ESSAI KIA SPORTAGE 4 1-6 T-GDi DCT7 4X4 GT LINE 2016

Kia Sportage 4 T-GDi DCT7 4x4 GT Line 2016 - photo Laurent Sanson
  • Kia Sportage 4 T-GDi DCT7 4x4 GT Line 2016 - photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 26 janvier 2016

SPORT...AGE

VOUS BIEN !

Best-seller de la firme coréenne dans de nombreux pays, dont la France, le crossover Kia Sportage de quatrième génération arrive avec de véritables arguments, à commencer par son design vraiment plus dynamique et une véritable montée en gamme et technique avec l’introduction d’une boite de vitesses auto à double embrayage. Fort de sa garantie de 7 ans, le Sportage 4 n’a aucun complexe pour rivaliser sur ce segment très en vogue des crossovers.

kia sportage 4 t-gdi dct7 4x4 gt line 2016 photo alurent sanson

Pour le constructeur sud-coréen, le lancement du Sportage de quatrième génération est un événement pour le moins important. Best-seller de la marque, ce nouvel opus a bien l’intention de conquérir la planète dans un segment des crossovers en plein boum et qui poursuivre sa progression dans les prochaines années. Essentiellement dessiné par le centre de style basé à Francfort et placé sous la houlette de Peter Schreyer, grand chef du style pour les deux marques du groupe Kia-Hyundai, le bureau européen a néanmoins reçu le concours des bureaux de style de la marque en Corée et Californie. Produit à la vocation mondiale, le nouveau Sportage est produit dans l’usine ultra moderne de Zilina en Slovaquie en lieu et place de son prédécesseur dont la production est stoppée depuis quelques temps.

kia sportage 4 t-gdi dct7 4x4 gt line 2016 photo alurent sanson

UNE ALLURE VRAIMENT PLUS SPORTIVE

On l’aimait bien le Sportage 3 avec sa silhouette sage constituée de lignes tendues sur d’immenses panneaux de carrosserie, mais le dernier né lui envoi une leçon de dynamisme. À la manière du cousin Hyundai Tucson qui utilise la même base - lire notre essai - et dont la ligne très anguleuse se veut très germanique, le nouveau Sportage s’en démarque par des rondeurs, des volumes, des ailes gonflées et une sacrée prestance sur la route. Si l’on retrouve dans son profil un petit quelque chose de son prédécesseur, surtout au niveau du dessin de la surface vitré arrière, il affiche des volumes plus marqués et il en impose franchement tout en restant compact. L’intérieur se veut également plus moderne avec une évidente montée en gamme sur les matériaux et les équipements de confort et de sécurité afin d’offrir un raffinement sans précédent à la manière du Sorento lancé l’an dernier - lire notre essai. Toutefois, la folie des boutons reste d’actualité car il y en a partout et l’intuitivité en prend un coup.

kia sportage 4 t-gdi dct7 4x4 gt line 2016 photo alurent sanson

UNE FACE AVANT QUI ÉVOQUE LE PORSCHE MACAN

Ce nouveau Sportage de quatrième génération est également le premier modèle qui affiche le nouveau visage stylistique de la marque tout en restant fidèle à la fameuse calandre «Tiger Nose», pour nez de tigre, qui symbolise l’identité du constructeur coréen depuis l’arrivée de Peter Schreyer à la tête du design il y a maintenant plus de 10 ans.

