ESSAI SUZUKI IGNIS 3 2017

Suzuki Ignis 3 SHVS Allgrip 2017 - photo Laurent Sanson
  • Suzuki Ignis 3 SHVS Allgrip 2017 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 6 juin 2017

LA RUBIK’S CAR

DES VILLES

Avec son look cubique et ses coloris pétillants, la nouvelle Suzuki Ignis de troisième génération interpelle et finalement ne laisse pas indifférent. Taillée pour la ville, l’Ignis 3 surprend également par sa vie à bord, ludique et généreuse pour 4 personnes.

suzuki ignis 3 shvs 2017 photo laurent sanson

Le constructeur japonais, adepte des petites voitures, prouve encore avec sa nouvelle Ignis qu’un encombrement extérieur minimum n’entame pas pour autant la vie à bord. Petite dehors avec un look qui n’a plus rien à voir avec la précédente génération, la nouvelle Ignis se montre vaste dans son habitacle. Une recette employée également avec succès sur la nouvelle Swift - lire notre essai -, la Baleno et la Celerio.

suzuki ignis 3 shvs 2017 photo laurent sanson

UN LOOK ORIGINAL MI-VSP MI-SUV

Au premier regard, cette nouvelle Ignis interpelle par son look atypique et surtout très original. Cubique comme un Rubik’s Cube, la petite japonaise évoque une VSP (voiture sans permis) en étant hyper compacte, avec des ailes gonflées et des pneus étroits bien dans les coins. Il y a aussi dans cette Ignis 3 un petit quelque chose de SUV en étant haute sur pattes, mais urbain et en format ultra extra compact avec ses 3,70 m de long. Malgré son petit gabarit, cette japonaise dédiée à la ville cache dans son habitacle un espace qui permet de loger sans problème 4 personnes ou encore de charger une armoire moyenne avec son volume de coffre qui peut atteindre 1 100 litres avec la banquette rabattue. Franchement, cette Ignis 3 est vraiment facile à vivre et comme Suzuki a fait de réels efforts sur la présentation et les équipements, tant de confort que de sécurité avec de nombreuses aides à la conduite, cette Ignis 3 a tout pour plaire d’autant que dans la rue on la regarde avec un certain étonnement car elle sort vraiment du lot.

suzuki ignis 3 shvs 2017 photo laurent sanson

DE LA PÊCHE AU DÉMARRAGE !

Sous le capot de la puce japonaise, on fait simple avec le 4 cylindres 1.2 qui délivre 90 ch pour 120 Nm de couple et surtout ce bloc bénéficie de l’aide du système hybride SHVS (un alterno-démarrreur ave deux batteries Lithium-ion) qui apporte un gain de 50 Nm lorsque l’on accélère. Au volant, ça accélère « fort » car l’auto ne pèse que 810 kg seulement et du coup elle se montre également hyper agile et vive. Une fois la surprise du démarrage passée, elle rentre dans le rang, mais avouons qu’elle est amusante à conduire tout en proposant un confort dans la moyenne avec une suspension ferme mais pas bout de bois comme une Fiat 500.

suzuki ignis 3 shvs 2017 photo laurent sanson

Derrière son look de VSP (voiture sans permis) avec sa forme cubique haute, ses voies larges et ses pneus fins, la nouvelle Suzuki Ignis surprend tant par son look original que son habitabilité largement au dessus de la moyenne du segment. Pratique, fun et dynamique en usage urbain avec ses 90 ch et son couple de 170 Nm avec l’apport du système hybride SHVS qui participe directement à l’amélioration des performances, la Suzuki Ignis 3 est la bonne surprise de l’année dans le segment des mini-citadines.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA SUZUKI IGNIS 3 2017

suzuki ignis 3 shvs 2017 photo laurent sanson

suzuki ignis 3 shvs 2017 photo laurent sanson

 

PUB PREMIUM

kn filtres

 

renault captur ete 2017

COTE OCCASION

PUBLICITÉ

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

4jantes.com

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

NEWSLETTER

PARTENAIRES

nordsports mag le sport online dans les hauts de france

 

am-am association presse mediias auto-moto