MITSUBISHI OUTLANDER 3 2-2 DI-D 150 BVA 4WD INSTYLE 2013

Essai Mitsubishi Outlander 3 2.2 Di-D 150 BVA 4WD 2013 - photo © Laurent Sanson
  • Essai Mitsubishi Outlander 3 2.2 Di-D 150 BVA 4WD 2013 - photo © Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 19 mars 2013

CITOYEN DU MONDE

Séduire le plus grand nombre et disons même la planète entière avec un même modèle n’est jamais simple pour un constructeur. S’inscrivant désormais dans cette logique d’un business plan à la vocation mondialiste, Mitsubishi a développé son nouveau Outlander avec un seul objectif, à savoir faire l’unanimité sur les 4 continents, pas simple pour celui qui devient par la force des choses un citoyen du monde.

 

essai mitsubishi outlander 3 2.2 di-d 150 ch bva 4wd 2013Alors que la tendance pour les constructeurs est incontestablement à la mondialisation et qu’un modèle se doit désormais d’être vendu aux quatre coins de la planète, Mitsubishi, qui souhaite s’affirmer en véritable constructeur généraliste, se décide enfin à suivre le mouvement avec la 3ème génération de son grand SUV, l’Outlander. Avec plus de 960 000 exemplaires vendus depuis 2001, l’Outlander est un best-seller pour la marque aux trois diamants et le dernier spécimen de la famille va donc devoir convaincre une très vaste clientèle, ce qu’il fera sans difficulté sur certains continents, mais pour la France et d’autres pays européens, pas sur que l’Outlander nouvelle génération remporte un franc succès face à une concurrence bien mieux armée. Mais bon, tout le monde peut se tromper et moi le premier d’ailleurs.

essai mitsubishi outlander 3 2.2 di-d 150 ch bva 4wd 2013JURA...SSIC CAR !

Après une première approche en plaine et même en usage urbain et péri-urbain, ce qui n’est pas vraiment son terrain de jeu favori, c’est dans le Jura à l’occasion de notre périple vers Genève et son salon, que nous l’avons découvert de beaucoup plus près et au fil des kilomètres. Profitant des routes sinueuses du Jura, notre shooting prend des allures de vacances aux sports d’hiver en profitant d’un soleil omniprésent qui illumine le beau manteau blanc de la station de ski du Haut-Jura, Les Rousses.


essai mitsubishi outlander 3 2.2 di-d 150 ch bva 4wd 2013UN DESIGN QUI NE LAISSE PAS INDIFFÉRENT

Le moins que l’on puisse dire en découvrant ce nouveau Outlander 3 est que son style ne laisse pas indifférent. On aime ou on aime pas, c’est certain, mais force est de constater que le nouveau Outlander n’a pas pour vocation de faire dans la discrétion. Imposant, il déroute surtout par son design global et surtout par sa face avant très ronde qui évoque son célèbre frère 4x4, le Pajero. Pour le reste, la comparaison avec l’illustre Pajero ou encore le pick-up L200 s’arrête illico et inutile de vous dire que nous sommes bien loin de la sportive Lancer Evo aux lignes tendues et aux angles bien marqués, comme l’était d’ailleurs la précédente génération de l’Outlander. Le changement de style est donc total et sa silhouette évoque les grandes années du design tout en rondeur des années 90. Un drôle de pari de la part du constructeur japonais qui compte bien sur ce nouveau Outlander pour relancer la machine dans le monde entier. En se rapprochant plus du style du Pajero, sans pour autant faire dans le 4x4 pur et dur, Mitsubishi a orienté son gros SUV Outlander dans un style qui mixe l’univers d’un gros break avec celui d’un monospace américain.


essai mitsubishi outlander 3 2.2 di-d 150 ch bva 4wd 2013UNE BOITE AUTO ET UN CONTENU TECHNOLOGIQUE EN HAUSSE

