MAZDA MX-5 2-0 MZR 160 PERFORMANCE vs MX-5 OPEN RACE

essai Mazda MX-5 2.0 160 ch Performance vs MX-5 Open Race - photo Laurent Sanson
  • essai Mazda MX-5 2.0 160 ch Performance vs MX-5 Open Race - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON et SEB.J

  • photos Laurent SANSON
  • 13 mai 2013

LE MYTHE AUX DEUX VISAGES

Depuis plus de deux décennies, la Mazda MX-5 est incontournable pour découvrir les joies de la conduite sportive cheveux au vent. Avec sa bonne bouille, elle offre des sensations uniques et comme Mazda a bien compris qu’il y avait du couteau suisse dans son petit roadster vedette, il l’a également décliné dans une version course dénommée Open Race. L’occasion était donc trop belle de réunir la dernière mouture en version 2.0 litres 160 ch et cette déclinaison course très exclusive, le tout sous les yeux d’une grand-mère MX-5 MK1.

 

essai mazda mx-5 2.0 160 performance vs mazda mx-5 open race photo laurent sansonEn marge de la gamme construite autour de quatre finitions et de deux moteurs essence 1.8 MZR 126 ch et 2.0 MZR 160 ch, sans oublier la série limitée Black by MX-5 qui se distingue par une finition spécifique, Mazda s’est offert un bon de sortie avec la Open Race construite sur la base de la 2.0 litres de 160 ch. En nous offrant la possibilité de prendre le volant des deux versions lors d’une belle journée printanière sur le circuit picard d’Abbeville, Mazda a ravivé auprès de vos serviteurs une certaine Zoom Zoom Mania et un plaisir sans limite car le MX-5 est unique en son genre et il faut l’essayer pour l’adopter. Pour notre part, rassurez-vous c’est fait depuis longtemps au point que notre essayeur Seb.J, pour les intimes, est devenu l’un des rares français qui évolue dans le championnat néerlandais dévolu aux anciennes MX-5 sous la bannière du DRNT, toute une histoire.


essai mazda mx-5 2.0 160 performance vs mazda mx-5 open race photo laurent sansonVOITURE MODERNE ET CONDUITE "A L’ANCIENNE"

Sous sa robe blanche qui valorise pleinement ses formes, le roadster MX-5 2.0 160 ch a fière allure mais c’est bien au volant que l’on prend la pleine mesure de l’esprit MX-5 par les sensations procurées. Alors que l’électronique envahi l’automobile moderne, aseptisant totalement le plaisir de conduite sur l’autel de la sécurité, ce que nous ne discutons pas bien au contraire, il n’en demeure pas moins vrai que heureusement qu’il reste des autos comme la MX-5, aux tarifs accessibles, et ne parlons pas en occasion, et qui procure encore un réel agrément de conduite. Strict 2 places, le roadster MX-5 offre un habitacle dont les commandes tombent parfaitement sous la main. La position de conduite proche du sol est parfaite et l’invitation au plaisir est immédiate. Au volant, que des bonnes surprises, on retrouve tout ce qui fait le charme de ce petit roadster coupé sportif, à savoir une certaine rigidité de la caisse et un guidage vif et précis. L’amortissement sport signé Bilstein renforce le caractère sportif de cet “engin” qui propose des sensations de conduite uniques, et que dire, si la météo le permet, de s’offrir la mélodie du 4 cylindres 2.0 litres cheveux au vent, qui une fois bien dans les tours délivre une sonorité particulièrement agréable. Pour un budget de 28 900 euros dans sa version 160 ch avec capote souple et en finition Performance, auquel on ajoute malheureusement le bonus écologique de 2 600 euros en 2013, le MX-5 offre un très bon rapport qualité/prix/performances et équipements sur cette version très bien équipée dans sa dotation de base.

essai mazda mx-5 2.0 160 performance vs mazda mx-5 open race photo laurent sansonC’EST ENCORE MIEUX AVEC UN ARCEAU !

