ESSAI MAZDA CX-3 SKYACTIV-G 150 4WD SELECTION 2016

Essai Mazda CX-3 Skyactiv-G 150 AWD Sélection 2016 - photo Laurent Sanson
  • Essai Mazda CX-3 Skyactiv-G 150 AWD Sélection 2016 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 16 juillet 2015

LE NOUVELLE

VAGUE JAPONAISE

Particulièrement bien dessiné et séduisant, affûté par des lignes de caisse en forme de vague, musclé et bien proportionné, le Mazda CX-3 permet à la marque japonaise une entrée en grande pompe dans le segment très porteur des crossovers compacts.

essai mazda cx-3 skyactiv-g 150 awd 2015 photo laurent sanson

Alors que le «grand» frère CX-5 se sentait bien seul dans la gamme, Mazda lâche les «chevaux» avec l’introduction d’un petit frère aux dents longues, le CX-3. Dévoilé au printemps dernier au salon de Genève, c’est au même endroit que nous le retrouvons pour cet essai en direction de la station de ski Suisse de Crans Montana. Profitant d’un segment des crossovers compacts en plein boum, le constructeur japonais débarque avec une proposition très attractive car le dernier né ne manque pas d’arguments, à commencer par sa belle silhouette aux angles bien vifs du langage stylistique maison dénommé Kodo pour «l’âme en mouvement», oui je sais un «truc» à l’état d’esprit typiquement japonais.

En pénétrant ce segment dans lequel les Captur, 2008, Mokka et Juke font la loi avec tout de même pas moins de 3/4 des ventes pour le duo français Captur et 2008, le Mazda CX-3 a bien l’intention de s’intercaler dans la hiérarchie actuellement en vigueur. Pour ce faire, le petit japonais affiche de solides arguments avec un design distinctif et sportif, des technologies dernier cri, une offre attractive et complète de motorisations et de transmissions 2 et 4 roues motrices, des boites mécanique ou automatique et enfin une gamme bien construite avec des finitions aux dotations très complètes. Il a donc tout plaire et il le confirme une fois à bord et en action.

essai mazda cx-3 skyactiv-g 150 awd 2015 photo laurent sanson

UNE VRAIE RICHESSE INTÉRIEURE

Avec son 4,27 m, le CX-3 affiche un beau gabarit pour un crossover compact et de ce fait il n’est pas le plus petit de la bande. Partageant sa plateforme avec la Mazda2, il offre une habitabilité que l’on ne connaît pas dans la citadine. Bien pensé dans son architecture avec une planche de bord joliment dessinée et habillée de cuir (notre version d’essai finition Sélection) et bénéficiant de sièges avant confortables et au maintien parfait, le CX-3 se montre très habitable pour l’ensemble des passagers avec un espace aux jambes convenable pour les occupants de la banquette arrière. La modularité est conforme au segment avec une banquette arrière rabattable en 40/60 qui donne sur un plancher plat alors que le coffre se montre dans la moyenne avec un volume de 287 litres. Au niveau des équipements, la dotation du constructeur nippon fait plaisir avec des systèmes d’aides à la conduite, de sécurité et de connectivité dernier cri que le constructeur propose sur des modèles du segment supérieur, dont la compacte Mazda3. Très complète, la dotation de série en haut de gamme comprend ainsi l’avertisseur de franchissement de ligne, l’éclairage adaptatif, le freinage d’urgence automatique en ville, le régulateur de vitesse adaptatif, l’affichage tête haute ou encore l’avertissement d’angle mort. Le CX-3 est également connecté avec le système d’info-divertissement vu sur les dernières productions maison. D’une simple action sur une molette on peut se connecter à internet, activer la navigation et la connexion Bluetooth, le tout avec une certaine intuitivité. La qualité perçue à bord se montre d’un excellent niveau et ce malgré l’utilisation de plastiques durs. Le bien-être à bord est indiscutable.

essai mazda cx-3 skyactiv-g 150 awd 2015 photo laurent sanson

Une fois en face du volant, on trouve vite ses repères et une bonne position de conduite. Il faut dire que Mazda n’a pas pour habitude d’offrir une position version autobus. Le manque de luminosité à bord est par contre bien réel avec une petite surface vitrée et comme Mazda ne prévoit pas de toit panoramique vitré qui va alourdir l’auto, il faut donc faire avec et vivre dans une certaine pénombre. Pour cet essai, c’est donc sur la version AWD 4 roues motrices au moteur 2 litres essence que nous avons jeté notre dévolu. Équipé de belles roues alu de 18 pouces à la finition bi-ton du plus bel effet, le CX-3 ne manque pas d’allure avec sa silhouette musclée. Toutefois si l’esthétique l’emporte, le confort en 18 pouces prend un sérieux coup avec une auto qui rebondie et prend de la verticalité dès que le revêtement est dégradé. Du coup, la direction assistée électriquement manque de rigueur et de fermeté et la conduite se montre moins précise. Bien équilibré, le CX-3 minimise son roulis Sous le capot de notre version d’essai, on trouve un bloc 4 cylindres de 2 litres accouplé avec une boite mécanique à 6 rapports (boite auto en option). D’une puissance de 150 ch et au fonctionnement très silencieux, ce moteur aime prendre des tours afin qu’il donne le meilleur de lui-même tout en contenant sa consommation qui était de l’ordre de 8,5 l/100 km sur notre parcours mixant de l’autoroute et des routes de montagne entre France et Suisse, cadre de cet essai. À la différence de ses concurrents, Mazda a privilégié un gros moteur 2 litres sans turbo et donc un couple réduit dans les bas régimes. Un choix culturel ! En usage tout-chemin, le CX-3 se comporte en 4x4 des villes grâce à sa transmission intégrale à la gestion 100% électronique qui ne passe en mode 4 roues motrices que lorsque le besoin s’en fait sentir avec une répartition du couple sur les 4 roues qui ne dépasse pas le 50/50. Au volant c’est tout simplement translucide et l’électronique fait parfaitement son job. Par sa vocation urbaine il ne remplace pas un véritable 4x4, mais il peut rendre bien des services lorsque l’adhérence fait défaut.

essai mazda cx-3 skyactiv-g 150 awd 2015 photo laurent sanson

Le Mazda CX-3 est bien né. Le petit crossover japonais propose une gamme très complète et homogène de moteurs diesel et essence, de transmissions mécanique et auto en 2 et 4 roues motrices, sa conduite est dynamique, il est bien équipé de série, sa présentation est sérieuse et son design est décalé comme un Nissan Juke, une Fiat 500X ou un Jeep Renegade, ses principaux concurrents. Malgré des tarifs plus élevés en entrée de gamme que les leaders du segment Captur et 2008, le CX-3 doit pouvoir tirer son épingle du jeu face à un outsider comme l’Opel Mokka.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU MAZDA CX-3 SKYACTIV-G 150 AWD 4X4 SELECTION 2016

essai mazda cx-3 skyactiv-g 150 awd 2015 photo laurent sanson

essai mazda cx-3 skyactiv-g 150 awd 2015 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france