OPEL ADAM ROCKS 1-0 ECOTEC TURBO 115 2014

Essai Opel Adam Rocks 1.0 Ecotec Turbo 115 ch 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai Opel Adam Rocks 1.0 Ecotec Turbo 115 ch 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 11 septembre 2014

UNE ALLEMANDE

ON THE ROCKS

Dans la famille Adam, je veux le baroudeur On the Rocks ! Née citadine chic à la bouille rondouillarde, la petite Opel Adam prend du muscle et se virilise avec ce modèle Rocks qui affiche sans retenue son look de mini-crossover urbain plus masculin. 

essai opel adam rocks 1.0 ecotec turbo 115 ch 2014 photo laurent sansonIl y a bientôt deux ans lors de notre premier essai à Lisbonne de l’Opel Adam dans sa configuration de citadine chic - lire notre essai - nous étions sous le charme et franchement la magie opère encore avec le Rocks. Entre-temps, nous avions découvert l’Adam R2 Cup de course au dernier rallye du Touquet et la pression retombe à peine que nous voici les fesses dans sa déclinaison crossover avec le toit ouvrant en toile qui va bien afin de profiter pleinement des derniers beaux rayons de soleil de l’été. Cette fois après les plages de l’Atlantique et d ela Côte d'Opale, direction la Lettonie, ses décors scandinaves, ses lacs et rivières, la mer Baltique et sa capitale Riga pour une évasion «rocks’n’roll» au volant de notre aventurier en format de poche.

essai opel adam rocks 1.0 ecotec turbo 115 ch 2014 photo laurent sansonUNE M...ADAM...E QUI SE VIRILISE

Avec l’Adam Rocks, Opel se lâche en proposant une vision exclusive de sa citadine chic. Plus masculin avec ses larges extensions d’ailes, ses gros boucliers redessinés, sa hauteur de caisse surélevée de 15 mm, ses nouvelles ambiances dans l’habitacle et son grand toit ouvrant en toile, le Rocks ne cache pas son jeu et nous on aime. Du caractère dans 3,74 m de long, il n’en manque pas et c’est tant mieux car cette déclinaison citado-baroudeuse possède bien des atouts pour conquérir une clientèle en quête d’une citadine réellement différente. Toutefois, il va falloir composer avec une rude concurrence sur le segment de la petite urbaine chic avec la 500, la Mini et même une nouvelle venue avec la Renault Twingo 3 qui se positionne franchement sur ce marché de la citadine décalée. Ce modèle Rocks avec son esprit tout-chemin ouvre donc la voie d’une nouvelle variation sur le thème mais pour combien de temps ? car il ne fait aucun doute que les petits copains vont suivre l’affaire de très près d’autant que la cible se veut plus masculine.

essai opel adam rocks 1.0 ecotec turbo 115 ch 2014 photo laurent sansonUNE PARTITION SUR-MESURE

Pétillant, joyeux et terriblement craquant, le Rocks ne laisse pas indifférent et surtout Opel mise de nouveau pleinement sur les multiples possibilités de personnalisation car le but ultime est de pouvoir se configurer une Adam Rocks unique qui ne ressemble à aucune autre. Entre les 17 teintes extérieures dont 5 nouvelles, 9 calandres, 6 couleurs de toit pour des teintes bi-ton, 2 couleurs de toile, des coques de rétros extérieur et intérieur, pas moins de 22 décors intérieur, 21 jantes en 17 et 18 pouces et une collection impressionnante d’autocollants en tous genres, sans oublier les nombreux Color Packs pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête. Avec un tel programme, il y a peu de chance d’avoir le même Rocks que son copain de la salle de sport.

