MINI COOPER S 2-0 TWINPOWER TURBO MK3 2014

Essai Mini Cooper S 2.0 TwinPower Turbo 192 ch MK3 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai Mini Cooper S 2.0 TwinPower Turbo 192 ch MK3 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 8 avril 2014

MINI...

MAIS ELLE FAIT LE MAXIMUM

Du haut de ses 55 printemps, la Mini demeure plus qu’un modèle mythique puisqu’elle est devenue une marque à part entière depuis sa relance par BMW au début des années 2000. Tout en se dotant d’une base technique moderne et d’un contenu technologique de nouvelle génération, la troisième mouture de la Mini conserve intacte l’esprit du modèle original, dont le plaisir de conduite sportif qui est sa marque de fabrique.

 

essai mini cooper s 2.0 twinpower turbo 192 ch mk3 2014 photo laurent sansonTout est nouveau, sauf son nom, et pourtant elle ressemble comme deux gouttes d’eau à sa grande soeur débarquée en 2001 et restylée en 2007. La Mini, c’est tout d’abord une forme unique et BMW n’avait pas d’autre ambition que d’offrir la même, mais en mieux et en plus pour globalement le même tarif et on peut dire après cet essai que le défi est largement relevé.

 

UNE NOUVELLE MINI AVEC UN ADN PRÉSERVÉ

Développée sur la base de la toute nouvelle plate-forme UKL du groupe BMW, qu’elle partage avec la prochaine BMW Série 2 Active Tourer, la nouvelle Mini «Hatch», pour Hatchback, nom utilisé en interne et par les connaisseurs et fans de la marque, bénéficie de toute l’expertise et du contenu technologique du groupe BMW que l’on retrouve sur les derniers modèles de la marque à l’hélice, dont le système de navigation avec l’affichage des monuments en 3D et d’info divertissement directement dérivé du ConnectedDrive BMW mais dans une version non connectée. Plus grande au profit de l’habitabilité mais en gardant les roues dans les coins, tout en demeurant une véritable 4 places, la nouvelle Mini de troisième génération passe un réel cap dans son approche technique en inaugurant une nouvelle plate-forme et de nouveaux moteurs avec des 3 cylindres turbo essence et diesel ainsi que le 4 cylindres 2 litres TwinPower Turbo de notre modèle d’essai Cooper S, la plus sportive de la bande en attendant les versions musclées John Cooper Works qui arriveront plus tard. Ce 4 cylindres made in BMW remplace donc la génération passée du 4 cylindres 1.6 THP d’origine PSA. Fort de 192 ch et d’un couple généreux de 300 Nm, ce moteur très plein possède un fort potentiel que Mini va prendre soin d’exploiter sur sa déclinaison ultra sportive JCW.

 

essai mini cooper s 2.0 twinpower turbo 192 ch mk3 2014 photo laurent sansonUNE CINQUANTENAIRE QUI SE PORTE BIEN

Avec son look distinctif qui comprend des écopes inférieures dans le bouclier, sa prise d’air de capot, sa double sortie d’échappement centrale ou encore son imposant becquet de toit, la Cooper S déballe la panoplie quasi complète de la petite sportive chic. Avec les bandes blanches sur le capot, pas de doute la Cooper S se veut particulièrement démonstrative et ce d’autant que les nouveaux phares avant à Led proposent l’éclairage diurne sous la forme d’un cercle autour du phare, le genre de truc que l’on remarque au premier coup d’oeil. Inutile de vous dire que notre version d’essai Cooper S avec sa teinte rouge, ses bandes sur le capot et ses grosses roues blanches de 18 pouces ne fait pas dans la discrétion mais c’est aussi ce que recherche le client Mini et pour ceux qui en veulent vraiment plus, la petite anglo-germanique offre un vaste programme de personnalisation. À l’intérieur, la nouvelle Mini a tout d’une grande, tout d’abord par son espace à bord qui la rend spacieuse pour une si petite voiture qui peut accueillir 4 passagers. La qualité des matériaux est au rendez-vous et l’ergonomie générale est plus intuitive que dans la précédente génération à l’image du tableau de bord qui retrouve une position derrière le volant. Un affiche tête haute fait même son apparition mais en fonction de sa position de conduite sa lecture n’est pas très évidente, voir impossible lorsque l’on conduite le «cul» par terre et dans une Mini c’est globalement la position que l’on adopte pour mieux percevoir les sensations de «kart». Surtout, la nouvelle Mini se dote d’équipements de confort et d’info divertissement de dernière génération. La console centrale, toujours en forme de cercle, propose désormais un grand écran HD sur lequel on retrouve les principales informations de conduite, la navigation ou encore le système d’info divertissement.

 

essai mini cooper s 2.0 twinpower turbo 192 ch mk3 2014 photo laurent sansonSCOTCHÉE PAR TERRE, A L’ATTAQUE !

Depuis 1959 et le lancement de la version originale, la Mini véhicule l’image d’un kart et la dernière née cultive cet ADN du plaisir de conduire sans la moindre modération comme nous l’avons constaté sur les routes sinueuses de la Catalogne dont certaines de notre essai utilisées par les pilotes du rallye d’Espagne. Au volant une fois bien calé dans le siège sport avec une position de conduite quasi parfaite pour le petit gabarit que je suis et dont la position de conduite quotidienne est proche d’une auto de course, on retrouve réellement la sensation de conduite d’un kart, la marque de fabrique de la Mini. L’absence de roulis permet une grande précision dans la conduite et ainsi on limite l’amplitude du volant, ce qui réduit les mouvements de caisse. La caisse hyper rigide ne bronche pas et il n’y a pas un mouvement de caisse parasite qui perturbe l’équilibre de l’auto, même en attaquant à la manière d’un pilote de rallye. Difficile à prendre en défaut, la nouvelle Mini dans sa configuration Cooper S avec son moteur très plein de 2.0 litres développant 192 ch, laisse en plus une certaine liberté à son conducteur avant que l’électronique décide de reprendre la main. Pour faire court, on saute d’un virage à l’autre, en s’appuyant dans les cordes avec le minimum d’angle du volant. C’est pour le moins efficace et ce d’autant que la direction à assistance électrique propose un calibrage quasi parfait pour un usage sportif. En roulant avec le mode Sport dont l’affichage sur l’écran annonce franchement la couleur avec des sensations de karting, Mini tient sa promesse et ne trompe pas ses clients.

Bien entendu, tout ceci à un coût et si la dernière née conserve plus ou moins la tarification de la précédente génération, la «boite « est toujours aussi vide et il convient de mettre le paquet, et le prix, en optant pour des packs optionnels afin de s’offrir un contenu technologique digne de cette nouvelle génération.


VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA MINI MK3 COOPER S 2014 EN CATALOGNE

essai mini cooper s 2.0 twinpower turbo 192 ch mk3 2014 photo laurent sanson

essai mini cooper s 2.0 twinpower turbo 192 ch mk3 2014 photo laurent sanson

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france