FORD C-MAX II 1.6 SCTi 150 ECOBOOST TITANIUM

IL EST LIBRE MAX !

Jouissant d’une fort belle réputation du monospace compact le plus dynamique dans sa première mouture, le Ford C-Max s’émancipe à l’occasion de l’apparition de la seconde génération en se dédoublant avec une version 5 places au style résolument dynamique et un Grand C-Max 7 places équipé de portes coulissantes à l’arrière. Par sa vocation plus dynamique et son physique plus racé, c’est naturellement sur le C-Max que nous avons jeté notre dévolu pour cet essai réalisé sur les routes du massif de l’Estérel et le Haut-Var.

Débarqué en 2003, soit la même année que le Scenic 2, sur le segment très concurrentiel des monospaces compacts initié par Renault avec son Scenic 1 en 1996, le Ford C-Max s’est vite imposé en Europe au point de devenir dès son lancement le monospace compact le plus importé dans l’hexagone. Strict 5 places et possédant un caractère proche d’une berline par son comportement routier, le C-Max de première génération laisse la place au C-Max 2 qui pour l’occasion, comme ses plus sérieux concurrents que sont les Renault Scenic, Citroën C4 Picasso ou Opel Zafira, se dédouble avec une version compacte 5 places au design plus expressif, plus sportif, et une version “longue” 7 places au positionnement familial loisirs et se démarquant singulièrement de la concurrence, hormis l’ex-cousin Mazda 5, par ses portes coulissantes à l’arrière et la modularité des sièges des rangs du milieu et . Avec désormais cette double offre, Ford va ainsi pouvoir séduire et étendre sa clientèle avec un C-Max compact au positionnement couple et jeune famille alors que le Grand C-Max (+14 cm) va satisfaire les besoins d’une famille plus nombreuse ou encore de celui qui recherche de la modularité et de l’espace à bord. En terme de gamme, le Grand C-Max va également combler le vide entre le C-Max 5 places et le grand monospace S-Max, lui même se positionnant avant le géant de la famille, le Galaxy.

KINETIC A L’EXTRÊME

Alors que le C-Max de première génération se montrait très sobre en arborant un design décliné de la Focus 2 phase 1, son successeur assume pleinement son appartenance au Kinetic Design, fil conducteur du style des nouvelles Ford. Parfaitement dans l’esprit du grand frère S-Max, de la Fiesta et de la future Focus 3, le C-Max 2 applique merveilleusement les recettes du Kinetic, comme le démontre parfaitement notre C-Max châssis court avec sa large calandre trapézoïdale, ses arches de roues marquées, sa ligne de caisse musclée et ses vitres latérales en forme de virgule. Le changement avec l’ancien saute aux yeux ! Construit sur une toute nouvelle plate-forme du segment C1 qui sera très largement déclinée dans le cadre d’un programme industriel mondial de 10 modèles, dont la nouvelle Focus 3, le nouveau C-Max se distingue par son allure racée bien loin de celle d’un monospace compacte à l’image de sa hauteur de caisse aussi basse qu’une berline sportive. Dans l’habitacle très lumineux et dans lequel on trouve une bonne position de conduite, Ford a fait de réels efforts de présentation avec une planche de bord au dessin hyper original et dont la console centrale évoque un clavier de téléphone portable. Inspirée par la Fiesta en terme de design, cette planche de bord regroupe de multiples fonctions, dont un ordinateur de bord nouvelle génération à l’utilisation très pratique. Elle se démarque aussi par l’utilisation de différents matériaux, du plastique moussé au plastique dur en passant par des inserts peints ton alu ou laqués. Un traitement très haut de gamme avec une qualité perçue de bon niveau, ce qui n’est malheureusement pas le cas des plastiques de l’arrière et du coffre. L’habitabilité demeure très convenable, quasi identique au C-Max de première génération et on regrette le manque de rangements. Pour les passagers de l’arrière, pas de révolution, le système des trois sièges indépendants étant toujours d’actualité sans modification dans son fonctionnement et sa modularité.