UN 3 CYLINDRES NOUVELLE GÉNÉRATION AU PRIX FORT

Avec ses petits 4 cylindres de l’ancienne génération, l’Opel Adam manquait singulièrement de modernité, mécaniquement parlant, et donc on se félicite de l’arrivée de ce nouveau moteur 3 cylindres 1 litre turbo injection directe qui du coup comble cette lacune. Silencieux, ultra moderne, hyper compact et couplé avec une nouvelle boite de vitesses mécanique à 6 rapports, le nouveau-né propose une puissance de 115 ch pour 170 Nm de couple disponible entre 1 800 et 4 500 tr/mn. Avec un couple disponible sur une large plage, la souplesse d’utilisation est au rendez-vous et on se régale des montées en régime grâce au bon étagement des rapports de la boite. S’il faut mettre en avant une vraie nouveauté dans cette Adam virilisée, c’est bien ce moteur aux émissions de CO2 de 119 g/km. Toutefois, ce nouveau moteur 3 cylindres n’enterre pas totalement le 4 cylindres puisque le 1.4 Twinport avec Start/Stop de 87 ch est toujours d’actualité. Avec ce «vieux» moteur qui marque l’entrée dans l’univers du Rocks pour 17 450 €, ce qui n’est pas franchement bon marché, on retombe franchement de son petit nuage lorsqu’il faut remplir le chèque pour la version 1.0 litre Ecotec 115 ch facturée 19 650 € sans climatisation auto et avec des roues de 17 pouces de série. Aussi mignon et craquant soit-il et particulièrement bien équipé, le Rocks se paye au prix fort et il se rapproche des tarifs d’une Mini et fait jeu égal avec un Renault Captur qui ne sont pas dans la même catégorie. Même si pour le moment il n’a pas de concurrent direct sur le segment des mini-citadines crossovers, le réseau Opel va devoir trouver des astuces pour offrir des remises intéressantes.


essai opel adam rocks 1.0 ecotec turbo 115 ch 2014 photo laurent sansonON THE ROAD AGAIN CHEVEUX AU VENT

Au volant, le Rocks surprend par sa suspension plus souple que la berline. Avec les grosses roues de 18 pouces, on ressent bien les irrégularités de la routes dont les ornières avec un guidage qui devient plus flou. Tout en se montrant à son aise sur une petite route avec des mouvements de caisse bien contenu, c’est en usage urbain que le Rocks prend toute sa dimension. Agile, il passe partout avec aisance. De tout-chemin, le Rocks n’en a que le look et d’ailleurs on ne lui en demande pas plus. Son 3 cylindres est acoustiquement aussi discret dans l’habitacle que performant et c’est un vrai plaisir car on monte les tours avec rage et il répond présent et lorsque l’on calme le jeu en ville il se fond alors dans le paysage tout en douceur, une vraie réussite qui valorise pleinement les qualités de son châssis. L’autre particularité de ce Rocks est son grand toit ouvrant en toile 3 couches dénommé «Swing Top» qui s’ouvre électriquement en 5 secondes jusqu’à la vitesse de 200 km/h ! et se referme jusqu’à la vitesse de 140 km/h. Bon, vous me direz, ouvrir le toit au dessus de 100 km/h ne présente guère d’intérêt avec les remous et autres turbulences, mais c’est toujours bon de le savoir.

Arborant fièrement un look vraiment craquant et décalé, bien fini, très bien équipé de série, connecté avec sa tablette tactile et son système multimédia IntelliLink qui utilise les applications et la connexion d’un smartphone et sympa à conduire, le Rocks 1.0 litre 115 ch offre un véritable agrément. Seul gros bémol, son prix élevé. Pour le reste, on l’aime bien ce Rocks et si le Monsieur Opel de votre coin est prêt à faire un effort, alors vous pouvez signer le bon de commande, en bas de la page à droite svp !

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’OPEL ADAM ROCKS 2014 EN LETTONIE

essai opel adam rocks 1.0 ecotec turbo 115 ch 2014 photo laurent sanson

essai opel adam rocks 1.0 ecotec turbo 115 ch 2014 photo laurent sanson

 essai opel adam rocks 1.0 ecotec turbo 115 ch 2014 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france