ESSAI RENAULT SCENIC 4 TCe 130 INTENS 2017

Renault Scenic 4 TCe 130 Intens 2017 - photo Laurent Sanson
  • Renault Scenic 4 TCe 130 Intens 2017 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 8 septembre 2016

UN LOSANGE

DANS LA QUATRIÈME DIMENSION

Avec son nouveau Scenic 4, Renault réinvente son monospace compact en le projetant dans la quatrième dimension. Plus expressif que jamais, plus stylé, plus musclé mais aussi connecté, le nouveau Scenic qui conserve son ADN majeur, la modularité, n’est plus vraiment le monospace compact qu’il fut depuis deux décennies, puisqu’il tire son inspiration du monde très tendance des crossovers.

renault scenic 4 tce 130 intens 2017 photo laurent sanson

Depuis son arrivée en 2009 au poste de Directeur du Design Industriel, Laurens van den Acker a profondément transformé l’image de la marque. Dans son cycle de vie formé de multiples pétales, chacune correspondant à une voiture qui représente un moment de la vie, le designer néerlandais surprend son monde lors de chaque nouveau modèle avec des choix stylistiques forts. Avec ce nouveau Scenic, Laurens van den Acker a bouclé la boucle et de fort belle manière avec un véhicule bien loin du monospace conventionnel aux formes cubiques et parfois disgracieuses. Désormais pleinement en phase avec son époque, le nouveau Scenic bouscule les codes et on ne peut que s’en réjouir pour l’un des véhicules préférés des français.

renault scenic 4 tce 130 intens 2017 photo laurent sanson

UNE SACRÉ GUEULE CE NOUVEAU SCENIC

Renault et le monospace, c’est une longue histoire d’amour qui dure depuis plus de 30 ans. Initiateur du segment avec l’Espace en 1984 et douze ans plus tard sa déclinaison compacte, le Scenic, Renault n’a plus rien à prouver sur ce segment et pourtant le constructeur au losange s’est remis en cause avec tout d’abord son Espace et maintenant son Scenic. Il faut dire que Renault n’avait pas vraiment le choix face au succès grandissant des crossovers et SUV. Van den Acker a donc trouvé la parade, faire des Espace V et Scenic 4 des «crosspaces», soit le meilleur des deux univers et le pari est une réussite lorsque l’on se retrouve face à ce nouveau Scenic. Inutile de vous dire que sur la route, l’effet est le même de la part des autres conducteurs qui sont sous le charme. Certains vont dire que l’on en fait trop parce que c’est Renault et bla,bla,bla, mais franchement et objectivement, il a quand même une sacré gueule ce nouveau Scenic !, qui plus est dans cette version avec teinte bi-ton mixant du jaune miel avec un toit noir. Directement dérivé du concept R-Space de 2011, ce nouveau Scenic bouscule tout sur son passage. Plus grand, plus large et plus haut que son prédécesseur, il donne néanmoins une autre image, bien plus dynamique avec ses grosses roues bien dans les coins qui renforcent sa sportivité.

renault scenic 4 tce 130 intens 2017 photo laurent sanson

LE SCENIC 4 CONSERVE LES FONDAMENTAUX DU MONOSPACE

Malgré son look musclé qui lui donne cette impression de pouvoir sortir des sentiers battus, le nouveau Scenic conserve les fondamentaux du monospace, à savoir l’habitabilité et la modularité qui le rend ainsi facile à vivre une fois dedans. Construit sur la nouvelle plateforme CMF que l’on retrouve sur l’Espace V et la dernière mouture de la Mégane, le nouveau Scenic bénéficie ainsi d’une structure modulaire de dernière génération qui permet une meilleure intégration globale qui libère de l’espace au profit de la vie à bord. L’habitabilité est ainsi généreuse devant comme derrière et surtout on note la disparition des lourds sièges individuels au profit d’une banquette coulissante 2/3 - 1/3 qui peut se rabattre électriquement depuis le coffre. Bien pensé à l’image du l’ingénieux bac central avant coulissant entre les sièges, le nouveau Scenic gagne également en volume de chargement avec un coffre de 572 litres, soit un gain de 30 litres, et de nombreux rangements dans l’habitacle, dont une boite à gants tiroir comme sur le Captur. La planche de bord très inspirée de celle de la Mégane 4 présente un dessin épuré et elle retrouve une architecture classique avec l’instrumentation face au conducteur qui libère ainsi un vaste espace pour la console centrale équipée d’un écran tactile vertical de 8,7 pouces sur lequel on pilote toutes les fonctionnalités offertes par le système R-Link 2. Chauffage, climatisation, ambiance lumineuse, navigation, radio ou le téléphone. La finition progresse et même s’il y a quelques plastiques durs, ils sont discrets et bien cachés. On se sent d’autant mieux à bord qu’un grand toit panoramique vitré illumine l’habitacle et lui donne une meilleure impression d’espace.

renault scenic 4 tce 130 intens 2017 photo laurent sanson

130 CH ESSENCE, C’EST LE MINIMUM SYNDICAL

Si l’on retrouve dans la gamme du nouveau Scenic l’essentiel des motorisations essence TCe et diesel dCi de la marque avec des puissances comprises entre 95 et 160 ch, Renault profite du lancement du nouveau Scenic 4 pour introduire une version micro-hybride sur la base du bloc dCi 110 qui bénéficie ainsi d’un petit coup de pouce lors des accélérations avec un gain de couple de 15 Nm et permet selon le constructeur une baisse de la consommation. Pour cet essai, nous avons opté pour le 1.2 turbo essence d’une puissance de 130 ch qui en fait le moteur essence le plus puissant de la gamme. À l’usage, 130 ch c’est le minimum syndical car ce moteur montre vite ses limites par la faute d’une masse importante qui dépasse les 1 400 kg. Comme il manque de coffre avec sa petite cylindrée et pêche dans les relances, un dépassement peut vite devenir problématique avec des reprises molles. L’anticipation est donc de mise afin d’exploiter au mieux les qualités du moteur. Avec ses grosses roues de 20 pouces, on imagine le nouveau Scenic raide comme un bout de bois, mais rassurez-vous le confort est préservé car le pneu est étroit et son flanc relativement haut et du coup il garde une certaine flexibilité. Vraiment bien suspendu, le nouveau Scenic maîtrise bien son roulis et affiche une belle stabilité dans les courbes. Le train avant précis dans son guidage permet une conduite en finesse et pour ceux qui aiment une direction plus ferme afin d’avoir un meilleur ressenti de la route, le mode Sport offre plus de fermeté que le mode Normal trop assisté.

renault scenic 4 tce 130 intens 2017 photo laurent sanson

Fabriqué en France dans l’usine Renault de Douai dans le Nord, le nouveau Renault Scenic 4 n’a d’un monospace compact que le nom en terme de look. Taillé comme un crossover, il en impose vraiment avec ses grosses roues de 20 pouces de série, ce qui évitera aux versions d’entrée de gamme des roues de «mobylette». Bien équipé avec de nombreuses aides à la conduite, facile à vivre avec une belle habitabilité et présentant une finition en réel progrès, le nouveau Scenic est en plus agréable à conduire et il va vite séduire les familles par ses multiples qualités, à commencer par sa silhouette.

remerciements : A la société Elisa, gestionnaire du Stade Pierre Mauroy de Lille-Villeneuve d’Ascq pour l'accès au parvis dans le cadre de cette séance photo.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU RENAULT SCENIC 4 TCe 130 INTENS 2017

renault scenic 4 tce 130 intens 2017 photo laurent sanson

renault scenic 4 tce 130 intens 2017 photo laurent sanson

 

 

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france