ESSAI MERCEDES-AMG GT S 2015

Essai Mercedes-AMG GT S 2015 - photo Jean-Michel Salmon
  • Essai Mercedes-AMG GT S 2015 - photo Jean-Michel Salmon
  • par Jean-Michel SALMON
  • texte et photos
  • 27 juillet 2015

UN AVION

DE CHASSE ÉTOILÉ

Elue « Plus Belle Supercar de l’Année », cette nouvelle venue dans la galaxie étoilée représente un concentré de tout ce que AMG est capable de produire et proposer. Conçue par des pilotes pour une utilisation polyvalente et quasi quotidienne, elle se révèle avant tout puissante plus que totalement radicale.

mercedes-amg gt s 2015 photo jean-michel salmon

Héritière légitime de la magnifique SLS, elle en gomme les cotés néo rétro et vient concurrencer directement sur leur terrain les 911 et certaines Ferrari ou Aston Martin. S’inspirant aussi des gènes de l'aïeule 300 SL, cette GT n’oublie pas d’offrir une plastique sublime et remarquablement équilibrée. Très élancée avec un profil typiquement fastback - carrosserie bi-corps qui intègre une ligne de toit descendant jusqu'à l'arrière de la voiture - elle joue la carte d’une certaine discrétion. Parmi les deux versions proposées, nous avons essayée la GTS disposant d’un fabuleux V8 porté à 510 ch et d'un châssis très affuté. Plus compacte et plus légère que sa devancière la SLS, grâce à une structure en aluminium, elle n’avoue que 1.645 kg, la caisse elle même tout en alu ne dépasse pas 231 kg : un record ! L’écrin est à la hauteur de cette «Diva» germanique et foisonne de revêtements qui mêlent avec gout carbone, peau retournée ou cuirs étendus. Son architecture reste celle des grands coupés GT traditionnels avec boite accolée au pont arrière, un moteur implanté très en retrait de l'essieu avant et un poste de conduite qui donne l’impression d’être posé sur l'essieu arrière. Les portes « papillon » ont disparues car leur encombrement pouvait gêner l’accès au stationnement mais l’esprit SL a été reconduit avec bonheur. Le ressenti dans le cockpit est des plus agréable, calé au fond des baquets, on devra juste s’habituer au gabarit assez large, avec une visibilité parfois masquée par ce long capot et les montants avant. La finition et les qualités d’assemblage sont omni présents mais le plaisir de conduite et l’agrément de la belle émanent essentiellement de ce que les ingénieurs ont su placer sous le capot : un fabuleux V8 biturbo à la sonorité caverneuse mais envoutante.

mercedes-amg gt s 2015 photo jean-michel salmon

UN COEUR D’ATHLÈTE


Très discret et feutré aux allures tranquilles, mais nullement édulcoré pour autant, ce V8 suralimenté, bien en phase avec les normes actuelles, se révèle docile et coupleux à souhait. Dès que le besoin s’en ressent, cette discrétion apparente cède le pas à un tempérament rageur mais toujours civilisé. On ressent l’important travail des ingénieurs qui ont su reconduire le meilleur du SLS et qui n’ont pas simplement cherchés à améliorer les canons stylistiques. Le couple disponible très tôt semble inépuisable avec une allonge qui n’en finit pas.

Le Downsizing «très sportif» dont a bénéficié cette toute dernière production de la firme de Stuttgart, est éloquent : 510 ch et 650 Nm pour le V8 à carter sec composé de deux 4 cylindres accolés. A l’usage, on apprécie également une réelle vigueur et un tempérament très linéaire de ce moteur ce qui rend le belle et …la bête plus facile à appréhender, il n’est plus nécessaire de chercher à la dompter comme c’était parfois le cas avec le SLS. Tout « gentleman driver » trouvera aisément ici ses repères et ne perdra pas ses marques, grâce en particulier à un train de roulement fort bien calibré ! Sport + activé, le V8 gronde encore d’avantage et laisse filtrer des vocalises aptes à vous emmener très haut. Le comportement global reste très sain et équilibré, la boite 7G-DCT à double embrayage est un must de rapidité et de précision. Le grip des pneumatiques Michelin Pilot Super Sport est excellent et la motricité «passe» bien en toutes circonstances malgré un typage pure propulsion. On regrettera seulement des bruits de roulement assez marqués, un confort perfectible ainsi qu’un train avant pas toujours assez informatif, même si l’on a très envie de faire confiance au grip des pneumatiques…Même en mode confort, l’amortissement reste assez ferme y compris avec le Pack Dynamic AMG dont était doté notre modèle d’essai. Le mode de conduite sélectionné (Confort, Sport, Sport Plus ou Race) influe directement les réglages de la direction, de la réponse de l'accélérateur, de l'amortissement et la sonorité de l'échappement. Dans tous les cas, cette GT se place à la perfection dans les courbes et enchainements de virages, son équilibre à peine joueur potentialise encore plus ses aptitudes dynamiques. Bref, on l’aura compris, une étoile bien séduisante, aussi rigoureuse qu’attachante grâce entre autres à …une répartition 47/53 au profit du train arrière : un bel équilibre dynamique qui se ressent parfaitement aux commandes de cette propulsion. Les performances ne déçoivent pas : 310 km/h et 3,8 s sur le 0 à 100 km/h, avec un freinage à la hauteur de ces performances, très endurant et efficace. Suspension hydraulique, amortissement piloté et différentiel autobloquant géré électroniquement sont réservés au GT "S", notre modèle d’essai et l'efficacité en virages est omniprésente.

mercedes-amg gt s 2015 photo jean-michel salmon

UN HABITACLE SOIGNÉ ET SOPHISTIQUÉ

Malgré un confort de suspension assez sec et des sièges raides, nous l’avons dit, l’habitacle reste un summum de raffinement et de bon gout. L’imposante console centrale reçoit le levier de vitesses rejeté très en arrière et huit commodos rappelant aussi le V8 par son choix géométrique (repartis en «V»). La position de conduite est parfaite et l’ergonomie sans défaut. Le coffre très à plat est spacieux avec ses 350 litres, apte à recevoir les bagages des deux occupants ou leur effets à vocation sportive.


Lancée au printemps, cette attachante AMG-GT rend le plaisir puriste, en terme de comportement et d’agrément, vraiment accessible tant elle reste facile à utiliser. Moins exclusive que sa devancière feu le SLS, sa qualification «long courrier» peut lui être attribuée sans réserve, un peu plus de confort aurait été le bienvenu sur ce type de GT. Bien entendu comme tout véhicule Ultra Premium et avec ce niveau de puissance et de sophistication, elle ne peut qu’inciter à la modestie et à la discrétion. Avec elle, le plaisir est ailleurs, surtout dans des valeurs qui se ressentent mais ne se décrivent pas.


remerciements
À l’équipe du SIRPA Air et l’ensemble du personnel, dont son Commandant et les pilotes, de la base aérienne BA120 de Cazaux (33) pour l’accès au site dans le cadre de cet essai et reportage photos.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA MERCEDES-AMG GT S 2015

mercedes-amg gt s 2015 photo jean-michel salmon

mercedes-amg gt s 2015 photo jean-michel salmon

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france