FIAT PUNTO EVO

MISE À JOUR

De Grande, la Fiat Punto devient désormais Evo. Un changement de nom qui marque une évolution globale du best seller du constructeur transalpin. Style plus raffiné, intérieur redessiné, système Start & Stop, moteurs moins polluants et tarifs toujours attractifs, la Punto Evo ne manque pas d’arguments pour convaincre.

 

 

Afin d’être en phase avec la réalité d’un marché qui fait la part belle aux citadines bien sous tous rapports, tant en matière d’émissions de CO2 que d’équipements et même de qualité dans un segment fortement concurrentiel, Fiat n’a donc pas hésité à revoir sa Punto en l’améliorant partout où c’était possible tout en restant attractive au niveau du portefeuille, et dans ce domaine la nouvelle Punto Evo n’a de leçon à recevoir de personne.

 

 

UNE ÉVO PLEINE D’ÉVOLUTIONS

Baptisée la “Baby Maserati” du fait de sa face avant évoquant les modèles de la firme au Trident, la Fiat Grande Punto lancée en 2005 et forte d’un beau succès évolue, change de nom en devenant Evo - pas comme une Mitsu - change de visage et aussi d’intérieur, tout en se dotant de nouvelles motorisations toujours plus propres avec système Start&Stop de série sur le diesel de deuxième génération 1.3 MultiJet développant 95 ch (notre modèle d’essai) ainsi que les nouveaux blocs essence MultiAir 1.4 105 ch et 1.4 Turbo 135 ch disponibles en fin d’année. Plus qu’un simple facelift esthétique pour le moins discret au premier coup d’oeil, cette Punto Evo évolue principalement en profondeur et ce dans divers secteurs. Si l’aspect extérieur perd sa face avant d’inspiration Maserati, la nouvelle Punto Evo n’en gagne pas moins une véritable personnalité avec une proue qui renforce incontestablement son pouvoir de séduction. La face avant de la Punto Evo se distingue désormais par une fine calandre chromée qui rappelle une certaine 500 alors que le bouclier se scinde en deux au niveau de la large entrée d’air. Si le profil demeure identique, l’arrière s’offre un nouveau bouclier alors que les feux comportent désormais des diodes.

 

 

LE MEILLEUR SE TROUVE À L’INTÉRIEUR

L’évolution la plus marquante et finalement la plus visible se trouve dans l’habitacle qui bénéficie d’une planche de bord totalement repensée. Joliment dessinée, elle se démarque par sa rondeur, son combiné multimédia avec façade laquée comme un piano, ses compteurs encastrés dans des cylindres chromés comme une Alfa et son revêtement dit “Hi-Touch” qui évoque un cuir aéré par de multiples petits trous. C’est élégant, raffiné et très sportif et en tout cas j’aime bien, autant le dire. Cet habitacle revendique une véritable ambiance à l’italienne faite de “fantaisie” tout en se montrant bien plus qualitatif que dans la précédente génération de Punto. On sent le réel effort sur la qualité perçue, pas de doute. À la pointe de la connectivité, la Punto Evo peut recevoir en option une navigation Tom Tom avec écran tactile et support intégré qui au travers de la dernière évolution du système Blue&Me permet également l’accès au système ecoDrive directement sur l’écran du GPS. Si au volant la Punto Evo 1.3 MultiJet 95 ch n’a rien d’une sportive qui procure des sensations extrêmes de conduite, ce qui n’est pas le but de cette version mais plutôt celle de la prochaine Abarth déclinée sur cette nouvelle Punto Evo, la petite italienne fait preuve de bonne volonté en se montrant relativement efficace, dotée de bonnes reprises, facile et agréable à conduire et ce malgré sa suspension typée confort qui pompe dans les compressions et sa prise de roulis marquée du fait de pneus 15 pouces aux flancs souples et hauts dont disposaient notre modèle d’essai. Confortable même sur routes dégradées, la Punto Evo démontre tout de même quelques limites avec des sièges avant au maintien latéral pas franchement efficace. Plus que le style pur, c’est à l’intérieur que la Punto évolue en faisant de réels efforts sur la qualité perçue, l’enrichissement de sa dotation et les améliorations techniques tant du châssis que des motorisations. Globalement, cette Evo est une réussite d’autant qu’elle s’affiche toujours avec des tarifs très attractifs, l’une des recettes de son succès.

 

Cette mise à jour tombe au bon moment afin de redonner un coup de fouet à un modèle très apprécié pour son rapport qualité / prix / prestations et ce depuis sa toute première génération sortie en 1993

 

 

+

- Design extérieur plus raffiné
- Des moteurs encore plus propres
- Intégration du système Start & Stop
- Habitabilité au dessus de la moyenne
- Amélioration de la qualité perçue
- Intérieur très élégant et innovant avec le revêtement “Hi-Touch”
- Prix toujours bien placés

 

-

- Maintien latéral des sièges avant
- Qualité de certains plastiques
- Les pneus de 15 pouces nuisent au bon comportement routier




FICHE TECHNIQUE

FIAT PUNTO EVO

. Berline compacte 3 & 5 portes
. Longueur 4,06 m - largeur 1,69 m - hauteur 1,49 m
. 4 finitions : Team - Dynamic - Émotion - Sport
. 4 moteurs essence 1.2 65 ch - 1.4 77 ch - 1.4 16V MultiAir 105 ch Start & Stop - 1.4 16V MultiAir Turbo 135 ch Start & Stop
. 3 moteurs diesel 1.3 MultiJet 75 ch - 1.3 MultiJet II 95 ch Start & Stop - 1.6 MultiJet 120 ch
. Boîte de vitesses mécanique 5 rapports sur tous modèles sauf BVM 6 sur 1.6 MultiJet 120 ch
. Boîte de vitesses Dualogic 6 rapports uniquement sur moteur 1.3 MultiJet 95 ch Start & Stop
. Volume du coffre de 275 cm3
. Volume réservoir de 45 litres
. Modèle testé 1.3 diesel MultiJet 16v 95 ch Start & Stop Émotion
. Gamme de 11 490 € (1.2 65 ch Team 3 portes ) à 19 900 € (1.6 MultiJet 120 ch DPF Sport 5 portes)

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france