OPEL AMPERA

PREMIER CONTACT

Après les podiums et les projecteurs des salons, l’Opel Ampera roule réellement et son tour d’Europe passait dernièrement par le circuit d’essai de Mortefontaine au nord de Paris pour un premier contact à son volant.

Dévoilée à Paris en 2008 sous l'appellation Chevrolet Volt, l'Opel Ampera fait régulièrement surface au gré des Salons. A Francfort en 2009, Genève et Paris cette année, le constructeur allemand promène sa maquette qui montre le fonctionnement avec, sous le capot, un moteur quatre-cylindres 1,4 l essence de 82 ch bien connu dans le groupe GM. Un choix pragmatique, dicté par des impératifs de fiabilité, de coût et de développement. Prendre un autre bloc aurait été possible mais cela aurait retardé le développement du projet. Dans le futur, Opel n'exclut pas d'installer un 1,2 litre voire un 1,0 litre. Tout dépendra du besoin de recharge des batteries, que ce soit en temps ou en autonomie.

GM TRACE SA PROPRE ROUTE !

En matière de voiture "propre", on connaît l'attachement des constructeurs français au 100 % électrique et l'implication historique des japonais dans l'hybride avec Toyota-Lexus et Honda. Entre les deux “mon coeur balance” comme dirait l’autre, l’américain General Motors explore sa propre voie avec l'hybride électrique où le moteur thermique devient finalement le groupe électrogène du moteur électrique en charge de la propulsion de la voiture. L’artisan français Exagon qui a dévoilé au Mondial sa GT eFurtive fonctionne selon le même principe. L’avantage de ce couplage réside dans l'autonomie qui finalement ne dépend pas que de la charge des batteries puisqu'un réservoir d'essence vient approvisionner le moteur thermique qui produit lui-même de l’énergie. Dans l'exemple de l'Opel Ampera, ce réservoir de 35 litres, situé entre l'axe des roues arrière et le T formé par les batteries, permet de parcourir 500 km. En mode électrique, l'Ampera a une autonomie théorique de 60 km, soit plus que la distance moyenne parcourue par 80 % des conducteurs européens.

AU VOLANT DU PROTOTYPE

Sur le prototype Ampera qu'il nous a été donné d'essayer sur le circuit de Mortefontaine, dans l'Oise, on sent que le bébé est encore en gestation. Si l'aspect extérieur est soigné (normal, c'est ce que le public a le droit de voir), l'intérieur est vraiment brut de décoffrage, ce qui est, là aussi, tout à fait normal. On s'amuse d'entendre les vitres électriques grincer ou en soulevant ce que l'on croit être une bouteille de coca. En fait, c'est le cache du bouton d'urgence... au cas où. Démarrage dans un silence total, l'écran met un "certain" temps (voire un temps certain) avant de s'allumer et d'indiquer les informations essentielles : les niveaux de remplissage de la batterie, du réservoir et l'autonomie que l'on peut en espérer. Là, il y en a pour 7 km en mode électrique et 225 en thermique. Le silence de fonctionnement est caractéristique de la motorisation électrique, les reprises sont plus que correctes et instantanées. L'auto est un peu lourde mais vraiment pas désagréable à conduire, malgré l'absence de passage de rapports. Au bout de quelques tours, les batteries sont à plat mais le miracle s'opère et le thermique prend le relais, sans que l'on s'en rende compte... jusqu'à une côte un peu raide où l'on entend le vroum du moteur et le sifflement de l'échappement. Sans attendre d'avoir vidé le réservoir, on gare l'Ampera qui doit maintenant être rechargée en vitesse pour d'autres essais. Actuellement en phase de développement, elle sera commercialisée au second semestre 2011, autour de 40 000 euros et si les bornes électriques n'ont pas fleuri d'ici là, l'Ampera pourrait bien court-circuiter un paquet de concurrentes !

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france