MAZDA 6 WAGON 2-2 SKYACTIV-D 175 2013

Essai Mazda 6 Wagon 2.2 SkyActiv-D 175 ch Elegance 2013
  • Essai Mazda 6 Wagon 2.2 SkyActiv-D 175 ch Elegance 2013
  • par Sébastien RABATEL
  • texte & photos
  • 20 février 2013

BREAK DE STYLE

Pour les réfractaires aux SUV et aux monospaces, Mazda propose la nouvelle Mazda 6. Cette grande familiale a des aptitudes de routière, de la place à revendre, et un arsenal complet de nouvelles technologies Skyactiv ! Ou comment un constructeur japonais indépendant peut rivaliser avec les marques allemandes avec une voiture très cohérente.

 

essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013Les designers Mazda ont toujours su créer des voitures attachantes et à la ligne très personnelle. Il n'y a qu'à voir la côte d'amour du roadster MX-5 qui ne se dément pas depuis bientôt 25 ans. Après le CX-5, la Mazda 6 est le deuxième modèle à explorer une nouvelle identité visuelle pour la firme d'Hiroshima. Certains gimmicks se retrouvent pourtant depuis quelques années, comme les ailes très galbées communes à la majorité des modèles Mazda. Mazda a abandonné la carrosserie cinq portes à hayon et les acheteurs ont désormais le choix entre une berline tricorps longue de 4,86 m et un break baptisé Wagon de 4,80 m. Dans les deux cas, la ligne est à la fois élégante et dynamique, de quoi se détourner d'un SUV aguicheur.

essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013TECHNOLOGIE SKYACTIV À TOUS LES ÉTAGES

C'est un inventaire à la Prévert qu'il faudrait pour lister l'ensemble des technologies montées de série ou en option sur cette nouvelle Mazda 6. Allons à l'essentiel avec les technologies Skyactiv, les ingénieurs ont allégé la 6 qui est une des plus légères de sa catégorie. Comme elle est également très profilée, voilà qui donne déjà de bonnes bases pour réussir un bon compromis entre performances et écologie. Le moteur diesel Skyactiv-D commun avec le CX-5 est très évolué avec un taux de compression extrêmement réduit, un turbo à double étage, et un système i-Stop pour couper les gaz aux feux rouges. Il répond déjà aux normes Euro 6, qui ne seront en vigueur que l'année prochaine. Les ingénieurs ont aussi créé un système de récupération d'énergie non pas au freinage mais à la décélération. Le i-Eloop permet ainsi de gagner une minute d'énergie électrique pour la climatisation et les accessoires, en une dizaine de secondes. Skyactiv est également le nom donné aux nouvelles motorisations. En diesel, le bloc Skyactiv-D est décliné en deux puissances de 150 et 175 ch. Ce nouveau moteur rend donc 10 ch à l'ancien 2.2 de 185 ch, mais le surclasse en couple avec 420 Nm contre 400 Nm précédemment.

essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013BIEN-ÊTRE A BORD ASSURÉ

On se sent très rapidement à l'aise à bord de la nouvelle Mazda 6. L'instrumentation est lisible, l'ergonomie ne manque pas de logique, et les commandes tombent bien sous la main. C'est le cas de la commande de boîte manuelle, avec un levier court comme toujours chez Mazda. Dès les premiers kilomètres, l'agilité du châssis, le confort et la souplesse du moteur 2.2 rendent le conducteur parfaitement serein. Avec 175 ch sous la pédale et un couple de 420 Nm, il y a de quoi voir venir... Même en 6ème, les relances sont étonnantes. Performant, le nouveau bloc Skyactiv-D se contente d'une consommation mixte officielle de 4,6 L. Dans les faits, il sera difficile de descendre sous la barre des 6 L, mais même en conduite dynamique la consommation se maintient en dessous de 8L/100 km. Si cette Mazda 6 est un peu la Série 3 nippone dans l'esprit, il s'agit d'une traction et non d'une propulsion. Le comportement routier ne surprend jamais, avec un bel équilibre du châssis. On a aussi apprécié le dosage du freinage, efficace et progressif.

essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013ELLE NE MANQUE PAS DE COFFRE

Les designers en charge de l'habitacle n'ont pas osé autant d'originalité que les designers dédiés au style extérieur. C’est ainsi que l’on découvre une planche de bord très classique, assez proche dans son dessin de celle du CX-5, le crossover compact de la marque lancé l’an dernier. On ne se plaindra pas de l'ergonomie, puisque toutes les commandes tombent bien sous la main. Le navigateur GPS TomTom par exemple, se pilote facilement grâce à l'écran tactile et la molette HMI. Plus courte que la berline, la Mazda 6 Wagon est pénalisée par un espace aux jambes un peu plus court, mais compense par une meilleure garde au toit à l'arrière. Son point fort est incontestablement son coffre, avec une banquette 60/40 qui se rabat facilement sans ouvrir les portières, et un filet de séparation bien conçu. L'ensemble filet-cache bagage peut se ranger sous le plancher du coffre : une astuce bien pensée, que les autres constructeurs ne proposent pas. Les 522 litres du coffre n'impressionnent pas pour une longueur de 4,80 m, mais satisferont la majorité des familles. 

essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013BILLET D’ENTRÉE ÉLEVÉ EN DIESEL

En ne proposant pas de moteur diesel de faible puissance, on pense à une version 115 / 120 ch comme les concurrentes Peugeot 508 ou Opel Insignia, la Mazda 6 Wagon débute à 30 050 euros avec le moteur Skyactiv-D de 150 ch en finition Elégance. Pour 1 550 euros de plus que la berline équipée du même moteur en finition de base Harmonie, l'équipement de la Mazda 6 Wagon Elegance s'enrichit des phares antibrouillard, des vitres arrière surteintées, du système de navigation, du Bluetooth, de 6 haut-parleurs, du volant cuir, du régulateur de vitesse, de la climatisation automatique bi-zone, de l'essuie-glace avant automatique, de l'allumage automatique des feux, des rétroviseurs rabattables électriquement, et de l'accoudoir central coulissant. La carrosserie Wagon est équipée dès ce niveau des barres de toit couleur argent, de la prise 12V dans le coffre, et du cache-bagages Karakuri qui se range facilement sous le plancher du coffre. Viennent ensuite les finitions Dynamique et Sélection, qui font grimper les prix jusqu'à 36 100 euros pour cette version diesel de 175 ch testée. Malgré une puissance élevée, les moteurs diesel ne sont pas éligibles au malus et figurent donc dans la zone neutre du bonus malus 2013, une bonne nouvelle qui en annonce une seconde avec la garantie de 3 ans.


Mazda a conçu une nouvelle génération de son modèle 6 avec brio qui intègre les dernières évolutions technologiques de la marque regroupées sous l’appellation Skyactiv. Bien dessinée, la Mazda 6 est surtout très agréable à conduire avec son nouveau moteur turbo diesel de 175 ch. Ce modèle qui mérite incontestablement le détour devrait séduire les grands rouleurs et amateurs de grands breaks !

 

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM PHOTOS DE LA MAZDA 6 WAGON 2013


essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013ON A AIMÉ

le moteur 2.2 diesel de 175 ch performant

 

l’agrément de conduite

 

le rapport prix/prestations

 

la carrosserie break au même prix que la berline

 

le style plaisant et distinctif

 


essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013ON A MOINS AIMÉ

 

la longueur de chargement du break

 

l’encombrement général en hausse

 

le moteur de 175 ch uniquement disponible en haut de gamme

 

la différence de consommation réelle avec le cycle d’homologation

 

 

 

 

essai mazda 6 wagon 2.2 skyactiv-d 175 elegance 2013

CLIQUEZ ICI POUR VOIR L'ALBUM PHOTOS DE LA MAZDA 6 WAGON 2013

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france