ESSAI VOLKSWAGEN AMAROK 3-0 V6 TDi 224 4MOTION AVENTURA 2017

Volkswagen Amarok 3.0 V6 TDi 224 4Motion Aventura 2017 - photo Laurent Sanson
  • Volkswagen Amarok 3.0 V6 TDi 224 4Motion Aventura 2017 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 26 octobre 2016

PREMIUM ET PUISSANT

COMME UN ROK

À l’occasion de son facelift, le pick-up VW Amarok se refait une beauté, se modernise et monte en gamme. Encore plus typé loisirs et Premium, le Rok de Wolfsburg se dote de nouveaux équipements technologiques, d’un niveau de confort digne d’une berline ou d’un SUV et d’une motorisation V6 TDi déclinée en deux niveaux de puissance de 204 et 224 ch, associée avec une boite auto 8 rapports et transmission intégrale permanente 4Motion.

volkswagen amarok 3.0 v6 tdi 224 4motion aventura 2017 photo laurent sanson

Alors que la concurrence n’a jamais été aussi forte sur le segment du pick-up avec les prochaines arrivées de Renault et de Mercedes qui ont bien l’intention de chatouiller les valeurs sûres que sont les japonais Toyota Hilux, Nissan Navara, Mitsubishi L200 et Isuzu D-Max, auquel on ajoute l’américain Ford Ranger qui n’est autre que le leader mondial de la catégorie, Volkswagen repositionne son Amarok à l’occasion de son restylage de mi-carrière. Sur un marché français du pick-up en progression avec près de 15000 ventes/an auprès d’une clientèle essentiellement professionnelle, l’Amarok a séduit près de 500 000 utilisateurs à travers le monde, dont une grande majorité en Amérique du Sud, hémisphère dans lequel le pick-up est roi.

volkswagen amarok 3.0 v6 tdi 224 4motion aventura 2017 photo laurent sanson

UN «UTILITAIRE» AUX PRESTATIONS PREMIUM

Six ans après son lancement en France, l’Amarok revient encore plus fort que jamais pour son millésime 2017. Volkswagen a bien compris l’intérêt d’une réelle montée en gamme tout en restant un véhicule utilitaire, ce qui profite pleinement aux acquéreurs dispensés du malus écologique et même de TVS du moment qu’il s’agit d’une entreprise. Une disposition qui profite pleinement aux entreprises, car outre la récupération possible de la TVA en fonction du département, l’absence de TVS permet une économie annuelle de 4 000 euros. Qui dit utilitaire ne veut pas dire pour autant une prestation au rabais. Bien au contraire, le mastodonte de Wolfsburg adopte les codes d’un SUV haut de gamme et VW ne le propose plus qu’avec une seule et unique motorisation V6 TDi déclinée en deux niveaux de puissance de 204 et 224 ch, cette dernière étant notre version d’essai qui offre le meilleur agrément de conduite avec le velouté que procure le couple de «camion» de 550 Nm.

Extérieurement, le nouveau Amarok en impose franchement et qui plus est dans cette finition Aventura que VW propose durant une année à l’occasion du lancement. Haut sur pattes avec ses grosses roues bi-ton de 20 pouces, le pick-up VW affiche un sacré look et impressionne sur la route et hors des sentiers battus. Le facelift esthétique concerne essentiellement la face avant retravaillée avec un nouveau bouclier, de nouveaux phares et une nouvelle calandre. A l’arrière, c’est le bouclier qui change. Au premier regard, l’Amarok 2017 adopte la signature stylistique des derniers modèles du constructeur allemand. Comme pour un VP, l’Amarok dispose d’une gamme d’accessoires pour plus de personnalisation afin de ravir éventuellement les plus baroudeurs. Rampe de phares additionnels, couvre-arceau ou encore hard-top, rien ne manque.

