ESSAI HONDA NSX SPORT HYBRID SH-AWD

Honda NSX Sport Hybrid SH-AWD photo Laurent Sanson
  • Honda NSX Sport Hybrid SH-AWD photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • 9 janvier 2017

LA FUSÉE

HYBRIDE JAPONAISE

25 ans après son illustre et unique devancière, la Honda NSX est de retour et fait sa révolution technologique en adoptant une chaîne de traction hybride constituée de 4 moteurs pour une puissance cumulée de 581 ch. Une fusée de haute technologie.

honda nsx sport hybrid sh-awd photo laurent sanson

Ça fait des années que l’on parlait du retour de la mythique NSX et s’il a fallut du temps afin d’entrevoir sa descendance, la voici enfin. Si l’attente fut longue, la surprise est de taille car Honda revient sur le segment avec une GT au profil de supercar et lourdement armée technologiquement. Un défi de taille pour le constructeur nippon qui franchement n’a pas loupé son coup. Pour en mesurer son plein potentiel, c’est sur le circuit de Pau-Arnos que la NSX nouvelle génération nous attendait pour quelques tours en mode Track avant un parcours sur les routes vallonnées du Béarn et du Pays Basque entre Pau et Biarritz.

honda nsx sport hybrid sh-awd photo laurent sanson

LA NOUVELLE NSX RELÈVE UN DÉFI TECHNOLOGIQUE AU PROFIT DE LA PERFORMANCE

Sous sa plastique de supercar aux lignes acérées et angles marqués, la nouvelle Honda NSX est un véritable laboratoire technologique roulant. Les éléments en carbone (lame de spoiler, dérives et le toit) renforcent son caractère racé et très exclusif. La supercar japonaise affiche une aérodynamique soignée qui participe à son équilibre à haute vitesse. Ainsi, les ouvertures du bouclier avant canalisent l’air afin de réduire les turbulences sur les roues tandis que des ouïes de débourrage permettent l’évacuation de l’air présent dans les passages de roues. Ce n’est pas tout puisque Honda a travaillé sur le flux d’air global afin de limiter les turbulences tout en augmentant l’appui avec un large diffuseur arrière et un aileron carbone disponible en option. Mais la nouvelle NSX c’est aussi un défi technologique qui fait de la supercar japonaise une concurrente directe McLaren P1, Porsche 918 Spyder et Ferrari LaFerrari. Du lourd ! Vitrine du savoir-faire de la marque, la nouvelle NSX a également l’intention de taquiner des supercars thermiques traditionnelles que sont les Audi R8 V10, Mclaren 570S, Ferrari 488 GTB et l’incontournable Porsche 911 Turbo. Honda ne s’en cache pas, le système hybride de la NSX doit d’abord servir la cause de la performance avant celle de l’efficience et tant pis pour le big malus écologique dont elle a droit dans notre hexagone, la NSX est une supercar des temps modernes et même du futur. Même si la contrainte des normes antipollution fut l’un des axes de développement de cette nouvelle NSX, les ingénieurs ont d’abord bossé sur le rendement avec une certaine réussite.

Comment ça marche une nouvelle NSX ? Pour sa motorisation hybride, la NSX mixe pas moins de 4 moteurs. Il y a d’abord un V6 biturbo 3.5 litres thermique qui développe 507 ch et qui prend place en position centrale arrière, ça c’est bon. A l’avant, deux moteurs électriques Twin Motor Unit de 37 ch et 73 Nm de couple chacun alimentent les roues avant avec une répartition vectorielle entre la droite et la gauche. Même si elle ne dispose pas d’un arbre de transmission entre l’avant et l’arrière, la NSX est une quatre roues motrices 2 x 2. Un quatrième moteur électrique dénommé Direct Drive Motor d’une puissance de 48 ch est couplé avec le V6 biturbo et son rôle est d’offrir un coup de boost à l’accélération. Enfin, une batterie lithium-ion placée entre l’habitacle et le compartiment moteur récupère l’énergie lors de chaque décélération et elle la restitue lorsque nécessaire. Au final ceci donne une puissance cumulée 581 ch et un couple de dingue qui offre des accélérations électrisantes !. Inutile de vous dire que la rupture avec l’ancienne NSX est radicale et que cette NSX nouvelle génération relève un challenge technologique aussi complexe que celui du développement du moteur Honda hybride de Formule 1 qui équipe depuis deux saisons les McLaren. Dans ce concert technologique, n’oublions pas la boite auto double embrayage à 9 rapports qui transmet la puissance du moteur thermique et du Direct Drive Motor aux roues arrière via un pont autobloquant qui offre tout naturellement un tempérament plus sportif et une meilleure gestion de la motricité.

honda nsx sport hybrid sh-awd photo laurent sanson

TOUT SIMPLEMENT ÉLECTRISANTE !

