MINI ROADSTER COOPER S 1-6 184 STEPTRONIC

Mini Roadster Cooper S 1.6 184 ch Steptronic 2012
  • Mini Roadster Cooper S 1.6 184 ch Steptronic 2012
  • par Philippe HERVIEU
  • photos P.Hervieu & D.R
  • 1 août 2012

AU RENDEZ-VOUS DES PURISTES

Après avoir étonné avec une atypique Mini Coupé biplace, en marge de ses autres réalisations, le constructeur britannique persiste et signe avec une variante Mini Roadster encore plus ludique et qui renoue avec l'esprit puriste.

 

essai mini roadster cooper s 1.6 184 chA la berline 3 portes "hatchback", au cabriolet 4 places, au break Clubman et au SUV Countryman qui forment la gamme Mini, s'est ajouté à l'automne dernier une étonnante Mini Coupé biplace au tempérament sportif plus affirmé que la moyenne. La sixième variante qui vient de l'intégrer en est une extrapolation directe, élaborée sur les mêmes bases techniques, avec par conséquent deux places, et où le toit "en dur" a cédé la place à une capote de toile. Travail convainquant dès le premier regard, car la silhouette caractéristique de sa matrice Coupé, à trois volumes avec coffre bien marqué, a été pleinement respectée. Original en diable, ce roadster du XXIe siècle s'avère ainsi très parlant aux amoureux de la "petite anglaise", en s'inscrivant dans la lignée des biplaces populaires et spartiates qui fleurirent en "Angleterre" au milieu du siècle dernier, Austin-Healey, MG, Trumph et autres Sumbeam… Une typologie incontournable de l'histoire de l'automobile. Mais celle-ci ne s'est plus guère perpétuée ensuite, hormis l'emblématique nippone Mazda MX-5. A la Mini Roadster de reconquérir désormais les cœurs et réanimer l'authenticité de la petite anglaise ludique à tendance sportive.

essai mini roadster cooper s 1.6 184 chLES RECETTES D’ANTAN A LA SAUCE D’AUJOURD’HUI

Pour appuyer sa légitimité à notre époque, cette réalisation très personnelle peut miser sur de nombreux atouts. A commencer par une petite capote de toile bien conçue. Elle se déploie en effet aisément en deux temps trois mouvements; il suffit de bien soulever l'extrémité avant de la partie pliée, et aller la hisser jusqu'à l'encadrement du pare-brise, puis de la verrouiller avec la poignée tournante. Pas besoin d'un moteur électrique, même si un mécanisme semi-automatique est également proposé en option (Pack Always Open à 1.200 €); il ne suffit plus alors que d'actionner la poignée tournante, alors que l'ouverture s'effectue en 10 secondes. Et même en roulant jusqu'à 30 km/h. Très compacte, cette capote n'entrave, par rapport au Coupé, que de 20 litres la capacité du coffre de l'auto, qui reste appréciable avec 240 l (contre 125 l. pour la Cabrio 4 places). Une trappe bien dimensionnée permet de ranger des objets directement dans le coffre à partir de l'habitacle; ou bien d'entreposer des objets longs. L'autre atout du Roadster tient à ses origines Mini, avec donc ce style inimitable qui lui insuffle un charme fou, avec un élan visuel bien supérieur à la plus conventionnelle Mini Cabrio à 4 places, et tient notamment à un pare-brise bien plus incliné. Et, décapoté, les deux arceaux de sécurité, intégrés derrière les appui-tête des sièges, ont aussi du chic. Enfin, comme son pendant Coupé, cette Mini biplace est dotée d'un petit aileron actif implanté sur le couvercle de coffre, et qui s'élève de son logement au-dessus de 80 km/h, pour revenir s'y ranger automatiquement en-dessous de 60 km/h et s'y faire discret. A moins de souhaiter l'arborer en permanence, grâce à la touche idoine.

essai mini roadster cooper s 1.6 184 chUNE VÉRITABLE PERSONNALITÉ

Dans le cockpit, la planche de bord s'apparente au style habituel Mini, et est identique à celle du Coupé, comme l'aménagement intérieur. Particulièrement développée chez Mini, la personnalisation du Roadster est naturellement poussée loin. On pense notamment aux larges double bandes décoratives extérieures centrales courant de la calandre au diffuseur arrière, aux sièges Recaro plus moulants que ceux d'origine, ou bien à l'adoption du cuir pour habiller les parties supérieures et inférieures de la planche de bord. D'une façon générale, la structure des "packs" (Chili, Red Hot Chili et Connected) se décalque sur celle des autres Mini. Par rapport au Coupé, le Roadster reprend strictement les mêmes bases techniques, y compris la palette des motorisations et les mesures restreignant les émissions de CO2. La seule différence essentielle entre les deux réside dans la greffe de barres en V dans le soubassement de caisse du Roadster, afin de compenser l'absence du toit, dans le cadre d'une rigidification structurelle extrêmement soignée qui renforce son esprit véritablement sportif.

essai mini roadster cooper s 1.6 184 chUN TEMPÉRAMENT NATURELLEMENT SPORTIF

Au volant, même lorsqu'on la malmène, la Mini Roadster s'avère très rigide pour ce type de carrosserie, même si l'on ne retrouve pas l'intégralité de la rigueur dont fait preuve son pendant Coupé à cet égard. Conduite aux limites, cela donne un train avant un peu moins impérial dans les prises de virage. Mais le résultat reste pleinement probant, notamment par rapport aux autres versions plus classiques de la Mini. Y compris la "hatchback" 3 portes, avec un gain patent de sportivité au bénéfice du Roadster. C'est évidemment très parlant avec la Cooper S boîte manuelle, puissante et agile. Avec la boîte auto, on perd déjà en performance ce que l'on gagne en sérénité de conduite sur les parcours du quotidien. Avec le diesel 143 ch, la Mini Roadster semble encore plus accrocheuse et toujours très agile, avec le poids plus important du diesel sur le train avant. Mais bien sûr, on n'est pas ici dans le tempo du grand brio de la Cooper S, mais en contrepartie d'un agrément de conduite rassurant, associé à une économie d'usage largement accrue. Dans tous les cas, la Mini Roadster a un amortissement de sportive, un peu sec sur les fortes inégalités du sol abordées lentement, tout en offrant un aimable confort en roulant au-delà des limites de vitesse imposées en zones péri-urbaines. Enfin, décapoté, les remous d'air font voler quelque peu les cheveux, même avec le coupe-vent optionnel (260 €). Mais cela aussi fait partie du plaisir de vivre en roadster, avec ce sentiment de liberté supplémentaire qu'on ne ressent – hélas - plus guère sur la route ! 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA MINI ROADSTER COOPER S EN CORSE DU SUD


essai mini roadster cooper s 1.6 184 chON A AIMÉ

 

- l’allure atypique et réussie


- la modernité technologique et la qualité de réalisation


- le comportement dynamique


- le brio du 1.6i de 184 ch


- la suspension ferme mais confortable


- modèle sans concurrence directe

 

 

essai mini roadster cooper s 1.6 184 chON A PAS AIMÉ

 


- la visibilité 3/4 arrière

avec la capote fermée

 

- l’absence d’une roue de secours

 

- les tarifs élevés

 

 



essai mini roadster cooper s 1.6 184 ch

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA MINI ROADSTER COOPER S EN CORSE DU SUD

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france