volkswagen amarok 3.0 v6 tdi 224 4motion aventura 2017 photo laurent sanson

Une fois dans l’habitacle du double cabine, l’unique offre de carrosserie qui permet ainsi de transporter 5 personnes, tout en conservant une «benne» arrière de gros volume, l’Amarok nouvelle formule dégage un véritable sentiment qualitatif avec un intérieur retravaillé toujours plus proche de celui d’une berline. Matériaux, ajustages, équipements de confort (connectivité) et de sécurité, le bien-être à bord est évident et nous sommes bien loin de l’univers d’un utilitaire pur et dur, d’un pick-up de bucheron. L’Amarok nouvelle version enfonce donc le clou en se montrant le plus VP des VU avec des prestations dignes des meilleures berlines de la marque et ce malgré l’omniprésence de plastiques durs dans l’habitacle. Un mal pour un bien car l’engin doit être capable d’affronter toutes les situations. Dans cette configuration avec la superbe sellerie cuir Nappa aux surpiqûres apparentes, l’Amarok finition Aventura est plutôt tailler pour le remorquage d’un bateau lors d’un week-end sur le bassin d’Arcachon, par exemple, que pour un transport de bois forestier.

volkswagen amarok 3.0 v6 tdi 224 4motion aventura 2017 photo laurent sanson

UN BAROUDEUR TOUT-TERRAIN

Au volant, l’Amarok ne cache pas sa vocation première de baroudeur. Véritable 4x4 aux excellentes performances en franchissement puisqu’il peut affronter des pentes raides, l’Amarok V6 TDi dispose de série d’une transmission intégrale permanente 4Motion avec un système Torsen central. On retrouve la panoplie des aides à la conduite de ce type d’engin avec un mode Offroad qui permet de passer presque partout et d’enchainer des croisements de pont sans la moindre difficulté. En tout-terrain, même fortement accidenté, les limites de l’Amarok sont finalement celles de son conducteur qui va hésiter à entraîner son pick-up Premium de plus de 45 000 euros HT sur un parcours plus proche d’une spéciale d’un rallye tout-terrain que d’une sortie familiale du dimanche en tout-chemin.

volkswagen amarok 3.0 v6 tdi 224 4motion aventura 2017 photo laurent sanson

UN PICK-UP PREMIUM AU MOTEUR V6 TOUT AUSSI PREMIUM

Avec son gros moteur 3 litres TDi V6, le même que dans l’Audi Q7, le VW Amarok donne de la voix et se montre particulièrement dynamique. Avec 224 ch et un couple très appréciable de 550 Nm qui permet une conduite tout en souplesse, ce V6 offre à l’Amarok un excellent agrément de conduite. Couplé avec une boite auto ZF aux 8 rapports parfaitement étagés (1ère courte et 8ème longue pour réduire les consommations), le V6 se montre d’une souplesse à toutes épreuves. Le comportement routier reste celui d’un pick-up qui pèse 2 tonnes. Moins rigoureux et précis qu’un SUV, il n’en demeure pas moins précis dans sa conduite malgré une prise de roulis importante et un train arrière qui saute sur les bosses et irrégularités de la route du fait d’une suspension à lames particulièrement raide. Une technique de liaison au sol ancestrale, mais d’une efficacité redoutable dès lors qu’il s’agit de chargement extrême et l’Amarok n’est pas en reste puisqu’il peut embarquer une charge de 950 kg et même jusqu’à 1 150 kg avec la suspension renforcée à 5 lames.

Avec l’Amarok nouvelle formule, VW s’éloigne encore un peu plus de l’univers basique et pratique de l’utilitaire pour offrir un véhicule qui répond désormais pleinement aux attentes d’une clientèle loisirs qui souhaite du confort, des équipements et même le plaisir de conduite, ce que l’Amarok offre avec son moteur V6 TDi de 224 ch qui lui permet de jouer sur tous les terrains. Enfin, si Volkswagen mise sur sa montée en gamme pour séduire de nouveaux clients qui n’ont pas forcément le besoin d’un pick-up, c’est aussi du fait qu’il échappe au malus automobile et à la fameuse TVS, la taxe sur les véhicules de société.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU VOLKSWAGEN AMAROK 3.0 V6 TDi 224 4MOTION AVENTURA 2017

volkswagen amarok 3.0 v6 tdi 224 4motion aventura 2017 photo laurent sanson

volkswagen amarok 3.0 v6 tdi 224 4motion aventura 2017 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

NEWSLETTER

VENDEZ VOTRE VOITURE

RÉSERVEZ UN ESSAI

PUBLICITÉ

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

4jantes.com

 

icount expertise comptable hauts de france lille villeneuve d'ascq

 

PARTENAIRES

nordsports mag le sport online dans les hauts de france

 

am-am association presse mediias auto-moto