ESSAI SKODA KODIAQ TDi 190 DSG7 4x4 STYLE 2017

Skoda Kodiaq TDi 190 DSG7 4x4 Style 2017 - photo Laurent Sanson
  • Skoda Kodiaq TDi 190 DSG7 4x4 Style 2017 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 22 novembre 2016

UN OURS TCHÈQUE

QUI AIME LA FAMILLE

Grand, robuste et puissant comme l’ours Kodiak d’Alaska auquel il empreinte son nom en partie, le Skoda Kodiaq possède tous les atouts pour s’imposer sur un marché du SUV en plein essor. C’est à Majorque que nous l’avons découvert quelques mois avant sa commercialisation en mars 2017.

skoda kodiaq tdi 190 dsg7 4x4 style 2017 - photo Laurent Sanson

Premier grand et véritable SUV de la marque tchèque, le Kodiaq doit permettre au constructeur de poursuivre sa progression. Après le cap du million dépassé l’an dernier, Skoda compte donc sur le Kodiaq, et le segment des SUV en plein boum, pour enfoncer le clou et franchir de nouveaux paliers et poursuivre sa croissance. S’appuyant essentiellement sur l’Octavia qui réalise 40% des ventes dans le monde, le Kodiaq va apporter de la diversité dans la gamme. Profitant pleinement des technologies du groupe Volkswagen, Skoda poursuit donc sa progression et montée en gamme et l’ours Kodiaq a bien l’intention de poser sa patte et faire son trou sur le segment des SUV avec des arguments tels que sa vie à bord avec un espace conséquent pouvant recevoir jusqu’à 7 passagers, une gamme variée avec des moteurs TSi 125 et 150 ch et TDi 150 et 190 ch, des transmission 4x2 et 4x4 sur les versions les plus puissantes et enfin un excellent rapport qualité/prix/prestations.

skoda kodiaq tdi 190 dsg7 4x4 style 2017 - photo Laurent Sanson

CLIC CLAC KODIAQ

S’inspirant du concept VisionS présenté au salon de Genève en mars dernier, le Skoda Kodiaq dans sa version de série est finalement très proche du concept. Extérieurement, le Kodiaq qui mesure 4,70 m (+ 4 cm par rapport à l’Octavia) est parfaitement équilibré avec un empattement long, qui profite au comportement routier et à l’habitabilité à bord. Son design simple se concentre autour d’une arête principale qui parcours la caisse du capot au feu arrière très effilé comme sur une Superb ou un Seat Ateca, un cousin construit par Skoda dans son usine tchèque de Mlada Boleslav. Sa ceinture de caisse haute inspire la robustesse alors que son éclairage totalement full Led, de série sur la finition Style, affirme sa technologie avec une signature lumineuse très qualitative. L’aspect baroudeur est valorisé par des entourages des ailes et des bas de caisse dont le dessin évoque d’ailleurs ce fameux cousin ibérique, l’Ateca. Epuré et sans grande originalité, le design du Kodiak ne peut que bien vieillir et il est bien dans l’esprit stylistique de la marque.

skoda kodiaq tdi 190 dsg7 4x4 style 2017 - photo Laurent Sanson

UN OURS GRAND VOLUME

Pouvant accueillir jusqu’à 7 personnes (banquette du rang 3 en option) et disposant du coffre le plus grand de sa catégorie avec un volume en configuration 5 places de 720 litres, le Skoda Kodiaq est un beau et gros ourson qui permet de voyager tranquillement en famille. Premier grand SUV de l’histoire de la marque tchèque, le Kodiaq n’en reste pas moins un SUV de la catégorie compacte, aussi étonnant soit-il avec sa taille de 4,70 m. Construit sur la plateforme modulaire MQB du groupe VW et identique aux Octavia et Superb, le Kodiaq exploite cette plateforme au maximum afin d’offrir un espace à bord conséquent.

