ESSAI VOLKSWAGEN TOURAN 2 2-0 TDi 150 CARAT 2016

Essai Volkswagen Touran 2 2.0 TDi Carat 2016 - photo Laurent Sanson
  • Essai Volkswagen Touran 2 2.0 TDi Carat 2016 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 1 juillet 2015

EN AVANT

LA FAMILLE !

Monospace compact référence sur le segment, le VW Touran se renouvèle brillamment après douze ans de carrière. Pour ce second opus, les évolutions sont multiples pour toujours plus de confort à bord et de sécurité et ce pour le plus grand bonheur des familles.

essai volkswagen touran 2 2016 photo laurent sanson

 Alors que le crossover est devenu le segment tendance, celui des monospaces compacts ne démérite pas pour autant avec toujours près de 200 000 ventes en France l’an passé. Si en France le Renault Scenic reste la star du segment devant le Citroën C4 Picasso et le duo Peugeot 3008-5008, le VW Touran arrive juste derrière en étant le premier monospace compact importé juste devant le Ford C-Max. Avec sa soeur Golf Sportsvan, le duo atteint même 12% du segment alors que le Touran 1 est en fin de vie puisque son successeur arrive courant octobre.

Après une longue carrière de douze années, le VW Touran qui a bénéficié d’un facelift en 2010, cède enfin la place au Touran de nouvelle génération qui évolue en matière de poids, d’espace à bord, de systèmes embarqués et de motorisations. Pour le style, le nouveau né conserve la forme cubique de son prédécesseur, la marque de Wolfsburg précisant que c’est l’unique manière d’obtenir un important volume et de l’espace à bord, la vocation première d’un monospace. Mais le constructeur allemand ajoute dans la sportivité dans son dessin avec traits de caisse encore plus marqués, des grosses roues et une face avant plus expressive. La face avant qui reprend les derniers codes stylistiques laissent deviner le changement pour cette nouvelle génération. Le profil est plus conventionnel car la forme cubique ne permet pas de fantaisie, mais le nouveau Touran s’affiche clairement comme plus dynamique.


essai volkswagen touran 2 2016 photo laurent sanson

LA PLATEFORME MQB AU PROFIT DE LA VIE À BORD

Comme de nombreuses autres production récentes du groupe VW (Audi A3, VW Golf 7, Seat Leon, Skoda Octavia), le nouveau Touran repose sur la plateforme modulaire MQB. Par rapport à son prédécesseur, il s’allonge de 13 cm alors que son empattement gagne 11 cm au profit de l’habitabilité. Du coup, le coffre gagne en volume pour atteindre 743 litres en configuration 5 places et jusqu’à 1 980 litres avec un plancher plat lorsque l’on bascule individuellement les 3 sièges arrière par une action sur une tirette souple. Plus grand, plus habitable (il existe également une version 7 places), doté de nombreux équipements, plus accessible avec de plus grandes portes arrière et plus confortable avec des assises arrière plus moelleuses, ce qui n’est vraiment pas un luxe par rapport à la précédente génération aux sièges durs et rustiques, le Touran 2 n’en demeure pas moins plus léger avec une perte de poids de 62 kg qui profite à l’efficience générale.

essai volkswagen touran 2 2016 photo laurent sanson


DES ÉQUIPEMENTS DERNIER CRI

Le nouveau Touran profite directement des dernières évolutions technologiques du groupe VW en embarquant de nombreux équipements de sécurité et de confort. Il se dote ainsi d’un régulateur de vitesse adaptatif, du système de freinage d’urgence anti-collision Front Assist, de l'assistant de sortie de stationnement, bien pratique dans Amsterdam face aux nombreux vélos qui déboulent de partout, de celui de manœuvre avec une remorque Trailer Assist ou encore du Traffic Jam qui assiste le conducteur jusqu’à 60 km/h dans un embouteillage en maintenant par exemple le véhicule au centre de la voie. Dans l'habitacle, la montée en gamme saute aux yeux. Plus qualitatif, le nouveau Touran est fidèle aux dernières productions maison avec des plastiques moussés et laqués sur la nouvelle planche de bord au design épuré qui adopte un système d’info-divertissement avec écran tactile 8 pouces (version Discover Pro) qui comprend la fonction MirrorLink compatible Android Auto et Apple CarPlay, ainsi que d’autres fonctions dont la navigation avec affichage de la carte en mode satellite par Google Earth avec l’application Car-Net. Cette appli Car-Net transforme l’habitacle en hotspot WiFi en utilisant soit une carte SIM (sur le système Discover Pro uniquement) ou le partage de connexion d’un smartphone. Car-Net permet ainsi de consulter l’évolution du trafic en ligne, de l’affichage des stations-services avec l’information sur les prix en temps réel, la météo ou encore la disponibilité des places dans un parking à proximité, toujours en temps réel. Elle permet également de connecter une caméra de sport type Go Pro avec fonction WiFi directement sur l’écran. On arrête pas le progrès !

essai volkswagen touran 2 2016 photo laurent sanson

UN BON ÉLÈVE SÉRIEUX SUR LA ROUTE

Une fois au volant, on trouve en deux temps-trois mouvements la bonne position qui n’est pas trop haute tant que l’on reste en position basse du siège. La sensation d’être au volant d’un monospace s’estompe rapidement avec un comportement routier sérieux et équilibré. Malheureusement, le profil des routes autour d’Amsterdam ne permettait pas d’en découdre de manière très dynamique et du coup l’expérience de conduite se limite à quelques bretelles d’accès à l’autoroute ou un rond-point en mode «attaque» afin de comprendre qu’il vire de manière neutre avec un léger sous-virage si l’on accélère très tôt et que le 2 litres TDi délivre alors tout son couple sur les roues avant. En mode «bon père de famille», le Touran 2 dévore les kilomètres en contenant sa consommation qui lors de notre essai sur un parcours mixte fut de 6,1 l/100 km. Le confort plutôt ferme de la précédente génération n’est plus qu’un mauvais souvenir tellement le nouveau venu filtre mieux les imperfections du revêtement et autres «gendarmes couchés». Possédant la suspension pilotée DCC de série sur la finition Carat, notre modèle d’essai a fait preuve d’un confort à toute épreuve et plus particulièrement dans les petites rues d’Amsterdam dont le ralentisseur bien cassant semble être la norme aux Pays-Bas. Aux places arrière, la nouvelle assise développée d’ailleurs par une spécialiste française, offre un meilleur maintien latéral, mais surtout elle se montre bien plus confortable que la «planche de bois» du Touran 1.


Avec cette nouvelle version, Volkswagen réaffirme sa volonté d’offrir une gamme très complète de monospaces avec la Golf Sportsvan, le grand Sharan et au milieu le nouveau Touran. Modulable et disposant d’équipements de dernière génération et d’une finition haut de gamme, le nouveau Touran élève franchement son niveau de jeu au point qu’il est également un sérieux concurrent du BMW Série 2 Active Tourer.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU VOLKSWAGEN TOURAN 2016 EN ESSAI A AMSTERDAM

essai volkswagen touran 2 2016 photo laurent sanson

essai volkswagen touran 2 2016 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france