On le répète souvent mais c’est tellement vrai, le MX-5 est un roadster mythique et avec cette version Open Race il prend une nouvelle dimension, de quoi ravir les amateurs de sorties sur circuit. Et si cela pouvait déboucher sur une vraie compétition tout du moins dans notre hexagone car outre-Manche ou encore aux Pays-Bas, la MX-5 se donne en spectacle sur les circuits dans des courses disputées et spectaculaires avec des modèles plus anciens. Toutefois, à l’échelon européen et hormis l’initiative de Mazda Europe en 2010 avec l’Open Race, c’est toujours le calme plat. Créée il y a trois ans en hommage aux 20 ans du MX-5, la MX-5 Open Race n’existe donc qu’en seulement 31 exemplaires et elle fut l’objet d’une course d’endurance unique sur le circuit d’Adria destinée aux meilleurs concessionnaires du continent, c’est tout dire de l’exclusivité de la formule et de cette auto qui prend pour base la MX-5 160 ch, la même que notre version blanche d’essai, mais avec l’artillerie et la déco, tricolore pour l’occasion, d’une auto de course.

Sans vraiment d’avenir pour ces MX-5 pas comme les autres, une vingtaine ont repris du service pour une course sur glace en Suède alors que d'autres sont restées au chaud. C'est le cas des deux Open Race françaises mise à notre disposition sur le Stadium Automobile de Abbeville par la filiale française de la marque japonaise. En ce qui concerne la préparation de la MX-5 en bête de course, Mazda a fait simple mais efficace. Comme la voiture, vous me direz ! Exit la capote, les sièges, l'autoradio, la moquette, les garnitures et tout ce qui n'est pas essentiel en course. A la place, un siège baquet, un volant course Momo, des panneaux de carbone dans les portes, un chrono, une belle ligne d’échappement inox double sortie afin d’offrir une sonorité digne de ce nom, un arceau de sécurité multipoints boulonné, un aileron, des amortisseurs et des freins de compétition. Pour ceux qui veulent la même MX-5 pour des sorties sur circuit, prévoir un budget 12-13 000 euros pour l'ensemble des pièces de ce kit course, auxquels il faut rajouter la main-d'oeuvre pour le montage et bien entendu, en plus, une MX-5 neuve ou d’occasion.


essai mazda mx-5 2.0 160 performance vs mazda mx-5 open race photo laurent sansonEN VERSION «COURSIFIÉE» PLAISIR ASSURÉ

Pour se faire une idée du potentiel de cette MX-5 Open Race, direction le circuit d'Abbeville. Après une mise en jambes avec la MX-5 de série, il est temps de passer aux choses sérieuses en se glissant dans l’habitacle au beau milieu d’une forêt de tubes constituée par l’arceau multipoints. Vêtu pour l'occasion d'une belle combinaison Mazda bleue siglée Zoom Zoom, me voici l’espace de cet essai dans la peau d’un pilote officiel de la marque japonaise, pas mal sur le principe. Réglage du siège baquet, ajustage du harnais 5 points, on n'est pas très dépaysé dans cette MX "coursifiée", vu que les commandes n'ont pas bougé d’un poil et que la position de conduite est très proche de la série, et donc parfaite car en étant un poil plus basse. Contact et niveau bruit, c'est pas la même musique avec la ligne inox qui délivre une mélodie dont on ne se lasse pas. Chaussée en pneus slicks Marangoni, ce qui lui donne encore plus d'adhérence une fois les gommes bien chaudes, l’Open Race devient alors grisante dans sa conduite et en jouant avec la pédale d’accélérateur, l’arrière pivote tout seul pour le plus grand plaisir de son pilote. Plus vite partout que la version de série, l’Open Race ne recule devient rien, dont un régime moteur qui prend 8 000 tr/mn. La boîte de série est toujours aussi précise et directe dans sa commande. Enfin, la cerise sur le gâteau de cette MX-5 Open Race réside dans l’absence de toit, ce qui donne un côté «grand air» aux sensations très agréables.

essai mazda mx-5 2.0 160 performance vs mazda mx-5 open race photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DES MAZDA MX-5 160 CH ET MX-5 OPEN RACE

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france