MERCEDES CLASSE V 250 BLUETEC EDITION 1 2014

Essai Mercedes Classe V 250 Bluetec Edition 1 2014 - photo Laurent Sanson
  • Essai Mercedes Classe V 250 Bluetec Edition 1 2014 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 22 juillet 2014

VOYAGE

EN CLASSE V...IP

Remplaçant du Viano, le nouveau Classe V de Mercedes entre dans une nouvelle ère. S’inspirant du design des dernières réalisations de la marque à l’étoile, le Classe V affiche clairement son positionnement VP et haut de gamme afin de satisfaire et séduire les familles autant que les chauffeurs de personnes et de V...IP.

 

mercedes classe v 250 bluetec edition 1 2014 photo laurent sansonAvec le Viano, le positionnement initial se voulait essentiellement axé VU (véhicules utilitaires) et l’introduction du Classe V change radicalement la donne, ce dernier intégrant désormais la gamme des VP au même titre que le SUV ML, la Classe E ou encore la compacte Classe A. Cette entrée par la grande porte (coulissante) dans la gamme VP s’accompagne également d’une nouvelle dénomination en une lettre comme le reste de la gamme des véhicules particuliers. Une déclinaison VU est naturellement au catalogue, mais c’est bien le Classe V VP qui nous intéresse par son approche familiale haut de gamme. Si techniquement, le Classe V reprend la plateforme du Viano et son empattement, il n’en demeure pas moins nouveau en adoptant une nouvelle silhouette, des trains roulants totalement retravaillés et des équipements inédits sur le segment.


mercedes classe v 250 bluetec edition 1 2014 photo laurent sansonUN GRAND MONOSPACE AVEC DEUX UNIVERS

Derrière son appellation en une lettre se cache désormais deux univers pour le nouveau grand monospace de la firme à l’étoile. Si dans les deux cas on peut y voir la vie en très grand d’un voyageur au long court, le Classe V s’adresse autant à la famille qu’au transport de personnes, en version «Festival de Deauville», cadre de notre essai. L’espace à bord est bien l’argument premier de ce Classe V. Modulable à souhait et pouvant recevoir jusqu’à 8 passagers par le biais de trois rangées de sièges, le Classe V est l’ami des grandes familles et de ceux qui recherchent un véhicule volumique aux prestations haut de gamme.

Traité comme une berline de luxe, notre Classe V 250 BlueTEC se présente dans la finition distinctive Édition 1. Cette série limitée très exclusive n’est disponible que durant les premiers mois du lancement et elle intègre tout ce qu’il y a de meilleur dans une Mercedes avec du cuir Nappa, des inserts bois haut de gamme et des équipements de confort, d’aide à la conduite et de sécurité de haut rang. Si la silhouette extérieure cubique reste celle d’un Vans qui adopte néanmoins la dernière signature de la marque, dont la technologie des phares avant full Led, c’est bien une fois dans le vaste habitacle que l’on prend la pleine mesure de ce Classe V qui s’impose comme la nouvelle référence de la catégorie par sa qualité de présentation digne d’une berline Premium, ses équipements technologiques, son confort pour toute une famille et enfin sa modularité avec ses portes coulissantes et ses sièges montés sur des rails qui permettent tous types d’agencement, du classique 5 places en 6 places par trois rangées ou encore en version salon 6 places avec 4 places arrières qui se font face.


mercedes classe v 250 bluetec edition 1 2014 photo laurent sansonUN SYSTÈME CONTRE LE VENT LATÉRAL

Comme l’ensemble de la gamme Mercedes des VP, le Classe V propose un contenu technologique dernier cri avec l’intégration de série, ou en option, de nombreux systèmes d’aide à la conduite, de sécurité et de confort digne des grosses berlines de la marque à l’étoile. Le plus significatif des systèmes embarqués n’est autre que le Crosswind Assist - disponible en série - qui n’est autre qu’un système de stabilisation en cas de rafales de vent latérales. Ce système développé par la branche camion de Mercedes trouve une application logique sur un véhicule comme le Classe V qui avec sa large surface latérale est plus sensible aux flux d’air qu’une berline. Ce système qui s’active au dessus de 80 km/h intervient en cas de rafale de vent très forte en corrigeant la trajectoire du véhicule en agissant sur l’ESP qui freine alors les roues situées du côté d’où vient le vent. Outre les rafales soudaines, il intervient également lors d’un dépassement d’un poids-lourd qui provoque parfois un appel d’air soudain et la possibilité que le véhicule se déporte. Autre technologie présente à bord, la connexion WiFi à partir d’un smartphone qui capte le réseau 3G/4G à partir d’une antenne avec amplificateur située dans le rétro droit et qui le redistribue en partage de connexion dans l’habitacle. Pratique surtout à l’heure du tout numérique et des tablettes WiFi que les enfants adorent lors des longs trajets

A bord, la position est celle d’un monospace tant pour le conducteur que ses passagers, mais Mercedes a particulièrement bossé le sujet avec une ergonomie quasi parfaite des commandes qui tombent bien sous la main, dont le levier de sélection des vitesses de la boite auto positionné comme de coutume sur une Mercedes en version commodo. Le volant recouvert de cuir et à la jante épaisse semble sortir droit d’une AMG. Le maintien latéral et le confort des sièges avant recouverts de cuir Nappa marron dans notre version d’essai sont la signature d’un habitacle qui sent bon le Premium. La planche de bord épurée s’habille sur sa partie supérieure de cuir aux surpiqûres apparentes, c’est chic et qualitatif. Rien ne manque et même si parfois les commandes du système multimédia et de certaines fonctions, dont la climatisation, manquent d’intuitivité, on frôle la mention Très Bien.

Au volant, avec 190 ch sous le pied droit, le Classe V 250 propose un très bon agrément de conduite et ce d’autant que le couple, important, est disponible dès les bas régimes, ce qui facilite la conduite en bon père de famille et d’ailleurs il vaut mieux car en haussant le ton on découvre un 4 cylindres qui devient alors plus bruyant et comme le volume intérieur est celui d’un grand, très grand monospace, il distille sa «mélodie» dans l’habitacle, sauf que son orchestration n’est pas du niveau d’un V8 AMG par exemple. Malgré quelques efforts, l’insonorisation n’a pas la même efficacité que dans une Classe S. Sans surprise et malgré la douceur et la précision de la direction, le comportement est pataud avec un roulis globalement bien contenu, mais rien de bien excitant pour les sensations de conduite. Son truc c’est le confort et avouons que dans ce registre le Classe V est au monospace ce que la Classe S est à la limousine, même au niveau du prix pour cette version très exclusive haut de gamme facturée hors options 80 000 euros, c’est tout dire !

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU MERCEDES CLASSE V 250 ÉDITION 1 2014 EN NORMANDIE

mercedes classe v 250 bluetec edition 1 2014 photo laurent sanson

mercedes classe v 250 bluetec edition 1 2014 photo laurent sanson

 mercedes classe v 250 bluetec edition 1 2014 photo laurent sanson

mercedes classe v 250 bluetec edition 1 2014 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france