ESSAI PORSCHE PANAMERA GTS 4-8 V8 2015

Porsche Panamera GTS 2015 - photo Jean-Michel Salmon
  • Porsche Panamera GTS 2015 - photo Jean-Michel Salmon
  • par Jean-Michel SALMON
  • texte et photos
  • 20 octobre 2015

LE COEUR

ET LA RAISON

Au sein de la gamme Porsche Panamera, la nouvelle GTS apporte un souffle quasi magique avec un tempérament des plus affuté et même émotionnel qui la rapproche vraiment d’une authentique 911, l’espace à bord, quatre portes et la capacité du coffre en plus.

porsche panamera v8 gts 2015 photo jean-michel salmon

La Porsche Panamera de part son aspect de limousine ne constitue pas le modèle le plus emblématique du constructeur de Stuttgart. Ce titre revient de plein droit à «sa seigneurie la 911». Il est cependant des instants de la vie où il faut, du moins pour quelques années ou décennies, renoncer à la configuration coupé.

Les versions Turbo et turbo S restent bien sur au catalogue mais cette évolution 430 ch du V8 atmosphérique arrive à souhait pour étoffer la gamme et ravir les afficionados de la firme. Rappelons que la gamme des Panamera (assemblée à l’usine de Leipzig) comprend en effet neuf modèles entraînés au choix par un moteur à essence, un diesel ou un hybride complet. En fonction de la variante, la motorisation peut être associée à une propulsion ou à une transmission intégrale et accouplée à une boîte mécanique à six rapports, à une boîte à double embrayage à sept rapports ou à une boîte automatique Tiptronic S à huit rapports. Avec l’arrivée de la Panamera GTS, le constructeur de Zuffenhausen souligne aussi son ambition sportive.

UNE VÉRITABLE GRAN TURISMO SPORT

Ce pack Sport Design, est synonyme d’une signature de sportivité aboutie des modèles les plus dynamiques du constructeur, déjà partagée avec la 911 type 997, et l'actuel Cayenne. Cette appellation désigne aussi les modèles les plus adaptés à un usage sportif. Esthétiquement, la GTS n’a pas fait l’impasse sur sa tenue sportive du plus bel effet : quelques touches noires harmonieusement réparties sur sa robe, diffuseurs à l’arrière, inserts de carbone et sellerie cuir-peau retournée dans l’habitacle associés à quelques surpiqûres rouges du plus bel effet. La finition est vraiment irréprochable conjuguant avec brio matériaux nobles et équipements high-tech. L’intérieur reçoit pour l’occasion 4 sièges sports griffés GTS, quelques surpiqûres rouges et un volant sport avec palettes au volant. Construite sur une base de 4S (transmission intégrale), cette GTS se veut tout en sobriété mais sans faute de goût, pour cette finition à la fois sportive et raffinée. S’installer dans l’habitacle est un pur bonheur : tout est remarquablement agencé, chaque chose à sa place, une touche : une fonction, comme dans toutes les Porsche contemporaines. Pas de menu ou de sous menu, mais un système rapide et efficace pour ne pas perdre de vue la route.

On se rapproche vraiment du sans faute et une fois installé, on se surprend à savourer le plaisir d’un instant immobile ! La console transversale est un must d’ergonomie et de design. Tous les passagers bénéficient de commandes individuelles. Parmi les options sécuritaires, signalons la vision 360° en plus de la caméra de recul qui fournit une image virtuelle du véhicule vu du ciel. Par ailleurs, l’affichage de l’accélération longitudinale et transversale, devient désormais aussi visible pour le conducteur. Quant à l’échappement sport, c’est indéniablement une valeur ajoutée qui ne peut que bonifier ce bel ensemble symphonique. La touche "échappement sport" activée permet de bénéficier d’un environnement musical des plus joyeux à bord tout en préservant une certaine discrétion. Les vocalises de ce V8 sont essentiellement ressenties et audibles dans l’habitacle, assez peu de l’extérieur. L’équipement de série très généreux justifie pleinement le surcoût par rapport à une 4S (6 cylindres). Quant à l’aileron de la Turbo, il est certes reconduit mais pas seulement pour souligner la fluidité de cette GTS, son impact aérodynamique n’est pas négligeable.