Une fois dans l’habitacle, pas de doute nous sommes bien dans l’univers Skoda qui est épuré et pas très fantaisiste, mais rationnel et qualitatif avec une réelle montée en gamme qui positionne le Kodiaq au même niveau, si ce n’est plus, qu’une Superb. La vie à bord est facilité par un énorme espace à l’avant comme aux places arrière. En version 7 places, la banquette du rang 2 coulisse sur 18 cm et permet ainsi d’obtenir une bonne configuration en fonction des gabarits des passagers du dernier rang dont l’espace est plus restreint. La planche de bord avec sa double casquette, sa double boite à gants, ses aérateurs verticaux et ses poignées de maintien sur la console centrale est nouvelle et dédiée aux SUV de la marque et on la retrouvera également sur le prochain Yeti dont la présentation est prévue en 2017. Une dalle tactile numérique jusqu’à 9,2 pouces intégrant le système multimédia et la navigation prend place au centre de la planche de bord et apporte un vrai plus en terme de qualité perçue. Depuis cette dalle en verre façon iPad Mini on pilote de manière très intuitive les fonctions de confort, d’info-divertissement et de connectivité qui sont nombreuses avec l’info trafic, la météo, la musique en streaming avec Spotify ou encore la fonction Mirror Link afin de profiter des contenus d’un smartphone mais également de consulter différentes informations telles que la consommation, l’autonomie et sa position géographique. Comme toujours dans une Skoda et le Kodiaq n’échappe pas à la règle, de nombreux aspects pratiques sont dissimulés dans l’habitacle dont le range parapluie dans la contre-porte comme sur une Rolls Royce. On trouve même des baguettes de protection sur les arêtes des portes qui se déploient automatiquement dès l’ouverture. L’ensemble présente plutôt bien et Skoda a soigné la qualité de plastiques, les matériaux et les ajustages.

skoda kodiaq tdi 190 dsg7 4x4 style 2017 - photo Laurent Sanson

UN OURS GRAND ROULEUR

Même s’il est proposé en transmission 4x2, le Kodiaq dispose de la panoplie parfaite du baroudeur avec un puissant moteur 2 litres TDi de 190 ch couplé avec une transmission 4x4. Notre modèle d’essai disposait de ce package et la version TDi moins puissante de 150 ch semble également être un bon compromis.

En action sur les routes de l’île de Majorque aux Baléares balayées par la pluie, le Kodiaq a démontré toutes ses qualités de grand rouleur dynamique. La conduite est agréable et souple avec le moteur de 190 ch et surtout 400 Nm de couple qui permet ainsi de conduire sur la couple disponible à bas régime. La transmission intégrale équilibre parfaitement le comportement routier en virage alors que la route côtière humide ne facile pas l’engagement et la prise d’appui du train avant. Malgré quelques mouvements de caisse et une certaine verticalité sur les bosses, le Kodiaq gère bien la situation tout en demeurant extrêmement confortable. Hors des sentiers battus, le Kodiaq se comporte en vrai SUV en proposant un mode Offroad avec un système d’assistance en descente ou encore un mode Snow pour affronter les routes glissantes et enneigées, nous en reparlerons.


Le Skoda Kodiaq est un gentil ours destiné à la famille. Elégant, pratique, facile à vivre, connecté et disposant de nombreuses astuces très Skoda, le premier véritable SUV de l’histoire de la marque tchèque est une réussite que le constructeur accompagne par un tarif particulièrement attractif à partir de 24 950 € dans sa version d’entrée de gamme. Pour un budget moyen de 35 000 € pour bénéficier d’un package intéressant et d’une motorisation puissante pour plus de dynamisme, le Kodiaq est indéniablement la bonne affaire de ce début d’année 2017 pour celui qui recherche un SUV hyper polyvalent pour trimballer confortablement toute sa tribu avec la protection d’un ours.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU SKODA KODIAQ TDi 190 DSG7 4x4 STYLE 2017

skoda kodiaq tdi 190 dsg7 4x4 style 2017 - photo Laurent Sanson

skoda kodiaq tdi 190 dsg7 4x4 style 2017 - photo Laurent Sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

reserver 1 essai

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france