ESSAI OPEL GRANDLAND X 2018

Opel Grandland X Turbo 130 Elite 2018 - photo Laurent Sanson
  • Opel Grandland X Turbo 130 Elite 2018 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • septembre 2017

UN BLITZ

COEUR DE LION

Après le Crossland X au printemps, le constructeur allemand élargie sa gamme des SUV avec l’introduction du Grandland X, un Blitz au coeur de Lion puisqu’il partage sa base technique avec le Peugeot 3008, une belle référence !.

opel grandland x 2018 photo laurent sanson

Avec le Grandland X, Opel débarque sur le segment très porteur des SUV compacts dont il était absent. Il élargie la gamme et complète ainsi une offre constituée de l’urbain Crossland X - lire notre essai - et de l’historique Mokka X proposé en 2 et 4 roues motrices. La coupe est pleine pour Opel qui fait preuve d’un certain dynamisme dans le segment des SUV qui ne cesse de s’accroitre au point que l’automobile est devenue totalement SUV dépendante.

opel grandland x 2018 photo laurent sanson

GRAND LE GRANDLAND X

Son nom parle pour lui, le Grandland X est le grand SUV de Opel et le X correspondant à la gamme des SUV. L’histoire ne dit pas si Opel proposera une version 7 places comme Peugeot avec le 5008. Racé et particulièrement bien dessiné avec de belles lignes et arêtes de caisse marquées et cette impression de toit flottant que l’on retrouve sur d’autres productions de la marque au Blitz, ce nouveau Grandland X est séduisant et surtout il se démarque totalement du 3008 dont il découle pour sa base technique (plateforme EMP2 PSA, châssis, transmission, moteur.). Plus classique que son « jumeau » de Sochaux, le Grandland X affirme sa propre personnalité et pour faire simple l’unique point commun, esthétiquement parlant, n’est autre que les poignées de portes. Difficile donc pour Monsieur tout le monde de faire le distingo et c’est tant mieux. Le teinte bi-ton et le toit « flottant » offrent un vrai plus esthétique. À l'intérieur, la construction est sérieuse avec un agencement épuré et une qualité perçue des matériaux de bon niveau. Typiquement Opel et sérieux, nous sommes loin du i-Cockpit du 3008 mais quelque part on retrouve une position de conduite plus classique. Le Grandland X bénéficie des dernières évolutions technologiques de la marque, tant dans les système d’aides à la conduite que la connectivité avec le système IntelliLink de dernière génération que l’on pilote sur un écran tactile de 7 ou 8 pouces selon les modèles. L’offre OnStar, l’assistant personnel qui permet de réserver par exemple une chambre d’hôtel, est naturellement au programme de ce SUV familial.

opel grandland x 2018 photo laurent sanson

En terme de modularité, on fait dans la simplicité avec une banquette 2/3 - 1/3 rabattable facilement par des tirettes depuis le coffre. L’espace de chargement est très correct et dans la moyenne du segment avec un coffre de 514 à 1 652 litres une fois la banquette abaissée. Par rapport au 3008, c’est juste 6 litres de moins en 5 places.

PETIT MOTEUR ET PAS DE 4X4

Sous le capot, Opel fait également dans la simplicité avec une offre de deux moteurs (tous des PSA), un diesel 1.6 120 ch et un turbo essence 3 cylindres 1.2 Turbo d’une puissance de 130 ch. Dans les deux cas, les moteurs sont couplés avec une boite mécanique 6 vitesses et la boite auto, une 6 rapports, est disponible en option au tarif de 1 500 €. Opel prévoit une version 180 ch en turbo diesel qui recevra la nouvelle boite EAT8. Une seule transmission traction compose la gamme qui ne disposera pas de version 4 roues motrices puisque la plateforme EMP2 n’est pas prévue pour. Seul le Mokka X offre donc cette possibilité mais Opel, comme Peugeot d’ailleurs, sont sur la même longueur d’onde en indiquant que la demande pour du 4x4 est faible.

opel grandland x 2018 photo laurent sanson

Au volant sur les routes de la Forêt Noire au sud de Francfort et de Darmstadt, on retrouve vite le toucher de route à la Peugeot avec un bel équilibre dans les appuis et une prise de roulis minimum et parfaitement gérée. Même si le constructeur affirme que le réglage de la suspension est spécifique, la différence entre son « jumeau » français n’est vraiment pas flagrante. Equipée de roues de 18 pouces dans cette finition haute Elite, le Grandland X n’en conserve pas moins un certain confort. Seul bémol, le maintien latéral des sièges manque d’efficacité par rapport aux sièges plus enveloppants du 3008. Une question de goût. Pour les reste, le Grandland X fait largement ce qu’on lui demande, en douceur avec le petit ronronnement du 3 cylindres turbo qui offre un excellent compromis entre puissance et couple.

opel grandland x 2018 photo laurent sanson

La concurrence est rude sur le segment des SUV compacts avec en premier lieu un encombrant cousin de Sochaux qui occupe la place de leader devant le Renault Kadjar. Opel a toutefois des arguments avec un bon positionnement et rapport qualité-prix et nul doute qu’il peut trouver sa clientèle face aux Kia Sportage, Hyundai Tucson, Seat Ateca, Jeep Compass et les historiques Nissan Qashqai et Ford Kuga.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE L’OPEL GRANDLAND X 2018

opel grandland x 2018 photo laurent sanson

opel grandland x 2018 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

INSCRIPTION NEWSLETTER

PUB PREMIUM

kn filtres

 

LA TOUSSUIRE HIVER 17-18

 

le chamois la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

le chamois sports la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

COTE OCCASION

COMPARATEUR ASSURANCE

PUB