ESSAI DACIA DUSTER 2

Dacia Duster 2 TCe 125 Prestige (2018) photo Laurent Sanson
  • Dacia Duster 2 TCe 125 Prestige (2018) photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • novembre 2017

ON NE CHANGE PAS

UNE FORMULE GAGNANTE !

Fort de son immense succès avec plus de 1 million d’exemplaires vendus dans le monde en 7 ans, le Duster de première génération cède la place à son remplaçant qui utilise la même base technique. Toujours aussi musclé, le Duster 2 possède les bonnes cartes pour faire un nouveau carton.

dacia duster 2 2018 photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU DACIA DUSTER 2

Véritable cas d’école d’une réussite commerciale stratosphérique, le constructeur franco-roumain Dacia est devenu en une décennie une marque majeur du paysage automobile européen et son SUV Duster a largement contribué au succès d’une marque de l’Est qui ne produisait alors que de vieilles Renault. Élevé au rang d’icône avec plus de 1 million d’exemplaires vendus dans le monde sous les marques Dacia et Renault, le Duster se renouvelle après 7 ans d’une belle et longue carrière.

dacia duster 2 2018 photo laurent sanson

UNE BONNE RECETTE

Faire du neuf avec du « vieux », c’est sur ce pilier fondamental que repose le succès de Dacia. En utilisant des composants techniques éprouvés et rentabilisés depuis des lustres par Renault, Dacia réduit ses coûts de fabrication mais aussi de production dans son usine roumaine. Si la recette paraît low cost, elle est devenue au fil des ans une machine gagnante et même si la marque veut nous faire croire que son client est un « malin » ou encore un « fan de bons plans », le succès de Dacia repose aussi et surtout sur des prix imbattables et le client Dacia l’a bien compris puisqu’il commande souvent le modèle le plus haut de gamme avec de nombreuses options, tout en restant dans un budget très contenu face à la concurrence. Avec le Duster 2, Dacia applique à la lettre cette recette qui sent bon le futur hit !

dacia duster 2 2018 photo laurent sanson

PLUS MODERNE ET SUV QUE JAMAIS

Au premier regard, aucun doute, le Duster 2 est bien un Duster dans la droite lignée de son illustre prédécesseur. Plus moderne dans son design, toujours aussi musclé avec ses ailes bodybuildées, le Duster 2 est même encore plus fun dans cette une teinte orange dite Atacama très séduisante qui lui donne vraiment une belle allure comme sur notre version d’essai. Toujours construit sur la plateforme du Duster 1 et conservant finalement la même silhouette générale pour une longueur qui gagne 1 petit centimètre, on se demande au premier coup d’oeil s’il ne s’agit pas d’un facelift, mais à tort car il s’agit d’une nouvelle mouture qui est bien 100% nouvelle dans son look et qui s’améliore également à l’intérieur avec une montée en gamme. La face avant se distingue par une calandre très affirmée qui s’étire jusqu’aux feux et une nouvelle signature lumineuse qui intègre des feux de jour à Led répartis en trois segments. Le sabot inférieur argenté plus large renforce le côté baroudeur. De profil, le Duster 2 change peu malgré un pare-brise plus incliné et l’apparition d’un élément en plastique noir qui fait office de séparation entre l’aile avant et la porte qui lui donne un petit côté Land Rover, mais bon la comparaison s’arrête ici. Les ailes gonflées restent sa marque de fabrique et il ne se gène pas en abusant d’un volume important. De derrière, difficile de ne pas le reconnaître même s’il adopte de nouveaux feux carrés qui évoquent le Jeep Renegade. Comme pour l’avant, le sabot de fuite est plus large, argenté et fait très SUV.

dacia duster 2 2018 photo laurent sanson

UN HABITACLE REVISITÉ DE FOND EN COMBLE

Finalement, le plus gros changement dans ce Duster 2 se trouve surtout dans son habitacle avec une véritable montée en gamme et un univers totalement différent du premier opus. Autant l’extérieur est une évolution, autant une fois la porte ouverte on entre dans un nouveau monde. La planche de bord est totalement nouvelle et ne s’inspire d’aucun autre modèle de la marque. L’emballage n’est plus le même du tout et cette montée en gamme s’accompagne de plastiques durs de bien meilleur qualité à l’oeil comme au toucher. L‘ergonomie évolue également avec un écran du système multimédia Media Nav positionné plus haut, gommant ainsi le principal défaut de son prédécesseur. Il n’est pas encore parfaitement dans le champ de vision, mais l’amélioration est plus que notable. Autre amélioration qui profite au confort, les contreportes bénéficient au niveau de l’accoudoir d’un revêtement moussé. À l’arrière, l’habitabilité ne bouge pas et seul le coffre perd quelques litres de contenance au profit d’un habillage plus qualitatif. Au rayon des équipements, le nouveau Duster est désormais tout sauf low cost avec une dotation de série enrichie, sans parler des options nombreuses à l’image de la climatisation auto (de série sur Prestige), de l’alerte des angles morts ou même d’une caméra qui permet la surveillance des 4 cotés comme sur un véhicule premium sauf que la visualisation se fait caméra par caméra.

LE CONFORT COMME LEITMOTIV

Utilisant la même plateforme technique optimisée, les trains roulants et la suspension que le Duster 1, le Duster 2 évolue néanmoins dans sa conduite grâce à une nouvelle direction électrique. Cette version turbo essence TCe 125 qui fait preuve d’un bel équilibre même en le poussant dans ses derniers retranchements avec une prise d’appui bien marquée. La direction réglable en hauteur et en profondeur est douce et précise et comme le volant est plutôt sympa dans sa tenue avec une jante épaisse, le toucher de route n’est vraiment pas désagréable. Très typé confort avec une suspension qui fait la part belle au débattement, la prise de roulis est importante mais bien gérée et comme l’assise est d’un bon niveau on ne voltige pas contre la porte. Pour Monsieur tout le monde, le rusé, le fan de bons plans, le Duster 2 est donc le beau et gros bébé idéal pour une conduite qui n’a rien de très dynamique, mais bon on achète pas une Dacia pour avoir des sensations au volant, hormis en tout-terrain car n’oublions pas que dans sa version 4x4, le Duster passe-partout là ou d’autres 4x4 restent en plan. Dans le cas de notre version d’essai au moteur turbo essence de 125 ch et 2 roues motrices, on a trouvé un compagnon idéal qui manque tout de même d’un poil de caisse lorsqu’on le sollicite, petite cylindrée oblige.

dacia duster 2 2018 photo laurent sanson

Pari gagnant pour Dacia qui applique avec le Duster 2 la même recette que son prédécesseur. Même s’il ne révolutionne pas le genre, le nouveau Duster s’améliore encore et encore en restant fidèle à l’esprit de la marque, tout en étant tout de même de moins en moins low cost, mais en conservant des prix imbattables.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DU DACIA DUSTER 2

dacia duster 2 2018 photo laurent sanson

dacia duster 2 2018 photo laurent sanson

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

facebook     twitter

COTE OCCASION

ASSURANCE AUTO

LA TOUSSUIRE HIVER 17-18

 

le chamois la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

le chamois sports la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

la toussuire les sybelles savoie maurienne

 

PUB

NEWSLETTER