ESSAI ISUZU D-MAX CREW QUASAR 4x4 2017

Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson
  • Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 19 décembre 2016

UN EMPEREUR JAPONAIS

DU MULTITÂCHE !

Inconnu du grand public en Europe, le constructeur japonais Isuzu n’en demeure pas moins une référence dès que l’on parle de pick-up. Avec son D-Max 2017, Isuzu modernise son best-seller avec un léger facelift esthétique et surtout l’introduction d’un tout nouveau moteur turbo diesel 4 cylindres 1.9 litre qui modifie profondément son agrément de conduite. Charger, tracter et franchir un obstacle, c’est le quotidien de cet empereur japonais du multitâche.

Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson

On ne croise pas un Isuzu chaque matin au coin de sa rue. Le constructeur nippon, qui a fêté cette année ses 100 ans, est axé sur le marché du véhicule professionnel et industriel avec un pick-up, des utilitaires et des poids lourds. Loin d’être confidentielle, la production annuelle est de 1 million de véhicules et le D-Max, qui existe depuis 1963, est naturellement le best-seller du catalogue avec une production cumulée qui dépasse les 7,5 millions d’exemplaires en 50 ans de carrière, alors respect. En Europe, Isuzu ne distribue que son pick-up D-Max et sa gamme de poids-lourds, des 14 tonnes assemblés en Italie, au siège de Midi, le distributeur continental installé près de Vérone. En France et Dom-Tom, la marque est présente au travers d'un réseau de 100 agents.

Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson

LA BATAILLE D’ISUZU

Même si les changements de ce millésime 2017 sont à dose homéopathique, le D-Max 2017 évolue. C’est en Italie près de Bescia que Isuzu nous avait donné rendez-vous en cette mi-décembre pour le découvrir en exclusivité avant son lancement en mars prochain. Un essai plus en forme de prise en main car la marque n’avait à disposition que trois nouveaux D-Max MY2017 pour un contingent d’une vingtaine de journalistes français. Même un concessionnaire de la marque ayant pignon sur champ en plein plateau du Larzac aurait fait mieux pour ses clients !. Inutile de vous dire qu’il a fallut se battre pour l’avoir quelques minutes uniquement à soi pour réaliser des images et parcourir quelques kilomètres à son volant sur un circuit et une zone tout-terrain aux alentours. On ne fait parfois pas un métier facile et on s’en souviendra, mais bon c’était une Première Européenne !, alors on s’incline devant un tel privilège et estimons-nous donc chanceux.

Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson

CE N’EST PAS LE PLUS SEXY, MAIS IL SAIT TOUT FAIRE !

Austère dans une vie passée, l’Isuzu D-Max s’est transformé avec l’introduction d’une nouvelle génération en 2012. C’est cette base que Isuzu restyle à l’occasion de son millésime 2017 dénommé officiellement MY2017. Extérieurement, le D-Max 2017 garde la silhouette générale de son prédécesseur en adoptant une face avant retravaillée au niveau de la calandre, des phares qui intègrent des feux de jour à Led et des phares antibrouillard. De profil, rien de nouveau. À l’arrière également et il faut un oeil averti pour découvrir une évolution dans le contenu des feux. Une fois dans l’habitacle, pas de bouleversement non plus puisque l’on retrouve la planche de bord de l’ancien modèle qui reste d’actualité dans son dessin et son ergonomie avec un accès facile aux commandes de climatisation et des autres fonctions du véhicule (radio, navigation) au travers d’un écran tactile de 7 pouces. On apprécie également la double boite à gants ainsi que les bacs de rangement. Une nouvelle instrumentation fait toutefois son apparition et l’habitacle du D-Max conserve sa modularité avec une banquette AR magique comme sur la Honda Civic, l’une des reines en la matière.

Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson

L’autre grosse nouveauté se trouve sous le capot avec l’introduction d’un nouveau moteur 4 cylindres 1.9 litre turbo diesel aux normes Euro 6. Il remplace le bruyant 2.5 litres tout en proposant un niveau de puissance strictement identique de 164 ch, mais avec un couple supérieur qui augmente encore ses performances et son agrément de conduite. Il est couplé avec une boite mécanique à 6 rapports ou auto 6 rapports et une transmission intégrale 4x4 débrayable qui dispose de rapports courts lors d’un usage en tout-terrain. À puissance égale, ce nouveau bloc permet un allégement conséquent sur le train avant mais également un abaissement du centre de gravité, ce qui profite directement au comportement routier avec un train avant plus précis et mois sous-vireur. Plus équilibré et stable dans les longs appuis, le D-Max MY2017 devient même surprenant, et amusant, une fois que l’on trouve l’astuce pour une déconnection quasi totale de l’ESP, très castrateur en usage normal et qui se déclenche dès le premier crissement des pneus. Si le D-Max 2017 n’a pas vocation à être une bête de course dont l’asphalte est son royaume, c’est un travailleur infatigable avec sa capacité de chargement de 1 000 kg dans la benne, la possibilité de tracter jusqu’à 3,5 tonnes et un niveau de franchissement qui en fait un vrai 4x4 baroudeur passe-partout ou presque et on l’a vérifié sur un parcours très accidenté en utilisant les assistances électroniques en montée et descente. Bref, le genre d’engin qui donne confiance par sa robustesse et avec lequel on peut parcourir des centaines de milliers de kilomètres sans se poser la moindre question.

L’Isuzu D-Max n’est pas le plus sexy des pick-up, mais sur le rapport prix / équipements / prestations, il est l’un des meilleurs de la catégorie face à ses concurrents que sont les Nissan Navara, Toyota Hilux, Mitsubishi L200 et son clone italien Fiat Fullback, Ford Ranger et le VW Amarok. Avec les arrivées en 2017 de Mercedes et de Renault sur ce marché en plein développement du pick-up, Isuzu a donc une belle carte à jouer et ce d’autant qu’il n’est pas éligible au malus écologique ainsi qu’à la TVS pour les entreprises, ce qui donne matière à réfléchir entre un SUV fortement taxé et un pick-up qui passe au travers des multiples taxes … pour le moment.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU PICK-UP ISUZU D-MAX CREW QUASAR 4x4 2017

Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson

Isuzu D-Max 4x4 Crew Quasar 2017 photo Laurent Sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

VENDEZ VOTRE VOITURE

RÉSERVEZ UN ESSAI

PUBLICITÉ

asw auto sport willy dottignies

 

skoda kodiaq skoda france

 

4jantes.com

 

4jantes.com

 

icount expertise comptable hauts de france lille villeneuve d'ascq

 

PARTENAIRES

nordsports mag le sport online dans les hauts de france

 

am-am association presse mediias auto-moto