ESSAI RENAULT 5 TURBO

LES 30 ANS D’UN MYTHE

La légendaire Renault 5 dont le succès fut phénoménal dans les années 70-80 avait droit à des déclinaisons sportives avec les 5 Alpine, 5 Alpine Turbo et enfin la radicale R5 Turbo. 30 ans après son lancement en 1980, la R5 Turbo nous attendait sur le circuit de Abbeville (80), pour un anniversaire en compagnie des pilotes et responsables de Renault Sport de l’époque, de Gérard Larousse à Jean Ragnotti en passant par François Chatriot, Alain Serpaggi ou encore Patrick Landon.

 

Le hasard du calendrier fait parfois bien les choses et 2010 est pour Renault une année très particulière avec les célébrations des 20 ans de la Clio, des 30 ans de la R5 Turbo et des 40 ans de la R12 Gordini. Pour ce qui est de la R5 Turbo, le service Histoire et Collection, en charge du patrimoine de Renault, a décidé de marquer le coup en réunissant le temps d’une journée une palette de R5 Turbo, du prototype de salon de 1978 à l’ultime évolution de rallye, la Maxi 5 groupe B “Philips” de Jean Ragnotti victorieuse du Tour de Corse en 1985.

 

NÉE POUR LA COURSE

Née de l’idée conjointe de Jean Terramorsi et Henry Lherm par un beau jour de 1976, la R5 Turbo fut développée par Michel Têtu et les ingénieurs du Berex de Dieppe dans le plus grand secret, souvent en dehors des heures de travail, et présentée sous la forme d’une maquette statique lors du salon de Paris de 1978. Ce n’est que deux ans plus tard sous la houlette de Gérard Larousse, alors patron de Renault Sport, que la R5 Turbo débute réellement sa carrière avec le démarrage de la production en petite série en mai 1980, un passage obligé pour l’homologation en compétition. Cette R5 très spéciale mise au point par Alain Serpaggi, ex-pilote Alpine et metteur au point hors-pair, se démarquait de la citadine par sa carrosserie bodybuildée, ses grosses roues et son moteur en position centrale arrière. La R5 Turbo est alors la première voiture française équipée d’un moteur essence turbocompressé, une technique que Renault utilise avec succès en Formule 1 ainsi qu’aux 24 Heures du Mans.

 

UN MOTEUR TURBO EN POSITION CENTRALE ARRIÈRE

Durant la conception de la R5 Turbo, le cahier des charges était simple, à savoir concevoir une auto compacte, agile, légère et puissante. Pour une évidente question de moyens, de poids et de temps de conception, le choix du moteur se porte alors vers le bloc 4 cylindres 1.4 litre utilisé sur la R5 Alpine. Avec l’apport du turbo Garett T3, ce petit moteur renforcé et désormais équipé d’une injection électronique Bosch, délivre alors 160 ch. Outre le moteur, le châssis fait l’objet d’une refonte quasi totale car si la caisse provient bien au départ de la R5, l’implantation du moteur en position centrale arrière oblige de revoir bien des points et toujours dans un objectif de maîtrise des coûts, la 5 Turbo adopte un maximum de pièces puisées dans la banque d’organes Renault de l’époque. Avec son look bestial et son intérieur totalement décalé, nous sommes donc bien loin de la 5 TL de mamie !

 

UNE TRACE INDÉLÉBILE

Des souvenirs, les Chatriot, Serpaggi et Ragnotti dont le nom est directement lié à cette auto, n’en manquent pas. 30 ans après le début de cette fabuleuse épopée, la magie opère encore et il suffisait de voir le regard de François Chatriot, qui pour l’occasion avait sorti du placard la combinaison Diac de l’époque ou encore Jean Ragnotti excité comme un enfant de 12 ans devant ses anciens jouets, pour comprendre que la 5 Turbo n’était pas une auto comme les autres et Chatriot le confirmait en insistant “sur le pilotage particulier des premières versions courses avec un temps de réponse du turbo tellement long que lors d’une décélération l’auto poussait encore”.

VIDEO LA 5 TURBO SUR LE CIRCUIT DE ABBEVILLE

AVEC FRANÇOIS CHATRIOT

 

RENAULT 5 TURBO

- Présentation du prototype au salon de Paris 1978
- Lancement de la production en mai 1980
- Production Turbo de 1690 ex. de 1980 à 1982
- Présentation Turbo 2 au salon de Paris 1982
- Production Turbo 2 de 3167 ex. de 1982 à 1986

EN COMPÉTITION

- 44 victoires et nombreux titres nationaux dans les plus grands rallyes en France et dans le monde entre 1981 et 1986 (Monte-Carlo, Tour de Corse, Ypres, Portugal, Tour de France Auto, Antibes ...)
- Homologuée en Groupe 4 et Groupe B à partir de 1983
- Production à 20 ex. de la R5 Turbo Cévennes 185 ch à partir de juin 1981
- Production à 20 ex. de la R5 Turbo Tour de Corse de 240 ch à 285 ch à partir de janvier 1982
- Production à 20 ex. de la Maxi 5 Turbo 350 ch à partir de 1985
- Production à 6 ex. de la R5 Turbo 2 Production circuit 370 ch
- Principaux pilotes sur R5 Turbo : Jean Ragnotti, Jean-Luc Thérier, Bruno Saby, François Chatriot, Guy Fréquelin, Didier Auriol, Carlos Sainz, Alain Serpaggi, Jean-Louis Bousquet, Erik Comas...


RENAULT 5 TURBO SÉRIE

FICHE TECHNIQUE

- Coupé 2 places, 2 portes sur base de Renault 5
- Moteur en position centrale arrière
- Moteur essence 4 cylindres en ligne de 1 397 cm3
- Culasse 8 soupapes
- Suralimentation par 1 turbo Garett T3
- Injection électronique Bosch K Jetronic
- Puissance de 160 ch à 6 000 tr/mn
- Couple de 21,4 mkg à 3 250 tr/mn
- Boite de vitesses mécanique à 5 rapports
- Transmission aux roues AR
- Poids de 970 kg
- Vitesse maxi de 200 km/h

 

Produits Similaires

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france