ESSAI VOLVO XC40 VOITURE DE L-ANNÉE 2018

Volvo XC40 (2018) photo Laurent Sanson
  • Volvo XC40 (2018) photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • Lisbonne / Portugal
  • mars 2018

UN SUÉDOIS

AMBITIEUX

Après les XC90 et XC60, Volvo complète sa gamme de SUV avec l’arrivée du XC40. Compact, le SUV suédois qui vient d’être élu Voiture de l’Année 2018, a bien l’intention de mener la vie dure aux références du segment tout en devenant le prochain best-seller de la marque.

volvo xc40 (2018) photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU VOLVO XC40

Dans cette jungle du SUV, sortir du lot devient de plus en plus difficile et il est désormais nécessaire d’avoir le bon produit au bon moment. En pleine renaissance, Volvo ne se pose pas la question du « comment - du pourquoi - du parce que » car le constructeur suédois, propriété du chinois Geely, ne cesse d’étendre sa gamme avec le lancement de nouveaux produits et qu’il taille sa route sans se morfondre sur la concurrence. Moins d’un an après le nouveau XC60, c’est un inédit SUV compact qui débarque au catalogue avec l’étiquette de Voiture de l’Année 2018 , une grande première pour la marque.

volvo xc40 (2018) photo laurent sanson

UN SÉRIEUX CONCURRENT

Fabriqué en Belgique dans l’usine Volvo de Gand, ce XC40 ne manque pas d’allure avec sa silhouette épurée aux angles très marqués qui le démarque de ses grands frères. Véhicule premium, il se positionne directement en concurrent des Audi Q3, BMW X1, Mercedes GLA, Jaguar E-Pace ou encore du nouveau BMW X2. Mais ce XC40 va également lorgner du côté d’un VW Tiguan à la présentation haut de gamme ou encore d’un Peugeot 3008 dans sa finition la plus haute GT. Mais à la différence du SUV français, lui aussi élu Voiture de l’Année en 2017, le Volvo XC40 propose une transmission 4 roues motrices alors que ce n’est pas le cas du Lion de Sochaux et au moment du choix ceci peut avoir son importance car finalement l’écart de prix entre un 3008 GT 2RM particulièrement bien équipé et le XC40 D4 AWD First Edition - version lancement sur base R-Design - de notre essai, l’écart de prix n’est que de 2/3000 euros et pour cette différence on dispose d’une transmission 4x4 et d’une boite auto 8 rapports. Idem avec un Tiguan, l’écart de tarif est encore plus serré et autant dire que Volvo a un bon coup à jouer s’il conserve cette politique tarifaire disons « agressive » sur son SUV compact.

volvo xc40 (2018) photo laurent sanson

XC40 DEHORS ET XC60 DEDANS

Long de 4,42 mètres pour 1,86 m de large et 1,65 m de haut, ce SUV compact repose sur la toute nouvelle plateforme modulaire dite CMA pour Compact Modular Architecture et que l’on retrouvera également sur la prochaine génération de la berline compacte V40 et sa déclinaison break. Alors que l’extérieur se démarque pleinement de ses grands frères XC90 et XC60, une fois dans l’habitacle la filiation est évidente et saute aux yeux. La planche de bord au dessin épuré propose en son centre une haute tablette tactile sur laquelle on pilote l’ensemble des fonctions du véhicule, de la navigation à la connectivité en passant par les multiples aides à la conduite. La construction est sérieuse et même si la qualité de certains plastiques est un poil un ton en dessous des XC60 et XC90, la qualité perçue est bien présente, tout comme l’espace à bord pour 4 personnes. Seul le coffre présente un volume par vraiment en rapport avec l’habitabilité proposée aux passagers. Avec seulement 460 litres de volume en configuration classique et un seuil de chargement haut, il n’est pas au niveau des stars de la catégorie malgré une certaine modularité et quelques astuces de rangement avec des cochets pour les sacs.

volvo xc40 (2018) photo laurent sanson

UN MODÈLE DE CONFORT ET DE SILENCE

Au volant, confortablement installé dans un siège à l’ergonomie toujours parfaite - les suédois savent recevoir ! - on passe aux choses sérieuses. Disponible au lancement avec uniquement deux motorisations diesel D4 190 ch AWD - notre version d’essai - et essence T5 247 ch AWD, le XC40 se veut dynamique et en action le « petit » suédois révèle un certain caractère avec sa puissance de 190 ch et son couple de 400 Nm. Couplé avec une boite auto à 8 rapports et la transmission intégrale, il affiche une belle santé tout en étant extrêmement discret au niveau sonore tant que l’on ne le sollicite pas très haut dans les tours. L’agrément de conduite est réel avec un couple qui permet de conduire tout en souplesse. En conduite plus dynamique, ce qui n’est pas non plus sa vocation première malgré un mode du même nom, le XC40 montre quelques lacunes dans la sélection des rapports de la boite auto et du coup on privilégie le mode manuel en pilotant la boite par les palettes au volant. Par contre, pour une conduite cool, cette boite se montre parfaitement dans le tempo. Avec la suspension pneumatique équipant notre version d’essai, le comportement routier est exemplaire et le confort grimpe encore d’un cran et qu’importe le mode de conduite sélectionné, ce XC40 est un salon roulant même avec les grosses roues de 20 pouces de notre version d’essai à la finition First Edition qui prend la base de la finition R-Design en y ajoutant quelques équipements.

volvo xc40 (2018) photo laurent sanson

Bien né, le XC40 possède de belles cartes pour venir semer le trouble dans ce segment des SUV compacts Premium. Son style, sa vie à bord, son confort et ses qualités dynamiques font du « petit » SUV suédois un outsider de choix qui va également chasser sur les terres des Tiguan et 3008 du haut de gamme. Désormais orné du prestigieux titre de Voiture de l’Année 2018, le XC40 possède toutes les cartes pour réussir.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU VOLVO XC40 VOITURE DE L’ANNÉE 2018

volvo xc40 (2018) photo laurent sanson

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

COTE OCCASION

PUB PREMIUM

 

PUB

ASSURANCE AUTO

PUB

PUB

NEWSLETTER