Dans la finition GT Line de notre modèle d’essai, le nouveau Sportage 4 affirme fièrement et franchement son dynamisme. Le style de la face avant est pour le moins audacieux avec des phares qui ne sont plus intégrés à la calandre, mais s'étirent le long des bords extérieurs du capot moteur plus sculpté alors que les passages de roue sont plus proéminents afin de recevoir de série des roues au diamètre encore plus élevé, du 19 pouces sur notre modèle. Revue et modernisée, la calandre «Tiger Nose» est encore plus agressive et avec les deux blocs latéraux des phares antibrouillard constitués de quatre Led, il y a dans cette face avant une évidente ressemblance avec le Porsche Macan. Sa ligne de toit qui évoque l’ancienne version est toutefois plus inclinée vers l’arrière avec un plus gros becquet. Lorsqu’on le regarde de profil, on se rend compte que le porte-à-faux avant est allongé et celui de l’arrière plus court, ce qui profite donc à un empattement supérieur et donc à une meilleure habitabilité et il ne manque pas. A l'arrière, les feux effilés sont reliés par une moulure chromée s'étirant sur toute la largeur du hayon et ce dessin évoque le SUV Mercedes GLC. Franchement, on peut dire que c’est plutôt joli, surtout avec les grosses roues de 19 pouces.

kia sportage 4 t-gdi dct7 4x4 gt line 2016 photo alurent sanson

kia sportage 4 t-gdi dct7 4x4 gt line 2016 photo alurent sanson

DU DYNAMISME ÉGALEMENT SUR LA ROUTE

Si l’on retrouve les deux blocs diesel CRDi 1.7 115 ch et le 2 litres disponibles en deux niveaux de puissance de 136 et 185 ch, ce dernier étant automatiquement couplé avec la transmission intégrale et l’ancienne boite auto à 6 rapports, la véritable nouveauté de ce Sportage 4 est l’introduction du 4 cylindres turbo essence T-GDi d’une puissance de 177 ch et qui est couplé avec la nouvelle boite de vitesses auto DCT7 double embrayage et une transmission intégrale. C’est d’ailleurs sur ce modèle que nous avons testé le Sportage 4 et ce moteur turbo essence nous a agréablement surpris par sa souplesse d’utilisation et sa montée dans les tours lorsqu’on le sollicite, malgré des rapports de boite longs. Même si sa consommation n’a rien à voir avec un bloc diesel à l’appétit d’oiseau - un petit 10 litres de moyenne lors de cet essai - il offre néanmoins un réel agrément dans son rendement général et que dire de la sonorité bien loin d’un bruyant turbo diesel.

Le comportement routier est également en progrès. Alors que le Sportage 3 naviguait d’un virage à l’autre avec une prise de roulis très marqué, le nouveau né se veut plus rigoureux avec un tangage mieux maitrisé et un train arrière qui guide parfaitement, merci le multibras. Malgré les roues de 19 pouces livrées de série sur cette version GT Line, le confort reste appréciable malgré un tempérament sec de la suspension accentué par les pneus larges et aux flancs rigides. L’insonorisation est également l’un des points forts de ce nouveau Sportage 4 avec un moteur qui se montre pour le moins discret. Pour le reste, le Sportage 4 reste un crossover et il ne faut pas attendre de lui le comportement joueur d’une berline, même si sur un chemin en terre roulant il se défend très convenablement avec un placement au pied gauche qui permet un bonne inscription du train avant et un excellent guidage de l’arrière.


Bonne pioche ce Kia Sportage 4. Sa silhouette avec son avant musclé de Porsche Macan et son arrière très inspiré d’un Mercedes GLC, fait des ravages et surtout cette nouvelle mouture se démarque de sa devancière par une véritable montée en gamme avec une dotation très complète. Sur la route, le Sportage 4 a progressé en se montrant plus rigoureux et son nouveau moteur turbo essence T-GDi de 177 ch, associé avec la nouvelle boite auto double embrayage, constitue un ensemble cohérent et seul son malus écologique de 2 200 € va le freiner dans l’hexagone, et c’est bien dommage car cet ensemble mérite sa chance.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU KIA SPORTAGE 4 1.6 T-GDi DCT7 4X4 GT LINE 2016

kia sportage 4 t-gdi dct7 4x4 gt line 2016 photo alurent sanson

kia sportage 4 t-gdi dct7 4x4 gt line 2016 photo alurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france