ESSAI KIA STONIC 2017

Kia Stonic T-GDi 120 Premium 2017 - photo Laurent Sanson
  • Kia Stonic T-GDi 120 Premium 2017 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • septembre 2017

LE MONDE

EST VRAIMENT STON…IC

Avec son nom de héros de jeu vidéo, le Stonic, premier crossover urbain de la marque coréenne, est taillé pour la jungle urbaine et il a bien l’intention d’en faire voir de toutes les couleurs. Le monde est vraiment Ston…ic !

kia stonic t-gdi 120 premium 2017 photo laurent sanson

Crossovers et SUV, on ne jure que par eux et la tendance ne s’essouffle pas avec l’arrivée de nouveaux concurrents qui ont bien l’intention de bousculer les valeurs établies. Dans le segment très porteur des crossovers urbains, Kia débarque avec le Stonic qui va partir sur les traces des Renault Captur et Peugeot 2008, les stars françaises et leaders de la catégorie. Avec le design comme premier critère d’achat dans le segment, le Stonic mise donc sur son style expressif et ses possibilités de personnalisation pour séduire.

kia stonic t-gdi 120 premium 2017 photo laurent sanson

UN TOP LOOK SINON RIEN !

Dans un segment qui ne jure que par le look, le Kia Stonic n’a pas à rougir face à la concurrence que sont les Renault Captur, Peugeot 2008, Nissan Juke, Opel Crossland X, Fiat 500X, Jeep Renegade ou Hyundai Kona, son cousin coréen construit sur une autre plateforme. Pour le style, le Stonic est conforme au concept Provo de 2013 tout en s’inspirant des codes de la marque mais aussi des tendances du moment. Partageant de nombreux composants techniques avec sa soeur citadine Rio (plateforme, technologie, moteurs et transmissions), le Stonic présente une face avant inspirée du Niro avec la nouvelle calandre pleine Tiger Nose qui symbolise la marque. De profil avec ses ailes avant gonflées, sa ligne de toit abaissée et ses larges montants de toit à l’arrière, le Stonic prend l’allure d’un Audi Q2 avec des formes très géométriques. Bien posé sur ses roues et équilibré dans son style, le Stonic propose des proportions de berline avec une hauteur de caisse surélevée. Comme tous les crossovers, il adopte des attributs dédiés au segment avec des entourages d’ailes, des protections inférieures ou encore des sabots à l’avant et à l’arrière. Un look de 4x4 urbain bon pour grimper les trottoirs auquel on ajoute un vaste zeste de personnalisation avec des teintes bi-ton (20 combinaisons avec 5 teintes de toit au maximum du programme) et des décors intérieurs. Rien de plus normal finalement sur le segment car un crossover sans une offre de personnalisation digne de ce nom n’a finalement pas sa place et peu de chance de succès.

kia stonic t-gdi 120 premium 2017 photo laurent sanson

URBAIN MAIS PAS SEULEMENT

Du long de ses 4,14 m, le Kia Stonic est à mi-chemin entre une citadine et une compacte et ce n’est pas pour autant qu’il doit faire l’impasse sur l’habitabilité. L’empattement relativement long de 2,58 mètres permet un agencement simple mais efficace de l’intérieur. L’espace est appréciable pour 4 passagers et un 5ème peut également prendre place pour des trajets plus courts. Simple et épuré, l’intérieur présente plutôt bien. Malgré les plastiques durs, dont la large casquette intégrale de la planche de bord qui génère de nombreux reflets du soleil (traitement silicone pour l’essai ?), la qualité de fabrication est sérieuse et la présentation plutôt flatteuse. Relativement épurée, la planche de bord est agréable à l’oeil comme dans son ergonomie, ce qui n’est pas le cas de la navigation parfois complexe et qui mérite quelques raccourcis. L’assise particulièrement agréable inspire confiance et la position de conduite évoque celle d’une berline.

kia stonic t-gdi 120 premium 2017 photo laurent sanson

AGILE ET UN PEU RAIDE

Taillé pour la ville, le Stonic se faufile avec aisance dans la circulation urbaine. Léger dans son guidage, le train avant est vif et précis et on sent que Kia a bossé le sujet sur le toucher de route avec une bonne gestion des mouvements de caisse et une prise de roulis réduite au minimum. L’amortissement particulièrement sec avec les roues de 17 pouces n’enlève rien aux qualités dynamiques du Stonic qui aime particulièrement bien les « billards » aux routes dégradées. Sous le capot, le 3 cylindres turbo essence 1 litre qui développe 120 ch se montre à l’aise mais il convient de ne pas être trop bas dans les tours car malgré le turbo sa cylindrée réduite ne lui offre pas des reprises fulgurantes dans les bas régimes. Couplé avec une boite mécanique à 6 rapports, ce bloc moderne qui gère bien les vibrations sera disponible courant 2018 avec la boite auto à double embrayage.

kia stonic t-gdi 120 premium 2017 photo laurent sanson

Bien né, le crossover Kia Stonic possède indéniablement de beaux atouts pour réussir sa carrière au sein d’un segment particulièrement concurrentiel et dominé par le duo français Renault Captur et Peugeot 2008. Au rang des seconds couteaux, le Stonic a indéniablement son mot à dire et ce d’autant que outre son look, plutôt sympa, il propose de réelles qualités d’habitabilité, de dynamisme et des équipements de dernière génération, dont des aides à la conduite. Son prix plutôt dans la moyenne du segment est également un argument, tout comme sa garantie de 7 ans. Le choix ne va pas être facile !

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU KIA STONIC 2017

kia stonic t-gdi 120 premium 2017 photo laurent sanson

kia stonic t-gdi 120 premium 2017 photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

INSCRIPTION NEWSLETTER

PUB PREMIUM

kn filtres

 

LA TOUSSUIRE HIVER 17-18

 

le chamois la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

le chamois sports la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

COTE OCCASION

COMPARATEUR ASSURANCE

PUB