PHOTOS ESSAI CITROEN C4 CACTUS

Citroën C4 Cactus (2018) photo Laurent Sanson
  • Citroën C4 Cactus (2018) photo Laurent Sanson
  • par Laurent SANSON
  • texte et photos
  • Provence
  • février 2018

UN CACTUS

EN MISSION RECONQUÊTE

Pas facile la vie d’un Cactus orné d’un double chevron. Malgré un début de carrière encourageant et la reconnaissance d’une certaine originalité et singularité, l’audace ne paye pas toujours et Citroën profite du facelift de mi-carrière pour revoir la philosophie de ce Cactus qui bascule désormais dans le rang des berlines compactes. Une mission reconquête qui permet aussi à la marque de faire coup double en remplaçant la très vieillissante berline C4.

citroen c4 cactus restylée (2018) photo laurent sanson

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA CITROËN C4 CACTUS 2018

On ne peut pas plaire à tout le monde et le C4 Cactus en a fait la terrible expérience en trois années et demi de carrière. Malgré son look décalé de berline-crossover, la nouvelle C4 Cactus restylée délaisse clairement les attributs d’un baroudeur pour devenir une berline compacte qui a également pour mission de remplacer la vieillissante C4. Une bonne façon pour la marque au double chevron de faire du neuf avec du « vieux » par une profonde mise à jour qui s’inscrit dans la lignée des dernières productions que sont les C3 et C3 Aircross.

citroen c4 cactus restylée (2018) photo laurent sanson 

QUI S’Y FROTTE S’Y PIQUE… PLUS

Tout en conservant sa silhouette, cette nouvelle C4 Cactus restylée présente au premier coup d’oeil un look fortement retravaillé et bien plus sage avec une face avant dont la calandre et les phares très fins s’inspirent directement d’une C3 alors que les entourages des phares antibrouillard reprennent l’esprit crossover du C3 Aircross. De profil, l’imposant et disgracieux Airbump au centre des portes glisse en bas et fait office de bas de caisse plus que de protection des panneaux de carrosserie. L’arrière également retravaillé laisse apparaître de très beaux feux horizontaux avec effet 3D alors que le bouclier reprend le dessin de la C3. Ce gros facelift et cette orientation stratégique vers une berline compacte plus sage permet à Citroën d’offrir un produit plus passe-partout mais original sur le segment des compactes. À l’intérieur, hormis les nouveaux sièges et de nouvelles ambiances, les changements sont vraiment mineurs avec un nouveau rangement sous l’accoudoir central et un important travail sur l’insonorisation qui était l’un des points faibles de la C4 Cactus de première génération. Ce restyling profite également au contenu technologique avec l’apparition du freinage automatique d’urgence, la reconnaissance des panneaux, l’alerte de franchissement de ligne ou encore la surveillance des angles morts. La connectivité bénéficie des dernières techno avec une connexion Mirror Screen compatible Apple CarPlay, Android et Mirror Link et la navigation avec GPS 3D et trafic en temps réel de dernière génération est également au programme pour cette mise à jour.

citroen c4 cactus restylée (2018) photo laurent sanson

ON VOYAGE EN MODE OREILLER

Comme sur sa première mouture, la nouvelle C4 Cactus fait de son confort en mode « oreiller » son argument numéro 1. De nouveaux sièges avec une nouvelle mousse à haute densité font leur apparition sous l’appellation Advanced Comfort, alors que la banquette unique à l’avant - proposée en option sur la Cactus 1 - disparaît mais c’est surtout la suspension qui se dote d'inédits amortisseurs à double butée hydraulique en détente et en compression qui permettent une certaine souplesse de l’amortissement tout en maîtrisant parfaitement l’effet de rebond et en absorbant les ondulations que génèrent un mauvais revêtement. Ce n’est pas magique, mais juste incroyable ! Cette nouvelle suspension améliore considérablement le confort à bord, renforcé par une acoustique retravaillée. Au volant, l’effet « bateau » de la première Cactus reste de mise mais avec une meilleure gestion des mouvements de caisse. Même si elle bouge beaucoup lorsque la route se dégrade, le confort demeure excellent même en passant un « gendarme couché » avec une certaine vigueur.

citroen c4 cactus restylée (2018) photo laurent sanson

Sous le capot de notre version d’essai finition haute Shine, le 3 cylindres 1.2 PureTech essence gagne quelques chevaux avec une puissance portée à 131 ch et comme la C4 Cactus est légère, seulement 1 045 kg à vide, l’agrément de conduite est au rendez-vous avec de belles relances et une facilité d’utilisation sur tous les régimes. En action sur les routes sinueuses du Luberon et des Alpes de Haute-Provence, la C4 Cactus « berlinisée » a fait preuve d’un dynamisme certain. Même si elle ne revendique pas un statut de sportive, son excellent rapport poids/puissance fait d’elle une auto particulièrement dynamique avec cette motorisation. Malgré son mauvais calibrage de direction qui nécessite une prise d’angle au volant importante et une certaine lenteur, ses mouvements de caisse, sa plongée en entrée de virage et le retour de couple dans les bras lors d’une forte accélération en sortie, on lui pardonne bien quelques défauts.

En réadaptant la philosophie de la C4 Cactus tout en lui conservant cette singularité et en misant à fond sur son confort, Citroën a vu juste et nul doute que cette C4 Cactus restylée va élargir son champ d’action et ce d’autant que ce facelift esthétique s’accompagne d’un enrichissement de son contenu technologique et de ses équipements. Il va juste falloir désormais convaincre face aux références du segment, mais aussi auprès de sérieux outsiders que sont les Kia Stonic et Hyundai Kona dont finalement la philosophie est proche, tout comme le gabarit, pour un tarif inférieur à la française.

VOIR L’ALBUM PHOTOS DE LA CITROËN C4 CACTUS (2018)

citroen c4 cactus restylée (2018) photo laurent sanson

 

CONTENUS SPONSORISÉS

 

 

SUIVEZ-NOUS

facebook          twitter

COTE OCCASION

PARTENAIRES

la toussuire les sybelles hiver 2018 2019

 

vidal sports la toussuire

 

hennette pneus siligom la chapelle armentieres

ASSURANCE AUTO

PUB

PUB

PUB

NEWSLETTER