UN COMPORTEMENT SPORTIF TYPÉ CONFORT

Au style résolument dynamique de la ligne du C-Max 2, Ford ajoute la manière en intégrant des moteurs musclés. Si la gamme des motorisations diesel TDCi se décline avec un bloc 1.6 disponible en 95 ch et 115 ch et un 2.0 TDCi en trois niveaux avec des puissances de 115, 136 et 163 ch, l’autre bonne surprise concerne l’offre essence avec l’introduction du nouveau 4 cylindres 1.6 EcoBoost en 150 ch (notre version d’essai) et 180 ch. Ce nouveau 4 cylindres utilise le principe du downsizing, soit une faible cylindrée, une injection directe et une suralimentation par un turbo afin de réduire les consommations et donc les émissions de CO2, tout en offrant un niveau de puissance conséquent. Au volant, ce moteur EcoBoost de 150 ch dévoile un bel agrément avec une puissance présente sur une large plage d’utilisation, ce qui permet de conduire au couple. Avec la boite manuelle 6 vitesses aux rapports bien étagés, ce 1.6 EcoBoost 150 ch est la bonne surprise du chef, d’autant que le châssis se montre largement à la hauteur. Se comportant comme une compacte sportive tout en étant confortable, le C-Max enchaîne les virages avec une certaine aisance, bien aidé par une direction précise et un autobloquant électronique qui gère parfaitement la motricité lors des relances. Très sable et bien posé sur ses appuis sans prendre trop de roulis dans les enchaînements rapides, le C-Max se place facilement en virage même en entrant tard sur les freins. Sur les routes sinueuses de notre essai, tant sur sol sec que humide, le C-Max 1.6 EcoBoost 150 ch m’a tout simplement bluffé par son efficacité et son comportement réellement dynamique et plaisant. Un vrai monospace compact sportif à vocation familiale et destiné aux papas dynamiques !

 

J’AI AIMÉ

- Son design très dynamique, sportif
- La disponibilité du moteur 1.6 Ecoboost sur une large plage de régime
- La position de conduite relativement basse pour un monospace
- Sa tenue de route efficace et le faible roulis
- La précision, le guidage et la motricité du train avant (merci l’autobloquant électronique)
- Le confort de sa suspension sans perdre réellement en efficacité
- Son bon rapport qualité / performances / style / équipements / prix




JE N’AI PAS AIMÉ

- La qualité et la finition moyenne des plastiques à l’arrière
- Le manque d’évolution de la modularité des sièges arrière
- La fermeté et le manque de maintien latéral des sièges arrière
- Le manque de rangements

 

 


FICHE TECHNIQUE

FORD C-MAX II 1.6 SCTi ECOBOOST 150

- Modèle testé 1.6 Ecoboost 150 ch finition Titanium
- Monospace compact avec caisse monocoque 5 portes - 5 places
- Longueur 4,38 m - largeur 1,83 m - hauteur 1,62 m
- Moteur essence 4 cylindres de 1 596 cm3
- Injection directe d’essence, culasse 16 soupapes
- Suralimentation par 1 turbo
- Puissance de 150 ch à 5 700 tr/mn
- Couple maxi de 240 Nm (270 Nm avec overboost)
- Boite de vitesses mécanique 6 rapports Durashift
- Suspension AV type McPherson avec barre antiroulis
- Suspension AR indépendante multibras avec barre antiroulis
- Disques de freins AV 300 mm diam. - AR 280 mm diam.
- Jantes alu 16 pouces de série
- Jantes alu 17 pouces avec pneus 215/50 R17 en option dans Pack Premium avec toit panoramique...
- ABS, antipatinage, ESP, EBD, EBP, HRB, contrôle du couple...
- Direction assistée électrique
- Système audio Ford de série (audio Sony System en option)
- Éclairage de courtoisie à Led AV et AR
- Poids à vide de 1 385 kg
- Consommation mixte usine de 6,6 l/100 km - 7,8 l/100 km durant essai
- Émissions de CO2 de 154 g/km
- Vitesse maxi de 204 km/h
- 0 à 100 km/h en 9,4 s
- Tarif modèle testé de 25 300 €



GAMMES C-MAX - GRAND C-MAX

- 2 finitions : Trend - Titanium
- 2 moteurs essence atmosphérique 1.6 Ti-VCT 105 ch et 125 ch
- 2 moteurs essence turbo 1.6 SCTi 150 ch et 180 ch
- 2 moteurs turbo diesel 1.6 TDCi filtre à particules 95 ch et 115 ch
- 2 moteurs turbo diesel 2.0 TDCi filtre à particules 115 ch - 140 ch et 163 ch
- Gamme C-Max essence de 20 900 € (1.6 Ti-VCT 105 ch Trend) à 26 100 € (1.6 SCTi EcoBoost 180 ch Titanium)
- Gamme C-Max diesel de 23 000 € (1.6 TDCi 95 ch Trend) à 29 550 € (2.0 TDCi 163 ch Powershift Titanium)
- Gamme Grand C-Max (7 places - portes coulissantes AR de série) de 22 200 € (1.6 Ti-VCT 105 ch Trend) à 30 850 € ( 2.0 TDCi 163 ch Powershift Titanium)

 

Le Grand C-Max avec ses portes arrière coulissantes

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france