ESSAI MITSUBISHI L200 Di-D 150 AWD CLUB CAB MK6 (2020)

Mitsubishi L200 Di-D 150 AWD Club Cab MK6 2020 - photo Laurent Sanson
  • Mitsubishi L200 Di-D 150 AWD Club Cab MK6 2020 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • Isola 2000 (06)
  • septembre 2019

UN DIAMANT BRUT

ULTRA POLYVALENT

Fort d’un design de sa face avant hyper expressif, le pick-up Mitsubishi L200 de 6e génération se dévergonde par rapport à son prédécesseur au style plus sage. Reprenant les codes stylistiques des dernières productions de la marque aux trois diamants, le nouveau L200 fait également preuve d’une robustesse et polyvalence exemplaires.

mitsubishi L200 mk6 di-d 150 awd club cab 2020 photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU MITSUBISHI L200 CLUB CAB 2020

Il y a plus de 40 ans Mitsubishi lançait son premier pick-up, le L200. Avec plus de 4,7 millions d’exemplaires vendus dans le monde, il s’est imposé comme le pick-up référence avant que ne débarque il y a 10 ans un certain Ford Ranger qui a bouleversé le paysage européen de ce type de carrosserie. Face à ce concurrent sans complexe qui a dévoré tout cru le Nissan Navara et le Mitsu’ L200, le constructeur japonais se devait de réagir en proposant un L200 MK6 encore plus polyvalent afin de revenir dans la course face au Ranger qui caracole largement en tête des ventes.

mitsubishi L200 mk6 di-d 150 awd club cab 2020 photo laurent sanson

LE PICK-UP PAS AIDÉ PAR LA FISCALITÉ FRANÇAISE

Malgré la lourde fiscalité imposée dernièrement au segment du pick-up Double Cabine en France, ce type de « baroudeur-déménageur » a toujours la cote auprès d’une clientèle professionnelle qui opte pour du simple cabine qui bénéficie encore d’une fiscalité favorable avec l’exonération de TVS, de malus écologique et de récupération de la TVA. Dans ce contexte, c’est donc tout naturellement que Mitsubishi proposait à l’essai la version dite Club Cab 2+2 de son nouveau L200 MK6 qui bénéficie outre sa face avant intégralement retravaillée, d’un nouveau châssis échelle allégé et d’autres améliorations techniques sur le moteur ou encore la transmission. Si au premier regard, on pense que ce L200 MK6 n’est qu’un facelift, on se trompe puisqu’il revendique plus de 50% de nouvelles pièces. La variante Double Cab avec 4 vraies places et portes, plus axée pour les familles et les Loisirs, est également au catalogue, mais il faudra s’acquitter de différentes taxes pour l’acquérir, dont celle qui fait mal au portefeuille du malus écologique de plus de 10 000 euros. Autant dire qu’il ne va s’en vendre que quelques exemplaires, malheureusement.

mitsubishi L200 mk6 di-d 150 awd club cab 2020 photo laurent sanson

UN COSTAUD À TOUTES ÉPREUVES

Le L200, c’est d’abord un engin passe-partout qui « grimpe » aux arbres et escalade les pistes de ski. Un engin indestructible qui trouve de multiples applications pour les professionnels. A la montagne, comme lors de notre essai dans les Alpes du Sud, les services techniques des stations de ski plébiscitent ce type de véhicule qui offre une grande capacité de chargement et de traction, en plus de ses capacités de franchisseur. Avec sa transmission intégrale 4x4 Super Select qui offre plusieurs modes, dont un mode boite courte, le L200 ne recule devant rien en franchissement. Son unique limite vient finalement de son moteur turbo diesel 2.2 Di-D de 150 ch qui manque cruellement de puissance et le couple de 400 Nm ne peut pas tout faire. Un moteur qui montre des limites avec un manque de coffre évident en bas régime au point que sortir d’une épingle de manière dynamique relève du rêve tant que le turbo ne vient pas à la rescousse. Mais voilà, ce choix de cette motorisation 150 ch est lié aux émissions de CO2 et il ne fait aucun doute que le 190 ch était condamné d’avance.

mitsubishi L200 mk6 di-d 150 awd club cab 2020 photo laurent sanson

Avec ses angles vifs et son look de reptile haut sur pattes qui dévore la route, le nouveau L200 fait forte impression. Bien suspendu, ce qui lui confère un confort digne d’une SUV et malgré un manque de précision dans sa conduite, un truc typique d’un pick-up, le nouveau L200 passe la surmultiplié dès lors qu’il sort des sentiers battus. Rien ne l’arrête et lorsque l’adhérence fait défaut, que la route s’élève fortement ou pour franchir un obstacle, le pick-up nippon n’en fait qu’une bouchée avec sa transmission intégrale Super Select qui comprend un différentiel central, mais aussi un réducteur et un différentiel à glissement limité sur son train arrière dont le blocage par un simple bouton (une nouveauté) est également possible. Autant dire qu’en matière de transmission 4x4, le L200 MK6 dispose des meilleurs atouts et ce d’autant que la combinaison avec la boite mécanique à 6 rapports (la BVA étant dispo uniquement sur le Double Cab) est plutôt convaincante.

mitsubishi L200 mk6 di-d 150 awd club cab 2020 photo laurent sanson

Si son royaume demeure le tout-terrain, le L200 nouvelle génération a passé un cap dans son utilisation quotidienne sur route. Mieux suspendu, plus confortable et silencieux comme un SUV sur le bitume, il ne lui manque qu’un gros moteur V6 comme sur un VW Amarok et un Mercedes Classe X. A défaut d’un moteur puissant qui pèse lourdement sur les émissions de CO2 le 4 cylindres turbo diesel de 150 ch fait néanmoins parfaitement le job grâce à un couple important qui le rend facile d’utilisation du moment qu’on ne lui en demande pas trop.

mitsubishi L200 mk6 di-d 150 awd club cab 2020 photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU MITSUBISHI L200 CLUB CAB 2020

mitsubishi L200 mk6 di-d 150 awd club cab 2020 photo laurent sanson

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

                   

NEWSLETTER

COTE OCCASION

PUBLICITÉ

hennette pneus siligom la chapelle armentieres

 

la toussuire les sybelles hiver 2019 2020

ASSURANCE AUTO

PUB

PUB

PUB