HYUNDAI i20 2 1-4 CRDi 90 CREATIVE 2015

Essai Hyundai i20 2 1.4 CRDi 90 Creative 2015 - photo Laurent Sanson
  • Essai Hyundai i20 2 1.4 CRDi 90 Creative 2015 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 1 décembre 2014

UNE

CORÉENNE AMBITIEUSE

Alors que l’i20 de première génération n’avait pas une silhouette très sexy, la seconde mouture se démarque de sa devancière par une plastique bien plus séduisante et même qualitative dite «Modern Premium» par la marque. Prenant conscience que le style est le premier critère d’achat d’une citadine polyvalente, Hyundai a changé son fusil d’épaule en privilégiant désormais le design, la qualité perçue et le contenu au lieu du seul prix bas. Petite voiture extrêmement plaisante, la Hyundai i20 2 monte indéniablement en gamme et on regrette juste que ce ne soit pas le cas des motorisations, toujours paresseuses, et d’une connectivité en retard sur son temps.

essai hyundai i20 2 1.4 crdi 90 creative 2015 photo laurent sansonAvec sa nouvelle i20 de deuxième génération, le constructeur coréen ne manque pas d’ambition. Après des années d’une progression en deux chiffres sur le marché français, Hyundai a franchement marqué le pas en 2014 avec une forte baisse de ses ventes et un réseau qui du même coup fait la moue. Malgré le facelift de son crossover star ix35 et sa nouvelle petite citadine i10 fin 2013, le constructeur coréen paye cher son manque d’audace, et surement ses choix stratégiques en matière de marketing, et il compte plus que jamais sur sa nouvelle i20 pour repartir de l’avant sur un segment des citadines polyvalentes qui représente tout de même un tiers des ventes en France et qui est dominé par les Clio, 208, Polo, Corsa, Fabia, Yaris ou encore Ibiza.

essai hyundai i20 2 1.4 crdi 90 creative 2015 photo laurent sansonENCORE PLUS GRANDE POUR PLUS D’HABITABILITÉ

Avec l’i20 de deuxième génération, Hyundai reprend la recette de la i10, à savoir offrir l’une des voitures les plus grandes et surtout les plus habitables du segment et l’opération est une réussite. Construite sur la plateforme de sa cousine Kia Rio, la nouvelle i20 gagne quelques centimètres en longueur, en largeur tout en abaissant sa hauteur, ce qui lui confère une allure plus dynamique. L’empattement, identique à la Rio, permet d’offrir un espace à bord supérieur qui profite aux occupants avec un espace aux jambes, autant devant que derrière, appréciable pour une voiture qui mesure 4,03 mètres. Une fois à bord, on découvre un univers plutôt agréable avec une planche de bord bi-ton construite avec des plastiques moussés et durs parfaitement ajustés. La qualité perçue annoncée est donc bien au rendez-vous et l’ambiance est agréable et le style très épuré va forcément bien vieillir dans le temps. Notre modèle d’essai en finition haut de gamme Créative propose presque tous les raffinements que l’on attend d’une voiture moderne avec de nombreux équipements de confort, dont un toit ouvrant panoramique - une première sur le segment - et de sécurité. Mais il est un domaine sur lequel Hyundai n’est pas vraiment dans le coup, la connectivité. Pourtant créée, développée et construite en Europe pour une clientèle européenne, l’i20 de nouvelle génération ne l’est pas vraiment par ses équipements multimédia ou d’info-divertissement. La console centrale légèrement orientée vers le conducteur ne propose qu’un simple petit écran digital au lettrage bleu qui semble emprunté à un modèle d’un autre âge. Inutile de dire qu’un écran tactile associé avec des services connectés n’est pas pour aujourd’hui, ni demain d’ailleurs, et c’est bien dommage car cette i20 ne manque pas de qualité. Du coup, la navigation termine sur un smartphone qui prend place sur un support, dit station d’accueil, disposé sur la planche de bord et bien dans le champ de vision du conducteur dès que l’on regarde la route de 10° sur la droite. Ce n’est pas très esthétique et en plus ceci gène la vision de la route, mais heureusement Hyundai s’en défend en précisant qu’il a intégré des airbags rideaux de série, ouf l’honneur est sauf mais pas certain que le client fasse des airbags rideaux un critère d’achat, alors qu’un écran tactile avec des services est tout même plus dans l’ère du temps. Chacun fait ce qu’il lui plait !

essai hyundai i20 2 1.4 crdi 90 creative 2015 photo laurent sansonDES MOTEURS DE L’ANCIENNE GÉNÉRATION EN ATTENDANT MIEUX

Confortablement installé et calé avec une position de conduite que l’on ajuste au petits oignons grâce aux réglages en profondeur et hauteur du volant, on trouve vite ses repères dans cette citadine dans laquelle on se sent plutôt bien. À l’arrière, l’espace aux jambes est généreux et même si la banquette n’offre pas réellement de maintien, elle est confortable, ce qui pour des trajets plus longs est tout de même appréciable. Une fois en action, cette petite i20 poursuit sur la voie du confort, cette fois de roulement, avec une suspension qui filtre bien les irrégularités du revêtement. Toutefois, la verticalité de la suspension provoque quelques mouvements de caisse dans les virages et du même coup la direction assistée électriquement passe en "mode artificiel» en ne remontant aucune information précise de la route et du feeling que l’on peu en avoir. Pour les sensations au volant, c’est n’est donc pas terrible et comme les moteurs, de l’ancienne génération, ne sont pas très excitants, le plaisir de conduite en prend un coup. Très silencieux, le moteur essence de 84 ch que nous avons également testé sur un autre modèle est poussif alors que le diesel 1.4 CDRi de 90 ch (notre modèle d’essai) claque dans les bas régimes. Toutefois, avec son couple de 240 Nm, il est très agréable dans son utilisation, offrant de la souplesse dans les bas régimes, ce qui dans la circulation urbaine est un vrai plus. Accouplé avec une boite mécanique à 6 rapports dont le guidage est impeccable, il fait donc preuve d’un certain brio sans toutefois être exceptionnel. Pour ceux qui souhaitent une i20 plus tonique, Hyundai a dans les cartons un tout nouveau bloc essence turbo 3 cylindres décliné en 100 ch et 120 ch et dont la sortie est prévu au printemps prochain et que l’on retrouvera également sur le Coupé 3 portes.

Joliment dessinée dans cette configuration 5 portes (un coupé 3 portes à la silhouette sportive va également apparaitre l’an prochain), la nouvelle i20 possède un véritable capital séduction. Plus grande et surtout plus habitable que sa devancière, la citadine polyvalente coréenne bénéficie en plus d’une riche dotation de série avec des équipements de confort et de sécurité digne du segment supérieur. Comme sa qualité perçue est en très nette progrès et que ses tarifs sont dans la moyenne, elle s’impose objectivement comme une alternative aux seconds couteaux de la catégorie. Si Hyundai décide de revoir sa copie sur la connectivité et l’info-divertissement rapidement, cette i20 2 peut jouer les trouble-fête.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA NOUVELLE HYUNDAI i20 2015 EN GIRONDE

essai hyundai i20 2 1.4 crdi 90 creative 2015 photo laurent sanson

essai hyundai i20 2 1.4 crdi 90 creative 2015 photo laurent sanson

essai hyundai i20 2 1.4 crdi 90 creative 2015 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france