MITSUBISHI LANCER SPORTBACK 2.0 DI-D

  • Par Laurent SANSON
  • Texte et photos
  • 1 mars 2009

LA TOTALE LOOK !

La nouvelle Mitsubishi Lancer Sportback diesel Di-D ne passe pas inaperçue sous sa robe volumineuse et ultra sport. Nez pointu avec une large calandre cerclée de chrome, phares étirés, roues de 18 pouces et arrière tout en rondeur avec un aileron idéal pour la pause sandwich sur une aire d’autoroute, la Mitsu Lancer Di-D revendique fièrement son appartenance au clan des sportives, sauf que sous le capot la mélodie “clic claque” casse le mythe.

 

Bon, pour être honnête avec vous, cette Mitsu Lancer Sportback diesel, c’est comme le Canada Dry, elle porte un patronyme historique et elle a un look proche de sa grande sœur Ralliart (2.0 turbo de 240 ch) tout en abritant dans son imposant compartiment moteur un 2 litres turbo diesel de 140 ch en provenance de Volkswagen, un certain TDi rebaptisé Di-D pour l’occasion.

 

VOUS AVEZ DIT INJECTEURS-POMPES !

En y regardant de plus près, Mitsu n’avait pas vraiment le choix et à l’image de son concurrent de toujours, Subaru et une certaine Impreza également passée au diesel par obligation commerciale, Mitsu ne pouvait faire l’impasse sur cette motorisation et en prenant un bloc réputé pour ses prestations et sa solidité, le constructeur japonais ne prend ainsi quasiment aucun risque, sauf celui d’une auto bruyante car ce bon “vieux” TDi VW n’est pas le plus silencieux qui soit avec son système d’injecteurs-pompes qui délivre à froid des clics clics pas très sympa pour nos pauvres tympans. Au moins sur le coup, on fait corps avec la mécanique même si cette dernière n’a pas la noblesse d’un moteur essence, qui plus est turbo comme sur la célèbre Mitsu Lancer Evo.

 

JOLIE MAIS PAS PLUS

Derrière le volant et hormis l’insonorisation très légère, merci les injecteurs-pompes encore une fois !, cette Lancer révèle un comportement sain et finalement sans grande surprise. Rien de bien excitant mais ce n’est pas l’objectif me direz-vous, sauf que vous êtes tout de même au volant d’une auto qui en jette et donc votre public adoré (celui de l’arrêt de bus en partant au boulot le matin) attend de vous et de votre engin de “course” un départ digne d’une WRC. Finalement, c’est bien un turbo diesel de 140 ch qui répond sous le pied droit et l’accélération, tout comme les reprises, ne sont pas phénoménales, mais cette Lancer Di-D ne revendique d’ailleurs pas autre chose. La finition de l’habitacle est dans l’esprit Lancer, belle dehors et basique dedans avec des plastiques bien durs qui sonnent creux.

 



Quoiqu’il en soit, cette Lancer Sportback Di-D dont la carrosserie 2 volumes avec hayon est spécifique au marché européen devrait séduire ceux qui recherchent une auto avec une allure sportive mais néanmoins économique. C’est bien le mérite de cette Lancer Di-D, réunir sous un même toit deux démarches différentes et désormais compatibles, surtout dans la période actuelle.

+

Design dynamique

Moteur “TDi” VW réputé pour sa solidité

Comportement routier équilibré

Habitabilité intérieur

Grand coffre

-

Guidage commande de boîte

Moteur très bruyant à froid

Plastiques intérieurs durs

Assemblages “light”

FICHE TECHNIQUE

MITSUBISHI LANCER SPORTBACK Di-D

. Berline familiale 2 volumes 5 portes (spécifique Europe)
. 4 niveaux de finition Inform - Invite - Intense - Instyle
. Moteur 4 cyl. turbo diesel 2.0 l (origine VW)
. Puissance de 140 ch à 4 000 tr/mn
. Boîte de vitesses 6 rapports mécaniques
. 0 à 100 km/h en 9”6 s
. Vitesse maxi de 204 km/h
. CO2 165 g/km (malus 200 €)
. Gamme essence à partir de 19 990 €
. Gamme diesel à partir de 21 200 €
. Modèle testé Instyle au prix de 28 000 €

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

COTE OCCASION

ASSURANCE AUTO

LA TOUSSUIRE HIVER 17-18

 

le chamois la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

le chamois sports la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

PUB

NEWSLETTER