ESSAI VOLKSWAGEN T6 WESTFALIA KEPLER SIXTY (2019)

Volkswagen T6 Westfalia Kepler Sixty 2019 - photo Jean-Michel Salmon
  • Volkswagen T6 Westfalia Kepler Sixty 2019 - photo Jean-Michel Salmon
  • par Jean-Michel SALMON
  • texte et photos
  • île de Ré (17)
  • juillet 2019

LES GRANDS ESPACES

EN PREMIÈRE CLASSE

Envie de partir en vacances dans un véritable petit hôtel roulant au look vintage ? Alors le Westfalia Kepler Sixty de dernière génération sur base du Volkswagen T6 est fait pour vous. Cap sur l’île de Ré pour un séjour en première classe.

volkswagen t6 westfalia kepler sixty 2019 photo jean-michel salmon

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU VOLKSWAGEN T6 WESTFALIA KEPLER SIXTY

L’histoire de Westfalia débute outre-Rhin. Après la production d’une caravane dans les années 30, Westfalia s’est fait connaître par l’aménagement du célèbre Combi de Volkswagen à partir des années 50. Rachetée par le groupe Rapido en 2011, la marque est devenue franco-française et perpétue les valeurs qui ont contribué à son essor, en particulier Outre-Atlantique. Trois usines de production existent à présent en Europe dont une France à Benet près de Niort (79), l’objet de notre visite lors de cet essai qui nous emmenait jusqu’à l’île de Ré, un site parfaitement en phase avec l’esprit évasion de ce petit hôtel roulant au confort et équipements haut de gamme bien loin du «Camping-Box» des années 50.

UNE GAMME ÉTENDUE

L’offre actuelle de Wesfalia est vaste puisqu’elle propose des modèles déclinés sur des bases de VW Crafter et T6, Fiat Ducato ou encore Mercedes Vito. Quant au Kepler, notre sujet du jour, il se décline au travers d’une gamme sur la base du Volkswagen T6. Ce Kepler Sixty, le dernier né au look néo-rétro repose sur la version châssis long du T6 et il est disponible avec deux motorisations, le TDI 150 ch en diesel et le 2.0 TSI 150 ch essence.

volkswagen t6 westfalia kepler sixty 2019 photo jean-michel salmon

Ce nouveau Sixty arbore une tenue bicolore blanche et rouge du plus bel effet et directement inspirée des vans des années 50/60, associé à nombre d’éléments chromés. Au moins, ce véhicule typé «  évasion » et grands espaces n’a rien de fade et se distingue de la production actuelle. La partie avant du cockpit dont l’aménagement est celui du T6 avec sa planche de bord massive, reçoit également un habillage mariant habilement ces deux mêmes coloris. L’équipement de série est très complet : chauffage, banquette arrière 2 places coulissante sur toute la longueur intérieure et convertible. Par ailleurs, les deux sièges avant sont rotatifs, permettant une plaisante conversion que ce soit pour configurer un espace d’échanges convivial ou régaler quelques ventres affamés. Dans cet environnement, tout est à portée de main. Les rangements et équipements abondent : en particulier une table amovible, un évier et un plan de cuisson, un réfrigérateur, des stores occultant, ou encore un branchement pour une douche à l’arrière. Le tout se poursuit par deux rangements fermés par des stores à lamelles tout à l’arrière du véhicule.

volkswagen t6 westfalia kepler sixty 2019 photo jean-michel salmon

UNE CHAMBRE LA TÊTE DANS LES ÉTOILES

Mais l’autre intérêt du Kepler Sixty repose sur son toit souple (façon toile de tente) que l’on relève en quelques secondes et qui cache un espace de couchage supplémentaire. Un espace bien pensé et à la mise en œuvre rapide et aisée. Pour autant, ce Sixty n’en oublie pas d’être confortable lors des parcours routier et propose aussi quatre confortables places. Tous ces équipements contribuent à créer une ambiance à bord lumineuse et plaisante : de quoi se rapprocher des portes de l’évasion, sans morosité pour les amateurs de « vintage » mais surtout épris de liberté et d’évasion sans compromis car ce Sixty n’a pas les contraintes d’un camping-car et ça change tout ! C’est réellement un van aménagé. Son gabarit pourtant mesuré lui permet d’accueillir 4 à 6 personnes à son bord. Ce Kepler Sixty, tout comme le One (ce dernier disposant d’un véritable espace douche avec sanitaire) est distribué par un réseau de concessionnaires spécialisés dans les camping-cars et véhicules de loisirs.

volkswagen t6 westfalia kepler sixty 2019 photo jean-michel salmon

WESTFALIA DIGEST

Le parcours de Westfalia est étroitement lié depuis les années 50 avec celui de Volkswagen et de son mythique Van : le Combi, du premier T1 au T6 d’aujourd’hui. Westfalia s’aventure avec beaucoup d’aisance mais aussi de maitrise dans l’antre du néo-rétro et décline ainsi trois variantes du Kepler. Même s’il s’agit d’une marque Française, Westfalia demeure, à travers l’Europe, un constructeur réputé dans le monde des constructeurs de véhicules de loisir. Un savoir faire 100% français prévaut, très orienté sur l’aspect «  manufacturé », dans ce site ultra moderne de 6 000 m2 situé à Benet dans les Deux-Sèvres et d’où sortent quatre modèles. Le groupe français Rapido a racheté la marque en 2011 et a inauguré en 2018 cette nouvelle unité de production. Le réseau de distribution compte pas moins de 90 revendeurs en Europe dont 59 en France.

volkswagen t6 westfalia kepler sixty 2019 photo jean-michel salmon

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU VOLKSWAGEN T6 WESTFALIA KEPLER SIXTY

volkswagen t6 westfalia kepler sixty 2019 photo jean-michel salmon

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

                   

NEWSLETTER

COTE OCCASION

PUBLICITÉ

hennette pneus siligom la chapelle armentieres

 

la toussuire les sybelles hiver 2019 2020

ASSURANCE AUTO

PUB

PUB

PUB