porsche panamera v8 gts 2015 photo jean-michel salmon

UN V8 DE 4.8 LITRES ET DE 430 CH

L’évolution substantielle de cette GTS réside surtout dans sa motorisation : un V8 qui dispose de 520 Nm (un gain de 20 Nm à 3 500 tr/mn). Ce bloc de 4,8 litres apporte 30 ch de plus que la 4S avec à présent 430 ch. Cette athlétique musculation n’est pas seulement le fait de la «salle de gym» et donc de l’atelier qui s’y rattache, les metteurs au point ont beaucoup travaillés pour obtenir ce résultat. Nouveaux arbres à cames d'admission, circuit d'admission retravaillé et clapets additionnels qui s'ouvrent dès 3 500 tr/mn. De quoi laisser respirer ce cœur d’athlète en ouvrant largement le débit coronarien sans pour autant recourir aux artéfacts d’un Stent !

EN PISTE

La dernière déclinaison de la boite PDK fait, là encore, merveille. Sur autoroute et voies rapides, les rapports passent tout en douceur et, efficience oblige, cette PDK cherche systématiquement à utiliser le 6ème rapport, voire le 7ème. On se plait très vite à profiter des choix judicieux de cette boite hyperactive qui en quelque sorte passe les rapports à l’instant même où l’on pourrait y songer ! Pourtant aucune connexion ne relie nos neurones à ce boitier électronique parfaitement calibré. Le mode Sport Plus métamorphose complètement l’auto en libérant toute la fougue du vrai pur sang qui est en elle. Dans tous les cas, les palettes au volant permettent à tout moment de reprendre les rennes de l’étalon, mais il faut bien reconnaître que c’est rarement nécessaire, tant cette PDK gère parfaitement seule tout cela et souvent mieux que pourrait le faire son cavalier. La «musica» métallique et rauque, proportionnelle à la poussée est plus proche de «Bayreuth» que de «la Fenice», mais la partition enchante au fur et à mesure que le compte-tours central grimpe dans les tours sans jamais donner le sentiment de s’épuiser.

Cette «Panam GTS» reste relativement facile à conduire sans jamais oublier les lois de la physique et rester imprégné d’une dose suffisante de modestie. Pour vraiment apprécier les qualités de son châssis, il faut la pousser assez loin tant elle est facile à mener. Ce châssis est tellement abouti qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des talents de pilote pour prendre du plaisir. Il est communiquant mais sans dégrader le confort. Et si d’aventure, on l’emmène sur la piste, on peut compter sur son comportement tout à fait imperturbable. Enfin, cette GTS sportive est décélérée par le système de freinage souverain emprunté à la Panamera Turbo. L’esprit Porsche au meilleur de sa forme est bien là : un train de roulement conçu avant tout en vue du dynamisme et de l’agilité, un moteur offrant encore plus de puissance et un retour d’information assez intense ainsi qu’un extérieur et un intérieur affichant clairement l’ambition sportive mais tout en discrétion et subtilités. Un équilibre quasiment parfait, rarement rencontré sur une grande routière de cette catégorie, un potentiel d’exception qui rassurera la majorité des conducteurs. Si d’aventure, on sort des grands axes et autres autobahn, on saura encore d’avantage profiter des magnifiques suspensions pneumatiques adaptatives associées à l’amortissement piloté pilotées PASM, qui encaissent parfaitement les mouvements de caisse lors des changements d'appuis. De quoi parfaitement ménager votre rachis et celui de vos compagnons de route.

Au sein d’une gamme Panamera étoffée, dont l’intéressante Hybrid qui a constitué le premier véhicule Plug-In au monde dans le segment haut de gamme, cette GTS, puriste pourrait constituer le modèle le plus cohérent et le plus expressif de part son tempérament extrêmement aiguisé. Assez facile à conduire et même à piloter, ce long courrier à vocation de très grande routière reste le «Gold Standard» de la berline de luxe. A bord, on ressent de la rigueur sans austérité, un peu d’audace et beaucoup de bien être.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA PORSCHE PANAMERA 4.8 GTS 2015

ON A AIMÉ
le V8 efficace et pointu, un concentré de puissance offrant beaucoup de dynamisme mais aussi une vraie efficience
le juste équilibre et une motricité toujours au sommet
un châssis dynamique avec des liaisons sol sportives mais confortables
la boite PDK à 7 rapports fluide et véloce

ON A MOINS AIMÉ
Les options d’un coût conséquent à ce niveau

porsche panamera v8 gts 2015 photo jean-michel salmon

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france