Lancé au dernier trimestre 2012 avec une boite mécanique, l’Outlander 3 est désormais proposé avec une boite auto qui offre 3 modes ; Normal, Court (uniquement sur les deux premiers rapports) et Sport via la manipulation des palettes au volant. Pas franchement rapide, elle a au moins le mérite de réduire la consommation et donc les émissions de CO2, un moindre mal. Une fois dans le vaste habitacle qui peut recevoir dans cette version 7 personnes, on constate une nette amélioration de la qualité perçue et des ajustages, ce qui n’est pas un luxe tellement la précédente version manquait de rigueur dans ce registre. Avec les inserts en «carbone» blanc, une touche de sportivité illumine une massive planche de bord qui elle aussi fait très américain et qui se dote dans sa partie supérieure d’un plastique moussé. Certes, nous ne sommes pas dans un SUV allemand, mais reconnaissons que Mitsubishi a fait de notables efforts et que l’ensemble se montre sérieux, à défaut d’être super qualitatif. Un GPS est également dans la dotation de base mais ce dernier se montre totalement dépassé, disons même franchement d’une autre époque. Tout sauf intuitif, il nécessite un bac +5 pour comprendre son fonctionnement et après 3 jours de manipulation en tous genres on ne comprend pas encore toutes les finalités de son contenu et d’ailleurs la question est de savoir s’il en possède un car la simple recherche d’une rue devient un véritable casse-tête et merci la bonne application Plan de notre smartphone, sinon nous étions bon pour dormir dans la voiture au lieu d’un lit d’hôtel. Vous me direz, avec le volume intérieur, pourquoi pas, mais pas en plein hiver par -2° !.

essai mitsubishi outlander 3 2.2 di-d 150 ch bva 4wd 2013MOINS DE KILOS ET DE CHEVAUX POUR UNE MEILLEURE EFFICIENCE

La chasse au poids étant désormais une obligation sous peine d’augmentation de la consommation et donc des émissions de CO2, Mitsubishi a travaillé dans ce sens sur son nouveau Outlander qui accuse sur la bascule une perte de 100 kg sur la version 4x4 et même 150 kg sur le 4x2, ce qui est énorme sur un engin dont la dimension demeure identique avec la précédente génération. Sous l’imposant capot on retrouve le 4 cylindres turbo diesel de 2.2 litres Di-D signé Mitsubishi. Alors qu’il développait 177 ch dans sa précédente version, ce bloc perd 27 ch avec l’abandon du calage d’admission variable pour désormais offrir 150 ch (comme sur le petit ASX) et un couple de 380 Nm, une valeur importante qui ne change pas et qui est disponible à partir de 1 750 tr/mn, ce qui n’est pas un luxe avec la lenteur de la boite automatique qui s’offre tout de même des palettes au volant, identiques au modèle qui équipe la sportive Lancer Evo, mais la comparaison s’arrête aux palettes, malheureusement. Au volant, le nouveau Outlander est agréable à conduire, moins lourd dans son comportement et confortable pour les passagers de l’avant, c’est plus raide derrière en suspension et les sièges sont durs. Malgré d’évidents progrès en confort et agrément de conduite, il laisse néanmoins une sentiment mitigé avec une prise de roulis prononcée et un guidage qui nécessite une grande prise d’angle du volant. Du coup sur un parcours montagneux comme lors de notre traversée du Jura depuis Poligny jusqu’au col de la Faucille qui surplombe Genève, on fatigue vite des bras. Bizarre ! à moins que les pneus Yokohama hiver qui équipent notre version dégradent le comportement du fait d’une structure de pneu moins rigide latéralement, ce qui est fort possible et ce qui modifie considérablement le comportement. Plus léger, moins puissant et intégrant une transmission 4x4 retravaillée qui intègre un nouveau mode 4WD Eco qui gère électroniquement la répartition du couple sur les roues arrière, lorsque le besoin s’en fait sentir, le nouveau Outlander a également pour mission d’être moins gourmand et à l’usage il fut difficile de descendre en dessous de 9 l/100 km avec une conduite en bon père de famille. Lors d’une rare tentative disons plus dynamique, l’Outlander a basculé dans un autre monde, celui de la surconsommation en dépassant alors les 12 l/100 km et ceci avec une vitesse stabilisée sur autoroute, du coup l’autonomie en prend sérieux coup dans le réservoir. Nous sommes donc bien loin des chiffres de l’homologation qui annonce une consommation mixte de 5,8 l/100 km, ce qui pour un engin d’un tel gabarit tient du miracle. 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU MITSUBISHI OUTLANDER 3 DANS LE JURA


essai mitsubishi outlander 3 2.2 di-d 150 ch bva 4wd 2013

essai mitsubishi outlander 3 2.2 di-d 150 ch bva 4wd 2013

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DU MITSUBISHI OUTLANDER 3 DANS LE JURA

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france