ESSAI PEUGEOT RIFTER (2018)

Peugeot Rifter BlueHDi 130 GT Line (2018) photo Laurent Sanson
  • Peugeot Rifter BlueHDi 130 GT Line (2018) photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • Monaco et Alpes-Maritimes (06)
  • août 2018

SUR UN AIR

DE RIF…TER

Avec le Rifter, Peugeot marque une véritable rupture pour son ludospace. Nouveau nom, look de SUV affirmé et habitacle toujours plus pratique et moderne avec l’intégration du i-Cockpit, le Rifter a bien l’intention de jouer de sa partition en misant sur sa silhouette de baroudeur, sa polyvalence et sa modularité pour trouver sa place entre les SUV et monospaces.

peugeot rifter bluehdi 130 gt line (2018) photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU PEUGEOT RIFTER (2018)

Adieu Partner et bonjour Rifter ! Le nouveau ludospace de Peugeot a bien l’intention de vivre sa vie sans cette filiation avec le célèbre utilitaire de la marque. Bon sur ce coup personne n’est dupe car il est clair que ce changement de nom est d’abord une affaire de marketing, mais pas uniquement car ce sympathique ludospace nouvelle génération réserve quelques surprises, à commencer par celle de son look volontairement « SUVétisé » pour être dans la tendance baroudeur qui marche et dont Peugeot est le leader avec sa triplette 2008-3008-5008. Avec son nom qui sonne et « déchire » comme un rif de guitare électrique, le Rifter fait donc prévaloir de solides arguments.

peugeot rifter bluehdi 130 gt line (2018) photo laurent sanson

VOLUME DE FOU ET i-COCKPIT, LA RUPTURE !

Construit sur la base de la plateforme EMP2 que l’on retrouve sur la nouvelle 508, 3008-5008 et 308, le Rifter en reprend la partie avant pour l’implantation moteur/boite, les trains roulants et le i-Cockpit. Pour l’arrière, il compose encore avec le passé en reprenant l’ancienne génération optimisée et ce pour une évidente question de modularité des sièges et du coffre. Autre nouveauté, le Rifter se dédouble avec une version « longue » 7 places pour les grandes familles. Enfin, le coffre gagne 100 litres et culmine en version 5 places à 775 litres, de quoi embarquer de grosses valises, le chien et le chat. En basculant les sièges du rang 2, le volume offert est impressionnant et on ne se pose pas la question de savoir si un VTT (un Peugeot de préférence avec assistance électrique comme sur nos photos) rentre dedans, il le fait sans le moindre problème.

peugeot rifter bluehdi 130 gt line (2018) photo laurent sanson

Mais la vraie rupture de ce Rifter avec son prédécesseur, c’est bien l’intégration de la fameuse planche de bord i-Cockpit comme sur les autres modèles VP de la marque. Pour faire court, on retrouve le petit volant avec double méplat, le combiné d’instruments en position haute et un grand écran tactile. La position de conduite est celle d’un monospace, à savoir haute, et on peut dire qu’elle se combine bien avec l’architecture particulière du i-Cockpit.

UN BON COMPAGNON DE VOYAGE

En action, le Rifter fait preuve d’une belle agilité et malgré une prise de roulis prononcée du fait d’un centre de gravité élevé et de sa hauteur, son comportement routier se montre sain et sa suspension efface efficacement les irrégularités de la chaussée. Très rassurant dans son comportement, le Rifter offre un guidage du train avant bien loin de ce que nous connaissions sur son prédécesseur. Sans se prendre pour une berline, on peut dire que le Rifter surprend par son efficacité et un bonheur ne venant jamais seul, il se montre également très silencieux, même avec son moteur diesel HDi.

peugeot rifter bluehdi 130 gt line (2018) photo laurent sanson

Difficile d’imaginer il y a encore quelques années un ludospace, version familiale d’un véhicule utilitaire, se prendre pour un SUV ou un monospace en montant en gamme et en proposant des équipements à l’identique d’un 3008, pourtant c’est le constat de ce Rifter qui revers de la médaille augmente sensiblement ses tarifs, mais il faut dire que la prestation est désormais quasi identique à une vraie voiture.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU PEUGEOT RIFTER (2018)

peugeot rifter bluehdi 130 gt line (2018) photo laurent sanson

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

facebook          twitter

COTE OCCASION

ÉVÈNEMENT

rallye des routes du nord classic 2018

ASSURANCE AUTO

REPRISE VÉHICULE

PUB

PUB

PUB

NEWSLETTER