NOUVELLE CITROEN C3

MADAME EST SERVIE

Après sept années au service des familles, il était grand temps pour Citroën de mettre sa citadine au goût du jour. Avec 2,2 millions d'exemplaires vendus, la C3 occupe une place importante dans la gamme du constructeur français. Pas question donc de faire n'importe quoi, surtout de se fâcher avec Madame, principale cliente de la C3.

 

 

“AU NIVEAU DE AUDI”

Plus longue de 9 cm que la phase 1, cette nouvelle C3 garde un gabarit de citadine dans la norme avec son 3,94 m, tout en proposant un des meilleurs volumes de coffre du segment. La ligne conserve les rondeurs qui ont fait le succès de la devancière, laquelle se voulait une évocation de la mythique 2 CV. Le résultat allait même bien au-delà des espérances puisque lorsque l'on fermait les portières, on avait droit au même " clong " que sur la Dedeuche. Citroën a bien évidemment amélioré la finition de cette nouvelle C3, en rapport avec l'image plus qualitative que revendique désormais la marque. Citroën n'hésite d'ailleurs pas à comparer son nouveau bébé à l'Audi A3 et à la BMW Série 1. Mettons cela sur le compte de l'euphorie de la naissance car le résultat nous a paru très en deça des standards allemands, entre les plastiques mal fixés, les poignées mal ajustées, la boite à gants qui grince ou le micro du Bluetooth qui semble avoir été posé à la va-vite sur le montant de pare-brise. Cela ruine les efforts de présentation de l'habitacle, avec cette grande bande laquée, mais pas ton carrosserie comme sur les Fiat 500, la console en noir brillant et le tableau de bord sous sa casquette ajourée.

 

UNE VISION AU ZÉNITH

Reste à examiner le grand “plus” de cette C3 nouvelle génération : son pare-brise panoramique Zénith, chef-d'oeuvre d'industrialisation signé Saint-Gobain. Long de 1,35 m, il remonte jusque derrière les appuie-têtes et donne l'impression de rouler au grand air en profitant de la lumière au maximum. Il peut être occulté par un velum coulissant que l'on déplace avec une poignée au centre. Ce velum supporte aussi les pare-soleil mais on ne peut pas les tourner vers les côtés. Sur les C3 proposées à l'essai, il n'y avait pas de miroir de courtoisie mais ce " détail " devrait être réglé pour le 20 novembre, date du lancement officiel : En accessoires sera disponible un petit miroir que l'on pourra coller sur le pare-soleil, moyennant 50 euros. Rouler sous le ciel bleu ou la nuit étoilée est un grand plaisir qu'offre la nouvelle C3, en option à 400 euros sur la finition intermédiaire, de série sur la finition haute Exclusive et en rêve sur la version de base qui doit se contenter d'un toit et d'un pare-brise "normaux". Malheureusement, cela imposera aussi un nettoyage fréquent car les essuie-glaces ne couvrent que la moitié basse du pare-brise. Des balais plus grands, disposés différemment, c'était techniquement possible mais pas réaliste financièrement.

 

 

SAGE COMME UNE IMAGE

Sous le capot, la C3 a une palette de motorisations particulièrement sages afin de respecter les normes antipollution et - surtout - de ne pas être pénalisée par les malus écolo en tous genres. En haut de la gamme essence, le VTI 120 cv ne fait pas illusion longtemps. Avec moins de 1 100 kilos sur la balance, donc un rapport poids-puissance sous les 10 kilos/cheval, on pouvait s'attendre à des sensations un peu plus fortes. En tout cas, sur notre modèle d'essai, il manquait du monde dans l'écurie et les canassons présents n'avaient pas eu tout leur picotin ! Pour une C3 qui galope, mieux vaut donc se tourner vers le turbo diesel. L'essai du HDi 90 a confirmé cette opinion, avec des relances forcément plus vives et une consommation inévitablement moindre. Il faut juste composer avec les vibrations du diesel. Cette nouvelle C3 propose donc tout ce qu'il faut pour un usage urbain et familial, à commencer par une direction électrique réglée "légère". Pour manoeuvrer, rouler à basse vitesse, c'est effectivement un excellent choix. Pour avaler des kilomètres, surtout sur des routes qui tournent un peu ou au revêtement imparfait, l'approche est plus discutable. Même en accordant le bénéfice du doute à la monte optionnelle de 17 pouces (au lieu de 16 pouces sur la finition Exclusive, 15 pouces sur les autres versions), on reste dubitatif quant au comportement dynamique de cette C3 et donc ne parlons même pas de sportivité. Le train avant cherche sa route pendant que l'arrière a du mal à garder le contact avec le bitume. Inutile de se presser, la voiture vous rappellera la fable du lièvre et de la tortue !



+

- La ligne
- Le confort
- Le volume de coffre
- Luminosité du pare-brise Zénith


-

- Tempérament calme
- Nettoyage du pare-brise
- Commande de boîte
- Direction molle



FICHE TECHNIQUE

NOUVELLE CITROËN C3

- Berline 5 portes
- Longueur 3,94 m - largeur 1,73 m - hauteur 1.52 m
- 3 finitions Attraction - Confort - Exclusive
- 3 moteurs turbo diesel common rail HDI 1.4 70 ch - 1.6 90 ch et 1.6 110 ch
- Émissions CO2 moteurs diesel de 99 à 115 g/km
- 4 moteurs essence 1.1 60 ch, 1.4 75 ch, 1.4 VTI 95 et 1.6 VTI 120 ch
- Émissions CO2 moteurs essence 137 à 139 g/km
- Poids : 1080 kg.
- Volume de coffre : 300 litres.
- Vitesse maxi : 190 km/h
- 0 à 100 km/h en 8'9.
- Consommations (mixte / urbain / extra-urbain) : 5.9 / 7.9 / 4.8, réservoir 50 litres

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france