En prenant place à bord de ce missile électro-thermique, on mesure sans attendre la chance des ingénieurs et des pilotes qui ont participé à son développement. Du coup on comprend mieux la présence du Père Noël sur le circuit de Pau-Arnos alors qu’il est dans la dernière ligne droite avant le jour J, mais ce cadeau de Honda presque sous le sapin fraîchement décoré, méritait bien sa présence. Une fois parfaitement calé dans cette nouvelle NSX dont chaque commande tombe parfaitement sous la main, ne faisant qu’un avec son conducteur, on découvre un environnement dédié au conducteur. Tout en étant un coupé qui ne peut accueillir que deux personnes, l’espace à bord est généreux pour la catégorie. La position de conduite est parfaite et naturellement basse. Le champ de vision est optimisé par une planche de bord basse ainsi que des montants de pare-brise pas très épais qui ne perturbent pas les angles lorsqu’il faut prendre la bonne trajectoire. Néanmoins, avant de prendre la piste il est nécessaire d’apprendre quelques rudiments sur les quatre modes de conduite proposés que l’on pilote simplement par une grosse molette Dynamic Mode située sur la console centrale. Il y a tout d’abord le mode Quiet qui est parfait pour circuler au quotidien sans faire trop de bruit avec un échappement qui délivre le minimum de décibels et en exploitant les moteurs électriques sur quelques kilomètres. Le mode discrétion par excellence afin de passer presque inaperçu car le look de la supercar japonaise trahi ses intentions. En mode Sport, on réveille la bête mais ce n’est encore qu’une phase d’approche car il faut le mode Sport+ pour basculer dans le monde magique de la véritable GT avec une sonorité accrue, une boite hyper réactive, une réponse à l’accélération plus franche, une direction plus directe et précise ou encore un amortissement plus ferme. Enfin, cerise sur la bûche, le mode Track qui comme son nom l’indique est vraiment réservé à un usage sur piste, permet de tutoyer les étoiles. L’efficacité maximum est au rendez-vous et l’électronique repousse encore plus loin la gestion et l’association des moteurs afin d’offrir un comportement exaltant. Après quelques centaines de mètres en mode full électrique en mode Quiet à basse vitesse, le moteur thermique entre en scène. En terme de comportement routier, la NSX est scotchée au bitume et elle enroule les virages avec une facilité déconcertante, bien aidée par les moteurs électriques dans les roues avant qui équilibrent le châssis grâce à la gestion du vecteur de couple sur chaque roue et place ainsi le train avant sur un rail et la bonne trajectoire en le rendant plus incisif lors de l’inscription. Le missile NSX atteint alors sa plénitude et lorsqu’il est question de ralentir l’engin, le freinage céramique - une option obligatoire sur les premiers mois de la production facturée 11 700 € - se charge de la décélération avec une très grande efficacité et endurance, malgré un masse importante de 1 860 kg. La technologie c’est bien mais c’est lourd, et si ceci ne se ressent pas dans la conduite, ce poids impact logiquement l’efficience ou encore l’usure plus rapide de certains consommables tels que les pneus ou les freins.

honda nsx sport hybrid sh-awd photo laurent sanson

Véritable GT du futur, polyvalente et tolérante, la supercar japonaise démontre que électrique et thermique font bon ménage lorsque la technologie est au service de la performance et dont le leitmotiv est le plaisir de conduite. Toutefois, cette technologie n’est pas gratuite et il faut compter sur un budget moyen de 200 000 € avec certaines options, dont le freinage céramique obligatoire sur les premiers mois de la production auquel on ajoute un pack intégrant la navigation qui n’est pas de série.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA HONDA NSX SPORT HYBRID SH-AWD

honda nsx sport hybrid sh-awd photo laurent sanson

honda nsx sport hybrid sh-awd photo laurent sanson

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter     you tube

COTE VOITURE OCCASION

PUBLICITÉ

reserver 1 essai

 

la toussuire les sybelles hiver 2016 2017

 

skoda groupe verbaere automobiles villeneuve d'ascq englos valenciennes maubeuge

 

360 by le chamois la toussuire les sybelles

 

chamois sports location skis la toussuire les sybelles

 

seat lille englos villeneuve d'ascq valenciennes maubeuge groupe verbaere automobiles

 

le chamois motoneige la toussuire les sybelles

 

asw auto sport willy dottignies

 

4jantes.com

 

suzuki villeneuve d'ascq englos groupe verbaere automobiles

 

renault scenic 4 2017 lancement octobre 2016

 

PARTENAIRE MEDIA

nordsports mag le sport online dans les hauts-de-france