAIS QUI MANQUE DE CARACTÈRE

Sur le papier avec 200 ch, le quatre cylindres 1.6 turbo essence évolué se présente sous un beau jour. Très discret dans sa sonorité, ce qui est un plaisir en usage quotidien ou lors d’un trajet peinard sur autoroute, il ne révèle rien de bien sportif dans son timbre lorsque l’on monte dans les tours et franchement on attendait mieux, mais comme le dit Opel le coupé GTC 200 est avant tout une auto polyvalente, une sportive façon GT mais surtout pas extrême, ce qu’elle laisse à l’OPC dont le tarif n’est pas le même avec un écart de prix de 6 000 euros en incluant le malus écologique. À l’usage, rien de bien violent avec un fonctionnement très linéaire et poussif, conséquence d’une boite aux rapports vraiment très longs qui pénalisent les reprises et d’un poids tout de même élevé. Pourtant retravaillé sur le haut moteur, son équipage mobile et sa gestion électronique, le 1.6 Turbo 200 manque cruellement de caractère et de souplesse dans les bas régimes. Comme lors de notre essai de la version 180 ch, on cherche tous les chevaux sur cette version 200 ch.

Entre le coupé GTC 170 ch et la turbulente OPC de 280 ch, il y avait un trou qu’Opel comble donc avec cette version 200 ch. Joli et performant à défaut d’être super enthousiasmant pour les sensations de son moteur qui demande qu’on le pousse haut dans les tours pour qu’il «marche», ce coupé GTC 200 n’en demeure pas moins performant avec son châssis réellement efficace et plaisant à conduire, même en le menant à la cravache sur une route de montagne comme lors de cet essai. Bien équipé et plutôt bien placé avec son tarif de 31 850 € dans l’unique finition haut de gamme Sport Pack proposée pour ce modèle, le GTC 200 coûte 800 € de plus que le GTC 170 à finition égale, auquel on ajoute également la différence du malus écologique de 1 100 €.


VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’OPEL ASTRA GTC 200 DANS LES ALPES DU NORD

essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sanson

essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sanson

 essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sanson

essai opel astra gtc 1.6 Turbo 200 Sport Pack 2014 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france